Abonnez-vous
    Publié le Mis à jour le

    LGV Paris-Bordeaux : J3 mois

    Derrière la grande vitesse, la SNCF devra assurer le coup au niveau du réseau régional. Les horaires vont changer, les connections aussi. Pas si simple !
    TGV – La bataille du rail sur Paris-Bordeaux
    Ils sont nombreux ceux qui se réjouisse de la mise en service, le 2 juillet prochain, de la nouvelle LGV sur le tronçon Paris-Bordeaux. Oui, mais tout le monde ne vit pas dans la ville d’Alain Juppé, et on en sait plus d’un qui peste contre les horaires absurdes, les retards inexplicables et répétés.

    De tout cela, la SNCF a conscience, et assure vouloir remettre tout le dispositif à plat, afin d’aboutir à la satisfaction de sa clientèle. Un vœu pieux ?

    De gros moyens vont être investis, au niveau national, sur les lignes régionales et les nœuds ferroviaires : 12 milliards, avec un engagement de performance et d’économies, à hauteur de 1,2 milliard d’euros à l’horizon 2026. Ce qui est impressionnant.

    Mais ce qu’attend l’usager, ce sont des prix, des connections intelligentes et des horaires respectés. Pour la Nouvelle-Aquitaine, 485 millions ont été dévolus par le Conseil régional au renouvellement du matériel roulant, avec 61 nouvelles rames au programme, dont 53 ont déjà été livrées. Et bientôt, 24 Régio2N, à deux niveaux.

    En même temps, des tarifs astucieux ont été concoctés, comme les Pass Océan, pour aller bronzer sur le littoral, ou les Fest’TER, pour accéder à différents festivals. Mais à l’heure du bilan, c’est la ponctualité qui est montrée du doigt : son taux n’a baissé l’an dernier que de 0,3% ; quant aux trains supprimés (1% en 2015), on a grimpé à 1,9% l’an dernier…

    Pour faire savoir à la population à quel point la SNCF est attentive à ses attentes, une grosse campagne de com sera lancée avec l’inauguration de la LGV, avec annonces dans la presse régionale, courriers personnalisés, marketing direct, grosse Bertha, etc.

    Mais l’usager ne se contentera pas de jolies annonces sur papier glacé. Il va vouloir des actes et des progrès dans ses déplacements. Suite au prochain numéro.

    Commentaires


    Réagissez à cet article

    Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

    À lire aussi