INDEX

À Cambo-les-Bains, Beethoven mis à la sauce « body tap »

Le 18 Avr. 2021

Dans le jardin d’Arnaga, 185 élèves du collège privé Saint-Michel-Garicoïts ont joué de leurs corps comme de percussions pour nous offrir une version originale de la 5ème symphonie…

Préparés et dirigés par leur professeur de musique Nelly Guilhemsans, les élèves du collège privé de Cambo ont « fait des pieds et des mains » pour honorer le 250ème anniversaire de la naissance de Beethoven.


Tin Tin Tin Tiiiiiin… Il n’y a sans doute plus grand monde sur cette terre pour ignorer les 4 premières notes de la « Symphonie du Destin » de Ludwig van Beethoven, compositeur dont on fêtait l’an dernier les 250 ans de la naissance.

Pour arroser ça (avec une petite année de retard à cause du covid), 185 élèves du collège privé Saint-Michel-Garicoïts de Cambo étaient réunis le 24 mars dernier autour de la fontaine du jardin d’Arnaga pour réaliser une performance hors normes : une 5ème symphonie de Beethoven… sans instruments.


La partition a été adaptée par Nelly Guilhemsans, professeur de musique audit collège, qui a préparé les élèves pendant plusieurs mois, avec des répétitions quotidiennes de la rentrée 2020 jusqu’à décembre dernier, par groupes de 50. L’idée ? Refaire la 5ème à la sauce « body tap », en se servant du corps comme d’un instrument de percussion.

Le « Chœur des Colibris » n’a donc pas eu besoin de donner de la voix : masque sur le nez, il a claqué des doigts, tapé du pied et s’est frotté les mains pour rejouer la grande œuvre.


Un collège dynamique…

Captée par Michel Jakobi, Patrick Fischer et Fabrice Viguier, la performance a été mise en ligne sur Youtube ce 12 avril, avec l’œuvre du compositeur en fond sonore. On peut saluer la qualité de la prise de son, qui permet de bien se rendre compte de l’effort fourni par les élèves (notamment de mémoire pour retenir les bons gestes…).

Et quant à la qualité du décor, bien mis en valeur par l’emploi d’un drone, tout le monde la connaissait déjà. Même Beethoven a ressuscité pour l’occasion… Et il est venu faire un tour chez Edmond Rostand.


Projets autour de la danse et de la culture basque, collecte avec la Banque Alimentaire ou les Restos du cœur, dialogue intergénérationnel avec les anciens de la maison de retraite Sainte-Elisabeth : on connaissait le dynamisme du collège privé Saint-Michel-Garicoïts de Cambo-les-Bains.

Et celui de sa prof de musique landaise tombée amoureuse du Pays basque, où elle est installée depuis 20 ans. En 2019, Nelly Guilhemsans avait notamment fait chanter 200 élèves basques avec Zaz du côté de Bayonne. On se souvient qu’elle avait eu l’honneur d’un portrait dans le quotidien Libération, en 2003.


Un grand bravo à elle pour ce projet original, et surtout à ses colibris pour leur très belle prestation !

Plus d’informations sur le site internet, cliquez ici

 


 

8 commentaires au sujet de cet article

  1. Merci et bravo à tous , profs et élèves, pour cette idée très originale et vraiment admirablement réussie qui a dû demander un travail fou. Continuez SVP à nous en faire profiter. On a envie de venir et de s’y essayer avec vous. Ça fait un bien énorme en ces temps difficiles. Ravie et habitant en Allemagne, je vais en faire profiter tous mes amis .

  2. Merci a Nelly Guilhemsans qui a su fédérer ses élèves à un projet insolite qui nous a ravi .
    C’est une leçon : trouver sans cesse des nouveaux moyens de communication et d’apprentissage
    pour tous . Félicitations .

  3. Merci pour cette version tout à fait insolite de la 5eme de Beethoven, qui a du demander un travail de coordination énorme – Bravo à tous ces lycéens et lycéennes ainsi qu’à leur professeure de musique –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *