INDEX

Emotion après le meurtre de Pau

Le 21 Fév. 2021

Cyril Pierreval, directeur du Centre d’accueil pour demandeurs d’asile de l’association Isard COS a été poignardé dans son bureau…

Rubriques :

Une terrible agression qui a coûté la vie à ce père de deux enfants (46 ans), très apprécié de tous.

Un Soudanais de 38 ans a été arrêté et a reconnu les faits, selon la Procureure de la République, Cécile Gensac. Arrivé en France depuis 2015, il avait déjà été condamné pour violences en 2017, et devait être expulsé prochainement.

Il s’agirait d’un acte extrême sans lien avec une « intention terroriste ».

Un commentaire au sujet de cet article

  1. que n’a-t-il pas été expulsé avant ? plutôt que d’attendre que ce demandeur d’asile depuis 2015 et après 2 séjours en prison pour violences par arme blanche veuille bien se rendre ENFIN à sa 3ème convocation en vue d’une expulsion et en profite, en passant, pour assassiner, dans son bureau, ce père de famille de 2 enfants qui était aussi le Directeur de ce Centre d’aide aux demandeurs d’asile et qui remplissait vraiment bien cette mission d’intérêt général et de solidarité pas toujours facile
    ne pouvait-on pas aller chercher cette personne et l’expulser tout simplement dès la signification de son obligation de quitter le territoire pour APPLIQUER, tout simplement aussi, la LOI de NOTRE REPUBLIQUE ?
    Alors pourquoi ce désastre ? laxisme ? manque de moyens ? de temps ? d’envie ? ou simplement qu’il semble que notre belle administration ne se sente pas vraiment concernée par ce problème, qui est hélas récurrent quelle que soit la nationalité du demandeur d’asile
    résultat : un meurtre, une mort et une famille anéantie, des collègues qui mettront beaucoup de temps à essayer d’oublier l’inoubliable en souhaitant que ce drame, comme le criquet de la fable serve enfin de conscience à tous les acteurs de ce secteur afin que jamais plus une telle barbarie ne puisse se reproduire
    il y a du travail sur la planche, et dans beaucoup de domaines ! mais qui va bien vouloir “s’y coller” ? et surtout QUAND ? et en attendant nous ne pouvons qu’être très tristes en pensant à la famille, à toute cette peine et à ce gâchis qui aurait pu être évité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *