Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le

Ils révolutionnent la lutte contre les insectes

M2i Biocontrol, basé à la pépinière d’entreprises Chemstart’up de Lacq, développe des solutions incroyablement innovantes
m2i-biocontrol-4
M2i Biocontrol. Non, on n’a pas trop téléchargé de films de science-fiction sur Netflix, rassurez-vous.  Pas besoin d’aller si loin, juste à Lacq, où l’expertise chimique, verte notamment, de Chemstart’up a attiré cette entreprise pas comme les autres.

M2i Biocontrol. Non, on n’a pas trop téléchargé de films de science-fiction sur Netflix, rassurez-vous.  Pas besoin d’aller si loin, juste à Lacq, où l’expertise chimique, verte notamment, de Chemstart’up a attiré cette entreprise pas comme les autres.

m2i-biocontrolEt s’ils sont avant tout chimistes chez M2i Biocontrol, ils doivent également sacrément respecter la nature et apprécier nos amis animaux ! Ils ont ainsi développé des substances non nocives, à base de phéromones, qui permettent de lutter contre les insectes dans la protection biologique des cultures. L’agro-écologie n’en revient pas encore.

Des solutions sans pesticide (les plantes et les cultures disent merci), la production de phéromones de la molécule au produit fini (les insectes ravageurs ne disent pas merci, et c’est tant mieux), des solutions sans risque pour l’être humain et préservant la biodiversité (tout le monde dit merci).

m2i-biocontrol-5Adieu, et proprement adieu donc à l’Eudémie, à la Cochenille farineuse des vignes, à la Mouche asiatique, au Charançon du bananier, à la Mineuse du pstachier, à la Cochenille du Mexique, au Doryphore (pas le bordelais, hein, l’autre !), à la Plusie chalcite de l’artichaut et tant d’autres (la liste n’étant ici retenue que parce que les noms nous faisaient marrer).

Pas étonnant que M2i Biocontrol exporte déjà vers 25 pays ! Ce qui, selon notre petit doigt, ne devrait être qu’un début. Mieux qu’un film d’aventures sur Netflix qu’on vous dit !

 

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.