INDEX

TWITTOLIB’ – L’actu en bref

Le 26 Mai. 2020

Julien Dubois installé à Dax – Charles Dayot confirmé à Mont-de-Marsan – L’hôtellerie lourdaise en apnée – La solidarité des Jeunes Dirigeants – Les joueurs de la Section de retour – De la ferme à la fourchette – Qui veut acheter une bagnole ?…

Chaque jour, PresseLib’ vous propose un tour d’horizon de l’info en quelques lignes.


Julien Dubois installé à Dax
A 44 ans, il est devenu le plus jeune maire de l’histoire de la cité thermale et compte bien innover dans cette période inédite. Il est entouré de 10 adjoints, au premier rang desquels Martine Dedieu. Les autres : Grégory Rendé, Sarah Pechaudral-Dourthe, Pascal Dages, Marie-Constance Loubère-Berthelon, Amine Benalia-Brouch, Marylène Hénault, Guillaume Laussu, Martine Eridia et Alexis Arras. Informations sur le site internet – cliquez ici


Charles Dayot confirmé à Mont-de-Marsan
Elu au premier tour, il a su obtenir la confiance de ses administrés après avoir pris le relais de Geneviève Darrieussecq en juillet 2017. Ses 10 adjoints : Hervé Bayard, Marie-Christine Bourdieu, Farid Heba, Nathalie Gass, Gilles Chauvin, Pascale Haurie, Philippe de Marnix, Catherine Picquet, Christophe Hourcade et Marie-Pierre Gazo. Informations sur le site internet – cliquez ici


L’hôtellerie lourdaise en apnée
La réouverture partielle du Sanctuaire et l’annulation de la plupart des pèlerinages étrangers sont loin de permettre aux hôteliers d’envisager une reprise correcte. Sauf évolution très favorable de la pandémie, les professionnels tablent sur une activité réduite à un niveau d’environ 20% par rapport à l’année dernière. Les incertitudes quant aux décisions du gouvernement inquiètent les hôteliers et certains envisagent de rester fermés. Pour rappel, la saison s’étende de Pâques à fin octobre ; Lourdes est la 2ème ville après Paris pour sa capacité hôtelière avec 169 hôtels pour 24.067 lits.


La solidarité des Jeunes Dirigeants
Dans cette période, les 70 chefs d’entreprise du CJD Béarn ont choisi de se serrer les coudes et de jouer la carte de la responsabilité. L’association, présidée par Eric Pellerin (Nova Constructions), a incité ses adhérents à éviter le chômage partiel quand c’était possible. Elle a aussi organisé de nombreux échanges pour s’épauler collectivement afin de trouver les bonnes solutions pour préserver leur activité et se repositionner pour la relancer dans les meilleures conditions. A suivre sur la page Facebook – cliquez ici


Les joueurs de la Section de retour
Rendez-vous pour une partie d’entre-eux, le 1er juin, au centre d’entraînement Macron. Après de nombreux aménagement pour assurer la sécurité sanitaire, les locaux pourront accueillir un premier groupe qui commencera une remise en forme physique indispensable. Le but est que l’ensemble de l’effectif soit en mesure de reprendre le travail collectif à partir du 6 juillet. Trois matchs amicaux ont été programmés, contre Bayonne à Lourdes (week-end du 15 août), à Biarritz (21 août) et contre Castres (27 août près de Pau). Informations sur le site internet – cliquez ici


De la ferme à la fourchette
C’est le nom du plan stratégique adopté par la Commission européenne a adopté un plan en faveur de la biodiversité et d’un « système alimentaire juste, sain et respectueux de l’environnement ». L’enjeu est de « tisser des liens entre nature, agriculteurs, entreprises et consommateurs pour construire conjointement un avenir compétitivement durable », dans le cadre du pacte vert pour l’Europe. La stratégie fixe « des objectifs concrets pour transformer le système alimentaire de l’UE, incluant une réduction de 50% de l’utilisation des pesticides et des risques qui leur sont associés, une réduction d’au moins 20% de l’utilisation de fertilisants, une réduction de 50% des ventes d’antimicrobiens utilisés pour les élevages et l’aquaculture, et l’exploitation de 25% des terres agricoles en agriculture biologique ».


Qui veut acheter une bagnole ?
Le président de la République a confirmé les mesures mises en place pour inciter les Français à acheter une voiture. La prime à l’achat d’un véhicule électrique sera portée à 7000 euros pour les particuliers, et à 5000 euros pour les entreprises et les collectivités. Un bonus de 2000 euros sera versé pour l’achat de véhicules hybrides rechargeables qui étaient jusqu’ici exclus des dispositifs d’aide. Une prime à la conversion exceptionnelle est prévue pour la mise au rebut d’un véhicule polluant diesel ou essence : 3000 euros, augmentée à 5000 euros en cas d’achat d’un véhicule électrique. Elle sera valable pour les 200.000 premiers achats de véhicules neufs, à condition de justifier un revenu fiscal annuel par part fiscale inférieur à 18.000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *