SINGLE CREATEUR

Coup de coeur – Maud Tyrbas, Amélie Devaux et Modames

Le 18 Nov. 2019

Depuis Anglet, les deux belles-sœurs proposent un service de stylisme personnalisé très innovant. Le dressing 2.0 avec une vingtaine de marques…

Elles cherchaient à simplifier la mode au quotidien en rendant accessible un dressing de qualité. En 2017, Amélie Devaux et Maud Tyrbas se sont donc lancées dans l’aventure : Modames est la contraction de Maud et d’Amélie, ainsi que de mode et Madame. Rencontre avec Maud Tyrbas.


Comment a débuté l’aventure Modames ?

Maud Tyrbas – Nous recherchions un service proposant des tenues personnalisées à domicile. Nous avons constaté que c’était une chose rare. L’idée de créer notre propre société a germé en 2015. Modames est officiellement née 2 ans plus tard, le temps de concrétiser notre idée de Dressing 2.0. Aujourd’hui, le site compte plus de 2.000 abonnées en France.


Vous êtes toutes deux originaires de la région parisienne, Qu’est-ce qui vous a conduit dans le Sud-ouest ?
M. T. – En banlieue parisienne, nous avions les mêmes problématiques qu’en province, nous étions éloignées des points stratégiques. On nous a dit que le Sud-ouest avait une dynamique importante dans le domaine du textile. C’est de cette manière que nous nous sommes installées à Anglet. Nous avons également bénéficié de l’accompagnement du réseau Entreprendre Adour pendant deux ans. Ce dispositif nous a permis de mieux nous installer économiquement dans la région.


Quelles sont les étapes pour bénéficier de votre service ?
M. T. – La cliente doit s’inscrire sur notre site Internet, puis remplir un questionnaire de quelques pages en détaillant ses goûts, ses habitudes vestimentaires, son budget et ses mensurations. En tout, cela lui prendra une dizaine de minutes. Il suffit ensuite de laisser son empreinte bancaire. Une fois le profil de la cliente complété, celui-ci passe entre les mains d’une styliste aguerrie, qui va choisir des tenues qui vont correspondre à son style vestimentaire. Une semaine après sa commande, un colis secret arrive chez elle, avec généralement une dizaine de vêtements et accessoires. La cliente a sept jours pour essayer les articles et faire son choix. Ce qu’elle ne veut pas, elle nous le retourne et ne paye que ce qu’elle garde. C’est un système très innovant dans le monde de la mode, car sur la plupart des sites de vêtements en ligne, il faut payer pour essayer, et les retours ne sont pas toujours simples, ni gratuits. Chez nous, même les frais de port sont à la charge de Modames. Une fois que le profil de la cliente est enregistré, il lui suffit de revenir sur le site pour effectuer une nouvelle commande.


Avec combien de marques travaillez-vous ?
M. T. – Nous avons un partenariat avec une vingtaine de marques. Nous les sélectionnons pour leur originalité, mais aussi en fonction de leur éthique. Nous proposons aussi bien des vêtements de créateurs danois que ceux de petites marques régionales. Notre but est de retrouver un rapport qualité-prix satisfaisant et surtout chercher des marques qu’on ne voit pas partout.

 


Quels sont vos projets ?
M. T. – Modames est en quelque sorte victime de son succès. Nous allons embaucher du personnel assez rapidement pour faire face au nombre croissant de commandes. Nous poursuivons nos prospections pour trouver de nouvelles marques intéressantes à mettre en valeur. A moyen terme, nous voulons également étendre notre site à la gent masculine, car il y a clairement une demande.

Informations sur le site internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *