Abonnez-vous
Publié le

Entreprises landaises

La solution d’avenir est en bonne voie pour un nouveau Gascogne
Capture FORET
  • Après la signature d’un protocole avec l’actionnaire principal (Electricité et Eaux de Madagascar), les créanciers et les investisseurs, on approche d’un dénouement favorable pour pérenniser et développer les activités de Gascogne, ce groupe landais emblématique qui emploie 2.000 personnes. Le projet de restructuration définitif sera présenté pour validation à l’assemblée des actionnaires au mois de juin prochain.

    C’est donc un consortium de nouveaux actionnaires (Gascogne Développement) qui va pendre la main, avec environ les deux tiers du capital. Il sera composé de 4 investisseurs principaux : les deux groupes landais Biolandes et DRT, accompagnés du Crédit Agricole Aquitaine et de la Banque Publique d’Investissement. C’est le patron de Biolandes, Dominique Coutière, qui devrait diriger le nouveau groupe.

    Ce qu’il faut savoir…

    PL GASOGNE LOGOLe nouveau Gascogne investira sur des secteurs d’avenir avec une forte valeur ajoutée, comme la fabrication de granulés de bois, les sacs industriels et grands public, les complexes d’emballage et de protection...

    Mais aussi sur les matériaux siliconés (anti-adhérents), utilisés pour la fabrication des nappes de carbone imprégnées, appelées « prepreg ». Ces nappes servent principalement dans la fabrication des avions, des éoliennes, d’articles de sport (clubs de golf, raquettes de tennis) et d’automobiles haut de gamme. Un marché mondial extrêmement porteur sur lequel le groupe est en passe de devenir l’acteur de référence.

    BiolandesBiolandes, basé à Le Sen en Haute-Lande (700 salariés), est spécialisée dans la production d’huiles essentielles et d’extraits naturels. La société a décidé d’accélérer l’exploitation de l’écorce de pins maritimes pour fabriquer un antioxydant très recherché pour les compléments alimentaires, les boissons, et pour des applications dans le secteur des médicaments et des cosmétiques. Une nouvelle unité de fabrication est prévue pour 2016, afin de répondre à une demande mondiale en plein développement.

    DRTDRT (1.000 salariés), basé à Dax, est l’un des leaders mondiaux de la valorisation de la colophane et de l’essence de térébenthine extraites de la résine du pin. Le groupe agit en permanence pour un développement responsable et durable de ses activités. Ainsi, il est en train de construire une centrale de cogénération biomasse à Vielle-Saint-Girons qui permettra de valoriser 16 000 tonnes de co-produits.

    À lire aussi