INDEX

ASSOS - Quand Voisinage ressort du bois

Le 15 Mai. 2020

L’association landaise, atelier d’insertion et recyclerie de vêtements, a été touchée par la crise mais préfère insister sur les « petites victoires » obtenues pendant cette période difficile….

Rubriques :

À Soustons, l’association créée en 1995 et actuellement présidée par Fanny Ducamp a dû fermer pendant le confinement. Mais l’heure est maintenant à la reprise, avec l’espoir d’un renouveau et d’une prise de conscience des enjeux socio-environnementaux.


Le temps du confinement, l’association Voisinage a dû fermer ses accueils de donateurs et ses espaces de vente à Soustons et à Saint-Vincent-de-Tyrosse. On rappelle qu’elle a été lancée en 1995 par 4 femmes désireuses de lutter contre le gaspillage en organisant la récupération et la revente à bas prix de vêtements et produits textiles.

Un quart de siècle plus tard, la structure compte 50 salariés (dont 39 en réinsertion), tous malheureusement placés au chômage partiel ces deux derniers mois.


Au-delà de l’impact financier, la présidente de Voisinage, Fanny Ducamp, retient avant tout de cette crise les conséquences humaines : « Notre métier, c’est le contact ! L’accueil de nos donateurs qui agissent contre le gaspillage en donnant plutôt que de jeter a été stoppé net. L’ouverture de nos espaces de vente à ceux qui ont besoin de s’équiper à moindre coût ou qui veulent consommer autrement n’a pu se faire. Mais surtout, notre métier, c’est l’accompagnement des plus fragiles dans la construction d’un parcours professionnel. Or cette période de confinement les a privés d’emploi et les a renvoyés à leur domicile. Cette situation, chez certains, a ravivé certaines fragilités », explique-t-elle.

Néanmoins, pas question de sombrer dans le désespoir : « La crise du Covid19, ce n’est pas que ça, c’est aussi tout un tas de petites victoires ! »


Maintenir le lien social…

D’abord, l’association a réussi, avec une équipe permanente réduite au minimum, à maintenir le lien avec ses salariés en insertion, via des coups de fil réguliers, des SMS ou encore des groupes WhatsApp. « Des talents se sont également révélés, cuisiniers hors pairs, bricoleurs redoublant d’ingéniosité, artistes qui jusque-là étaient restés discrets sur leur créativité ou encore couturières très appliquées », renchérit la présidente.

Et l’insertion via Voisinage a continué de fonctionner en dépit de la crise sanitaire : « une salariée en parcours a été embauchée par une entreprise locale reconvertie dans la confection de masques en tissu ». Une belle victoire et un joli symbole qui ont en effet de quoi remonter le moral des troupes.


Mais comme l’indique Fanny Ducamp, la plus grande victoire est bien sûr celle de la reprise des missions de Voisinage : « Depuis le 11 mai, notre activité se réveille. Notre priorité : mettre en place toutes les mesures de prévention indispensables pour l’accueil de nos salariés mais également des adhérents et donateurs ».

L’équipe travaille d’arrache-pied au réaménagement de ses espaces et avait déjà diffusé ses consignes et nouveaux horaires ce mardi 12 mai, avec par exemple pas plus de 7 adhérents en même temps en boutique ou encore un port du masque obligatoire. Voir ici 

Cette reprise ne sera d’abord que partielle : elle implique pour l’instant un temps de travail aménagé, du télétravail et le maintien d’un chômage partiel pour une partie du personnel. Mais l’association espère reprendre assez vite le travail en boutique ou en accueil de donateurs, la collecte des containers de textiles et le ramassage des dons laissés en déchetterie. « La dernière de nos activités qui pourra reprendre sera la collecte à domicile. À ce jour, pour bien des aspects, elle présente encore des risques », précise Fanny Ducamp.


De l’espoir d’un renouveau…

Même si cette reprise ne sera pas tout à fait une sinécure, la présidente estime que ce quotidien bouleversé sera néanmoins l’occasion d’entraides et de solidarités nouvelles, de même qu’une source d’innovation. Il fera également émerger de nouveaux talents et de nouvelles compétences. Un phénomène qu’on a souvent observé pendant ce confinement.

À plus long terme, c’est l’espoir d’un renouveau qui domine, celui « d’une prise de conscience que notre environnement est notre bien le plus précieux et que l’entraide et la solidarité sont un des fondements de notre société. Nous en étions déjà convaincus mais il nous est désormais crucial d’en faire une priorité. Ces valeurs, nous espérons les partager avec nos adhérents. Nous espérons leur retour dans nos accueils donateurs et espaces de vente. Nous espérons dépasser ensemble les difficultés économiques engendrées par cette période ».


Et nous, on espère évidemment que ces vœux soient exaucés.

Informations sur le site internet – cliquez ici

Lire notre précédent article sur Voisinage, c’est ici

Un commentaire au sujet de cet article

  1. bonjour l’ équipe de Voisinage.
    j’ habite PIBRAC 31820 et , ne suis pas revenu dans vos locaux depuis Novembre 2019.
    habitons aussi à Soustons plages, et j’ ai hâte de revenir pour rechercher des bibelots et….des missels que je collectionne
    Cordialement Bernard Arséguet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *