INDEX

Ça sent bon le week-end – Aux plaisirs de Bagnères-de-Bigorre

Le 24 Sep. 2020

PresseLib’ vous propose régulièrement une sélection de bons plans mis en valeur sur le blog « Le Voyage aux Pyrénées ». Rendez-vous en Bigorre…

Rubriques :

Un beau marché, des adresses où se régaler, une architecture qui ravit l’œil, un cinéma, Aquensis, un peu de grimpette, c’est le beau samedi à Bagnères-de-Bigorre.


Le samedi, c’est jour de marché. Autour des halles de style Baltard il n’y a que l’embarras du choix côté fromages, salaisons, volailles, fruits et légumes frais et miel de montagne. L’ambiance est des plus cool. Sont aussi installés un bouquiniste et des ambulants proposant boissons chaudes et petite restauration. Dans le marché couvert on casse la croûte en version tradi ou végétarien.

On a testé l’étal Halle a Fish qui propose des huîtres et tapas au comptoir et c’est très bien. Bref, c’est le point névralgique des fins de semaine. Hyper vibrant, avec une foule d’exposants. Un mélange un peu babos, rural chic et cocardier tout à la fois. S’il fallait une seule raison de venir à Bagnères, c’est le marché du samedi.


Incontournable moment détente à Aquensis

Pile en face du marché, c’est la pause de midi au 12 rue Justin Daléas. Là se trouve le restaurant L’annexe, distribué dans une ancienne boucherie. On y déjeune vite et très bien. C’est petit, vibrant comme il faut, les plats se situent dans le registre familial, valeur refuge. Attention, c’est une adresse très courue des locaux, alors je vous conseille de réserver votre table du midi, dès le café du matin.

Après ces travaux d’approche, direction Aquensis, le centre thermoludique de Bagnères-de-Bigorre. Son architecture toute en bois en a fait l’un des espaces thermaux les plus renommés de la chaîne des Pyrénées. Le grand bassin est dédié aux cascades, aux jets d’eau, aux bains à remous. Pour 17,50 € les deux heures on peut aussi profiter du hammam ainsi que des saunas et du Jacuzzi situé sur le toit du bâtiment. Au premier étage, se trouvent les cabines de soins. Aquensis est totalement incontournable à Bagnères.


Arrêt chez Mamie Framboise…

L’adresse ci dessus c’est Mamie Framboise, rue Justin Daléas. Elle est tenue par Anne Françoise Lacroix. Elle a passé plus de 20 ans en Angleterre et en a ramené un amour immodéré pour le thé. Dans cet endroit chaleureux et plein de poésie, Anne Françoise Lacroix ne sert que des thés et tisanes bio, Pukka et Clipper. Des petits gâteaux sortis du four, comme le délicieux noix et café, vous donnent envie de rester des heures dans ce petit lieu tout en bienveillance et en qualité discrète. C’est aussi le paradis du tea cosy et certains sont à la vente. À retenir, une atmosphère british cool et country.


Miam au 35, rue de la République…

Attention coup de cœur !  Adresse très intéressante, pleine de vitamine et d’équilibre. Nous sommes chez Miam, acronyme de Mes idées à manger. Ici Damien Riera vous transporte dans sa cuisine intuitive, c’est comme cela qu’il définit son travail. C’est beau, c’est bon et c’est sain. Le menu est un kit gourmand. Sur la base d’un légume chaud et d’un légume froid habilement travaillés servi avec une céréale et une salade vous rajoutez ensuite à votre guise, une viande ou un poisson, une soupe chaude ou froide, un fromage, un dessert. Damien touche aussi sa bille à la cave et propose de très jolis vins. Et la carte bleue ne pleure même pas. Pour moins de 20 € on a très très bien mangé. Miam est ouvert le mardi, le mercredi et le jeudi, les midis uniquement. Le soir, c’est le vendredi et le samedi. Brunch le dimanche. Miam est au 35, rue de la République

C’était bien sympa Bagnères et encore on n’a pas tout vu. J’espère que ça vous aura donné envie.


Bagnères en bref

  • Les bains de Bagnères étaient connus dès l’époque romaine
  • Au XVIème siècle, Jeanne d’Albret fréquente Bagnères et ses eaux qui, dit-on, soignent la stérilité de la reine de Navarre.
  • Montaigne, puis au XVIIème siècle Mme de Maintenon et une cohorte de personnalités en vue se rendent aux thermes de Bagnères. Suivront Georges Sand, Rossini, Lamartine, Taine, Mérimée, l’Impératrice Eugénie…
  • Au XIXème siècle, la ville est aussi un foyer du pyrénéisme et elle abrite une vie intellectuelle intense.

Bagnères est réputée pour son architecture qui mêle le vocabulaire thermal et le registre montagnard. La présence de l’aristocratie a doté la ville de très belles maisons plutôt que d’immeubles. Vous trouverez aussi les codes de l’art déco sur quelques façades. La maison bagnéraise compte très souvent une galerie extérieure et une large lucarne sur la façade.


Aujourd’hui Bagnères possède deux établissements thermaux curatifs, les Grands Thermes et les Thermes de la Reine.

Le musée Salies est à voir pour sa collection de faïences et de peintures du XIXème siècle (école de Barbizon et orientalisme). Il y a aussi un musée du marbre à Bagnères. Enfin la ville possède une salle de spectacle, la Halle aux Grains et adossée, une salle de musiques actuelles, Alamzic.

Pour se dégourdir les jambes : la promenade dite « les allées de Maintenon », le Vallon du Salut, les Allées Dramatiques.

Un peu plus sportif, mais facile : la montée vers le Tucou et le Monné


Découvrez les bonnes adresses du bassin de l’Adour sélectionnées par Jean-Louis Bordenave et publiées sur le site levoyageauxpyrenees.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *