INDEX

COUP DE CŒUR – La Maison Rouge décerne son prix

Le 18 Août. 2020

A l’initiative de Frédéric Beigbeder et Frédéric Schiffter, ce prix atypique et reconnu a été décerné à « L’île de Jacob », le troisième roman de Dorothée Janin…

Le 14 août dernier, à la Maison Rouge de Biarritz, située Avenue de la Reine Victoria, huit écrivains ont récompensé une oeuvre littéraire, lors de la deuxième édition de ce Prix original.


Pour la deuxième année consécutive, elle a récompensé une oeuvre alliant amour de la littérature, audace et Pays Basque, les trois maîtres mots de ce concours. C’est donc « L’île de Jacob », le troisième roman de Dorothée Janin, paru aux Editions Fayard, qui a conquis un jury de haute volée.

« La création du Prix Maison Rouge en 2019 consacre la volonté de mettre à l’honneur la littérature. Ce Prix a pour ambition de devenir une référence dans le monde littéraire et nous remercions l’intérêt et le soutien des journalistes et médias pour cet évènement », soulignent Céline et Guillaume Farré, fondateurs de la Maison Rouge à Biarritz qui offre au lauréat du Prix une dotation financière et organise avec ses partenaires la cérémonie et soirée de remise de Prix en son honneur.


Une femme à l’honneur…

Présidés par Philippe Djian, Frédéric Beigbeder, Isabelle Carré, Diane Ducret, Jean Le Gall, Claude Nori, Dominique de Saint Pern, et Frédéric Schiffter ont tous été conquis par cette oeuvre de la nièce de Jean-Jacques Goldman, qui nous plonge sur son île de « Christmas Island » en Australie. Exposée aux crises migratoires et écologiques, à travers le regard d’un adolescent initié à la puissance des sentiments par son mentor Jacob, cette histoire bouleversante joint l’imagination de l’auteur et notre réalité.

Comme l’an dernier, le succès de ce roman devrait être rapidement confirmé par de nombreuses ventes partout dans le monde, des invitations dans les médias et à de nombreux festivals, et pourquoi pas d’autres Prix. C’est en tous cas la folle aventure qu’a vécu Alexandre Labruffe, lauréat 2019 du Prix Maison Rouge, dont « Chronique d’une station-service », ouvrage récompensé, a été adapté en de nombreuses langues, vendu à plus de 8.000 exemplaires, et devrait même être adapté au théâtre.

Philippe Djian, président du Prix, a livré son bonheur d’avoir découvert un vrai écrivain.


Un prix unique et reconnu…

Créé l’an dernier, par la Maison Rouge, organisateur du Prix et lieu culturel, suivant une idée de Frédéric Beigbeder et Frédéric Schiffter, ce Prix est le premier Prix littéraire du Pays Basque, réunissant un jury composé d’écrivains, tous attachés à ce territoire. Son objectif est donc naturellement de promouvoir la culture, la littérature, et les arts.

Cette récompense a vu le jour dans le but de souligner de manière indépendante l’audace, l’originalité et la créativité d’un ouvrage sans catégorie prédéfinie, à contre-courant des grands Prix classiques remis par les professionnels du secteur et en amont de la rentrée littéraire.


« Le Prix Maison Rouge est autant une distinction littéraire qu’un état d’esprit avide de liberté, de spontanéité et de fantaisie. Sa vocation est de sortir des circuits parisiens et de s’autoriser à juger et apprécier sans contrainte », précise Philippe Djian, président du Jury du prix Maison Rouge.

Puisqu’il n’est pas restreint pas une quelconque catégorie (roman, essai, livre d’art, etc.), ce sont avant tout l’audace, l’originalité et la créativité qui sont mises en avant, plus que la qualité littéraire ou artistique.


Informations sur le site internet, cliquez ici

 

Photos : Thierry Sarraute Denjean

Un commentaire au sujet de cet article

  1. Bravo à Dorothée Janin et à votre initiative de sortir des circuits parisiens. En fait, je me réjouis tout en râlant un peu je l’avoue : je viens de terminer une chronique relatant, sur environ six mois, le basculement vers l’âge adulte de quelques adolescents, du Béarn aux plages landaises et un peu plus loin ensuite. Et un des personnages en arrière plan se nomme… Mme Janin 😄😄 ! Bref, presque du déjà vu pour vous ! C’est ballot pour moi hein 🙁 !! Donc, dans ma quête de maisons d’édition, aucune chance de pouvoir vous intéresser (en plus, j’ai lu un extrait du livre 📖 de votre lauréate dont l’écriture est prenante). Mais je ne suis pas rancunière et vous félicite encore de votre démarche innovante et enrichissante. Longue vie à celle-ci ! 🙋‍♀️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *