INDEX

L’Occitanie renforce son plan régional pour l’aéronautique

Le 26 Nov. 2020

La Région va créer un fonds d’investissement et une « agence régionale des investissements stratégiques ». Elle va aussi lancer son « Pass Relance Aéronautique » et un appel à projets autour de l’avion vert…

Après le plan de relance adopté mi-juillet par la Région Occitanie, de nouvelles mesures ont été dévoilées ce mardi par Carole Delga, en visite à Labège dans les locaux de ST Composites.


En Occitanie, une vingtaine de plans de sauvegarde menaceraient aujourd’hui directement quelque 5.000 emplois dans le secteur aéronautique. Dans la région, la filière emploie 110.000 personnes. On se souvient qu’un plan de relance de 100 millions d’euros avait été présenté cet été par Carole Delga.

Ces 100 millions devaient venir au surplus des 200 millions du plan « ADER 4 » signé un an plus tôt, et se diviser comme suit : 35 millions pour les outils de formation, 43 pour les recherches autour de l’avion vert, 12 pour les outils financiers et 9 pour le spatial, le tout pour la période 2020-2021. On précise que les 4 plans structurels « ADER » on permis de mobiliser 350 millions d’euros depuis 2000.


Mais en cette fin d’année, la situation a encore évolué, et la Région a officiellement pris de nouvelles mesures ce mardi 24 novembre. Carole Delga, en déplacement dans les locaux du fabricant de pièces ST Composites (PME basée à Labège, en Haute-Garonne), l’a en effet affirmé : « Aujourd’hui, il faut aller encore plus loin, avec des mesures nouvelles pour le maintien des emplois, des compétences, et la résilience de cette filière qui fait la fierté de l’Occitanie. L’aéronautique représente 40% de l’emploi industriel régional. Nous devons travailler collectivement pour redonner une vision à long terme à cette industrie et sortir plus forts de la crise ».


50 millions pour les PME et ETI…

Ces nouvelles mesures seront mises en œuvre avec le concours du pôle de compétitivité Aerospace Valley (825 membres), du GIFAS (le groupement des industriels du secteur, qui compte 400 entreprises en France et a monté au printemps une « task force » de gestion de crise avec les donneurs d’ordres comme Thales, Safran et Airbus), des CCI et de l’agence de développement économique Ad’Occ.

Principale mesure annoncée ce mardi : la création, début 2021, du fonds « Impulsion », qui sera administré par le groupe de capital-investissement toulousain Irdi Soridec. Ce nouveau fonds, doté de 50 millions d’euros, associe Région, Bpifrance, banques régionales et donneurs d’ordres. Il servira en priorité aux PME et ETI n’ayant pu bénéficier de l’aide du fonds national Ace Aéro Partenaires, on le rappelle doté de 630 millions d’euros. Les entreprises éligibles pourront obtenir des financements compris entre 500.000 et 5 millions d’euros.


La Région prévoit également pour le début d’année prochaine la création d’une « agence régionale des investissements stratégiques » (ARIS) qui contribuera à la relocalisation d’activités industrielles. Cette agence sera dotée de 30 millions d’euros avec l’appui de la Banque des Territoires et des banques régionales. Elle aura pour mission le financement de prêts pour des opérations foncières et/ou immobilières, et pourra aussi prendre des participations au capital de sociétés. La Région discuterait déjà avec 3 entreprises.

Autre nouvelle : le « Pass Relance Aéronautique » sera lancé en décembre, avec à la clé jusqu’à 60.000 euros de subventions d’investissements accordées à des entreprises de moins de 500 salariés cherchant à se diversifier ou à améliorer leurs performances.


Au chapitre de l’avion vert, sera aussi initié en début d’année prochaine un appel à manifestation d’intérêt avec Aerospace Valley. Une enveloppe de 10 millions d’euros sera consacrée à des projets de démonstrateurs d’avions propres de petite capacité. La Région évoque en outre une future « maison de la formation aéronautique et spatiale » enrichie d’un « centre d’accélération vers l’industrie du futur », investissement de 13 millions (livraison prévue mi-2021).

On sait aussi que du côté de l’aéroport Francazal se prépare le « plus grand centre d’Europe de recherche, d’essai et d’innovation technologique sur l’hydrogène vert », technocentre de 40 millions d’euros dédié à la R&D touchant aux moteurs à propulsion hydrogène. Une R&D dans laquelle s’investissent localement le CNRS, l’université de Toulouse, l’Onera, des donneurs d’ordres comme Safran et Airbus et différents laboratoires. La livraison de ce centre est prévue pour 2024.


La Région indique enfin qu’elle va engager 21,6 millions auprès des acteurs du secteur d’ici fin 2020. Son dispositif « Former plutôt que licencier » toucherait déjà 29 entreprises et 300 salariés. Devrait prochainement être votée une enveloppe supplémentaire d’un million d’euros. Le volet « RH » du plan régional profiterait déjà à 25 sociétés, tandis qu’une trentaine d’entreprises qui recrutent adhèrent à l’outil « Passerelles Industries », opérationnel depuis octobre.

Précision utile pour conclure : la Région rappelle que « pour orienter au mieux les chefs d’entreprises, le nouvel espace Aéronautique du portail Hub Entreprendre Occitanie guide vers les contacts et les outils adaptés ». On espère que cette batterie de nouvelles mesures permettra (a minima) de préserver l’emploi localement.

Plus d’informations sur le site internet, cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *