INDEX

Wizbii et le Béarnais Benjamin Ducousso en première ligne

Le 27 Nov. 2020

La startup, qui compte aujourd’hui plus de 5 millions d’inscrits, a développé la plateforme « 1 jeune 1 solution » lancée la semaine dernière par le gouvernement…

Créée il y a 10 ans par 3 diplômés de l’EM Grenoble, dont Benjamin Ducousso, la plateforme de recherche d’emploi de Wizbii a bien grandi. Dédiée aux 18-30 ans, elle a depuis développé toute une gamme de services.


Diplômés de l’École de Management de Grenoble, Romain Gentil, Emeric Wasson et le Palois Benjamin Ducousso ont créé Wizbii en 2010. Basée dans l’Isère, l’entreprise est désormais aussi implantée à Pau (en partenariat avec le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne) et à Paris.

La jeune société, qui emploie une centaine de personnes, est d’abord à l’origine d’une plateforme de recherche d’emploi pour les 18-30 ans, laquelle rassemble aujourd’hui quelque 5,4 millions d’inscrits, ainsi que 150.000 offres émanant de 20.000 entreprises.


Chaque jour, Wizbii enregistrerait 6.000 nouveaux inscrits. Et chaque année, la plateforme permet de pourvoir 50.000 postes. Un joli succès encouragé au fil de la décennie par les investisseurs, puisqu’après avoir collecté 3 millions d’euros en 2016, Wizbii en avait levé 12,5 en 2018.

Mais Wizbii ne s’est pas limité à la recherche d’emploi. La startup a aussi développé les services Wizbii Drive (Code de la route en ligne), Wizbii Protect (assurances santé et logement), Wizbii Money (simulateur gratuit d’éligibilité aux aides étudiantes) et « La ruche » (conseils et actualités pour étudiants et jeunes diplômés) pour faciliter la vie des nouvelles générations.


Objectif du gouvernement : 100.000 offres en ligne…

Bref, la société grenobloise était fort bien placée pour décrocher le marché de la plateforme « 1 jeune 1 solution » que le gouvernement souhaitait mettre en place dans le cadre de son plan de relance. Cette plateforme, officiellement présentée et lancée ce jeudi 19 novembre, vise à mettre en relation d’un côté les jeunes en recherche d’emploi ou de formation, et de l’autre les entreprises.

« Plus de 20.000 offres d’emploi sourcées par Pôle Emploi sont accessibles et plus de 250 événements sont proposés aux jeunes en ligne. Une fonctionnalité permet également à chaque jeune d’être rappelé par la mission locale la plus proche de chez lui », explique le gouvernement, qui voulait créer un outil facilitant les recherches « autour de fonctions simples ». Concrètement, la plateforme permet de rechercher un emploi aussi bien qu’une formation, un accompagnement, une mission de service civique ou un événement de recrutement.


Quant aux entreprises, elles « peuvent déposer une offre d’emploi mais également s’informer sur les différentes aides mises en place pour favoriser le recrutement des moins de 26 ans ». Une centaine se seraient même engagées à communiquer via la plateforme leurs intentions d’embauche. Le gouvernement vise les 100.000 offres en ligne sur ce site. « La jeunesse française ne sera pas la génération sacrifiée du Covid-19 », avait clamé la ministre du travail Elisabeth Borne en préambule de la présentation de ce nouvel outil.

On rappelle qu’à travers son plan de relance, le gouvernement consacre une enveloppe de 6,7 milliards d’euros à la jeunesse, avec des mesures comme le versement d’une prime à l’embauche de 4.000 euros pour tout recrutement d’une personne de moins de 26 ans dans le cadre d’un contrat de plus de 3 mois.

Plus d’informations sur le site internet, cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *