INDEX

Le Bigourdan Victor Perez vers les sommets du golf

Le 29 Nov. 2019

A 27 ans, il va rentrer dans le Top 50 mondial et disputera les plus grands tournois avec les stars de la petite balle blanche, dont le mythique Masters d’Augusta…

Rubriques :

Originaire de Séméac, Victor Perez, licencié à Biarritz, a réalisé une saison exceptionnelle qui lui permet de rentrer dans la cour des grands, tout en devenant le meilleur Français.


Pour sa première saison dans l’European Tour, il a surpris tous les observateurs du golf mondial. Il vient de consolider son classement de 13e sur ce circuit à la Race to Dubaï, où le Basque Mike Lorenzo-Vera est monté sur le podium.

Né dans une région à dominante rugbystique, fils d’un joueur du Stado Tarbais, c’est pourtant le golf qui attire le jeune Victor. Il s’initie au swing à l’Hippodrome de Laloubère, et à sept ans, participe à sa première compétition. En 2015, il devient professionnel et continue sa progression, en toute sérénité.


Le 29 septembre dernier, il remporte l’Alfred Dunhill Links Championship, une étape du Tour européen disputé en Ecosse -où il vit actuellement-, et devient ainsi le numéro un français.

À 27 ans, et en trois ans à peine, il a donc réussi à grimper les échelons de la troisième division européennes jusqu’au top 50 mondial. Aux côtés de ses compatriotes Benjamin Hébert, Romain Langasque, et Michaël Lorenzo-Vera, Victor a su rester concentré sur les épreuves qui l’attendaient ce week-end. Sans trop penser à la suite.


Si les résultats escomptés les premiers jours n’ont pas été à la hauteur de ses récents exploits, le jeune golfeur n’a pourtant rien lâché. Après un léger mieux le samedi, c’est en apothéose qu’il a terminé le dimanche sur les 18 derniers trous.

Au terme de la compétition, Victor Perez se retrouve ainsi 51e au niveau planétaire (bientôt 50e), et gagne également une place au classement général européen final (13e), grâce à une victoire et 5 places dans le Top 10.


Il va donc pouvoir souffler un peu, avant d’attaquer la saison 2020. Tout en réfléchissant tranquillement au fameux Masters d’Augusta pour lequel il sera qualifié, ouvrant les quatre tournois du Grand Chelem, qui se déroulera aux États-Unis du 9 au 12 avril prochains.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *