INDEX

COUP DE CŒUR - Adaoz Wave, ou l'art du surf éco-responsable

Le 01 Sep. 2020

Au Pays Basque, Bastien Mével conçoit et fabrique des dérives de surf en plastique recyclé, 100% recyclables. Une collecte de crowdfunding est en cours sur la plateforme Ekosea…

Rubriques :

Littéralement « Vague de Recyclage », Adaoz Wave c’est le projet fou de ce passionné de surf depuis plus de 20 ans.


Conscient du faible taux de recyclages des plastiques, notamment ménagers, le but du projet, unique en France, est d’apporter de l’aide face à ce problème. Pour cela, une campagne de financement participatif a été lancée.

C’est il y a trois ans que l’idée germe dans l’esprit de Bastien Mével, alors ingénieur en matériaux composites et plastiques de formation et titulaire d’un Mastère spécialisé dans les énergies marines renouvelables. Il commence alors à fabriquer les premiers prototypes, dans son garage, en utilisant des bouchons de bouteilles d’eau. Mais rapidement, il se rend compte qu’il lui faudra de l’aide.


C’est chez Outercraft qu’il trouve ce soutien précieux. Installée à Bayonne, la société basque l’aide à finaliser la conception en 3D de ses dérives. La réalisation de ces dernières, en circuit-court, était un autre objectif de Bastien Mével. Il cherche alors un autre partenaire local pour la fabrication, et contacte la société Boursier SOGREG, à Cambo-les-Bains, qui est enthousiasmée par le projet.

Vous l’aurez compris, ce projet, unique en son genre, est un pur produit du Pays Basque. Depuis son imagination, à Anglet, jusqu’à son emballage à Bayonne, en passant donc par sa conception et sa fabrication, les dérives Adaoz Wave ne quittent pas le territoire avant d’être vendues.

Un processus 100% Made in France qui tient à coeur à Bastien Mével, tout comme la préservation de l’environnement. C’est pourquoi ces dérives sont faites de plastique recyclable, et sont elles-mêmes à recyclé en fin de vie. Pour être plus précis, c’est du polypropylène post consommation, qui est recyclé. Ainsi, pailles, coton-tiges, pots de yaourts, gobelets et autres barquettes alimentaires sont récupérées et transformées.

Mais Adaoz Wave va encore plus loin, en proposant un emballage tout aussi éco-responsable, à base de carton recyclé et recyclable, sur lequel les inscriptions sont faites à l’encre à base d’huiles végétales.


Salué par les professionnels…

C’est un produit de qualité qui est proposé par Adaoz Wave. Tout d’abord, ses dérives sont compatibles avec les systèmes de fixations FCS1, et Futures Fins System, que l’on retrouve sur la majorité des planches de surf. Cela permettra à une grande partie des surfeurs de pouvoir les acquérir : elles permettent de prendre des vagues allant jusqu’à près d’1m50.

« Ces dérives permettront aux surfeurs et surfeuses éco-responsables de rider et progresser tout en souplesse. Elles sauront même s’adapter à la progression des débutants et intermédiaires », explique Bastien Mével.

Adaoz Wave a été très bien reçu par les professionnels du milieu de la glisse, qui ont été nombreux a apporter leur soutien au projet. On compte par exemple Damien Marly, co-gérant de Chipiron Surfboards, Pierre Pomiers, président de Green Wave SAS – Notox, ou encore Vincent Maréchal, gérant de Stark Surfboards.


A l’heure actuelle, le produit est prêt à être fabriqué. Une collecte de crowdfunding est en route, sur le site Ekosea (cliquez ici), pour permettre à Bastien Mével d’évaluer la demande à laquelle il devra faire face.

« La collecte sert avant tout de pré-vente, elle va me permettre de mesurer l’attrait par rapport au produit et me permettre d’ajuster la production en fonction de la demande. Participer à ce projet c’est aussi une manière de vous impliquer dans sa réussite, qui a du sens après la période que nous avons vécu. Cette collecte me servira à aller encore plus loin dans ma démarche en développant un packaging éco-conçu me permettant de proposer ces dérives dans votre surfshop préféré », conclut-il. Une cinquantaine de personnes ont déjà réussi à lever plus de 3.000 euros sur les 6.000 de l’objectif.

Plus d’informations sur Adaoz Wave, cliquez-ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *