INDEX

Les Ateliers Courrèges s'apprêtent à revivre

Le 25 Sep. 2020

Fermé depuis longtemps, le site palois de la célèbre maison de couture va être entièrement rénové pour accueillir plusieurs entreprises avec des activités variées…

Rubriques :

André Courrèges a su ne pas oublier son Béarn natal, en créant une unité de fabrication : un bâtiment d’avant-garde, blanc bien évidemment.


On a pu espérer, à plusieurs reprises, que cette usine serait relancée par les propriétaires successifs. Mais, il n’en a rien été. Après l’échec de la reprise par Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant en 2017, c’est la famille Pinault qui a absorbé la marque Courrèges via sa filiale Artémis. Ainsi, elle a rejoint un groupe possédant avec Kering (ex PPR) des marques emblématiques comme Christie’s, Château Latour, et dans le luxe : Gucci, Yves Saint-Laurent, Boucheron, Balenciaga, Bottega Veneta, Stella McCartney et Alexander McQueen, pour les plus connus.

Le site du 227 avenue Nobel à Pau (route de Morlaàs) devait donc trouver une autre destinée. Pour sauver ce bâtiment, référencé au classement du Patrimoine exceptionnel du XXe siècle, cinq personnes se sont associées.

Franck et Carine Enjumet, Thibaut Haure, Auguste Pereira et Ivan Comet ont, tous ensemble, le projet de ramener de la vie sur le site. Pour ce faire, ils auront le soutien de Jean-Michel Lamaison et d’Eric Larribeau, deux architectes palois, mais aussi du groupe Courrèges et du service d’urbanisme de Pau.


Rénover en conservant l’esprit…

Symbole de l’univers de la mode, le site sera largement conservé, aussi bien au niveau des matériaux que des couleurs.

Deux patios seront créés dans le toit, pour accompagner celui déjà existant. Ils seront tous identiques, comme l’avaient imaginé André et Coqueline Courrèges à l’origine. Contraintes actuelles obliges, un accès PMR sera ajouté au bâtiment, tout comme plusieurs issues de secours adaptées. Enfin, plusieurs baies (renfoncements dans le mur) seront créées, comme celles qui sont déjà présentes.


C’est à l’intérieur qu’est prévu le gros du chantier. L’isolation sera entièrement refaite, afin de supprimer l’effet de résonance actuel. Toujours côté technique, les convecteurs à gaz seront tous supprimés et remplacés par une pompe à chaleur.

Les espaces intérieurs seront complètement repensés. Outre les espaces de travail, on verra apparaître des salles de restauration, de détente, de loisir, et même de massage et de repassage. Autant de prestations qui apporteront l’attractivité nécessaire pour les entreprises et leurs salariés. Des espaces de formation, coworking et nouvelles technologies seront aussi créés.

Le hall d’accueil sera revêtu de marbre de Carrare, privilégiant le blanc pour rappeler l’esprit Courrèges et des photos mettront en scène les belles heures de ces ateliers.


En tout, ce sont près de 1.900 m² de bureaux qui seront disponibles pour sept entités de secteurs d’activité différents. Un an de travaux sont prévus, à compter du mois d’octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *