INDEX

La Ville et l'APACT

Le 11 Mar. 2014

Pau pense aux Tibétains en exil

Rubriques :

En vous promenant devant l’Hôtel de Ville de Pau, depuis ce lundi 10 mars, vous avez peut-être eu la surprise d’y voir danser un drapeau tibétain. Mais si à 12 heures, vous étiez toujours dans les parages, vous aurez compris le pourquoi de cet exotisme soudain avec la cérémonie de commémoration du soulèvement du peuple tibétain à Lhassa en 1959. Martine Lignières-Cassou et l’APACT (Association pour l’art et la culture du Tibet) de Pau, ont ainsi célébré le triste anniversaire de 55 années d’exil pour les Tibétains.

La symbolique du drapeau hissé n’était pas innocente, loin s’en faut, puisque posséder un drapeau tibétain chez soi quand on vit au Tibet aujourd’hui signifie risquer sept ans d’emprisonnement. Pas moins !

Un bon moyen également de s’intéresser à l’action de l’APACT sur Pau (site : http://apact.fr.gd/) et aux nombreux parrainages qu’elle propose, pour un montant de 35 euros mensuels, auprès des enfants des écoles de Mainpat ou Nyethang, ou des personnes âgées de Mainpat.

Cette association humanitaire vient en aide, tout au long de l’année, aux réfugiés en exil du Tibet qui se retrouvent dans un dénuement extrême, dans les camps d’Inde ou du Népal. Depuis 55 ans ! Une vie…

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *