Abonnez-vous
Publié le
Créateurs et Passionnés

Quand deux grands domaines basques s'associent pour créer un vin d'exception...

Les vignobles des familles Hillau et Brana, de haute réputation sur la zone d’appellation Irouléguy se sont rapprochées pour donner naissance au Libérum PES.
Les domaines Brana et Hillau pour un vin d'exception
Un millésime 2019, élevé en cuve de grès, en amphore et en barrique, pour une association de goûts variés rendant le produit final unique.

A la suite du décès de son père et du départ à la retraite de sa mère, Carolina Hillau se retrouve seule à la tête de son exploitation. Elle se rapproche de Martine et Jean Brana, qui vinifient et commercialisent les vins issus de ses raisins, tout en conservant l'identité du domaine Etxegaraya. « Il a une riche histoire. Il nous tenait à cœur de le faire perdurer », explique Jean Brana.

De cette association est née l'idée d'un vin élaboré en commun, issu de la production Hillau, mais transformé et commercialisé par Brana. « Ils ont des pieds de tannat préphylloxérique vieux de plus de 170 ans ! Nous poursuivons ici le travail de toutes les générations passées, qui ont permis au raisin de trouver son caractère si unique ».

Et comme durant l'histoire des deux domaines, les raisins sont vinifiés dans le respect du terroir. « Pour le Libérum PES, nous n'utilisons aucun insecticide, aucun herbicide, et tout l'entretien est fait à la main. Cela lui offre un statut à haute valeur environnementale (HVE). Concernant la transformation, l'intervention humaine est limitée au strict minimum. Cela permet au vin de garder son caractère ».

Mais alors, quel est-il ce caractère ? « Le vin est élevé dans trois contenants différents, puis tout est assemblé. Les cuves de grès permettent d'apporter une fraîcheur au produit. L'amphore permet d'assouplir les tannins du Tannat, tandis que les barriques donnent de la complexité à la dégustation ».

« En assemblant les trois, on créé un ensemble homogène et complexe pour les amateurs, et on ne perd pas de vue l'essentiel de la matière première issue de vieilles vignes franches de pied et préphylloxériques ».

Sur une production de 2.000 bouteilles, un tiers du Libérum PES a déjà trouvé preneur. « Cela part bien. Les gens ont le choix entre un coffret de deux bouteilles de 75cl, ou un magnum. Dans les deux cas, il est vendu dans un coffret en bois de hêtre Made in France ».

« Je pense que c'est un vin qu'il peut être intéressant de garder 3 ou 4 ans avant de le déguster. Il trouvera une belle dimension pendant cette période, puis devrait être optimal pendant une dizaine d'années ensuite, voire plus ».

Les deux domaines sont déjà tournés vers l'avenir, et vers les prochaines cuvées. « On en refera dans le futur, c'est évident. Mais cela dépendra des récoltes. Nous avions commencé avec les récoltes 2019, puis 2020, mais cette année a été difficile. On espère pouvoir en refaire l'an prochain. On s'adaptera, mais ce qui est sûr c'est que le produit reviendra ! »

Et pour ceux qui n'arriveraient pas à se procurer l'une des 2.000 bouteilles vendues cette année, pas de panique, puisque Jean Brana a assuré que la formule ne changerait pas. « Le Libérum PES restera comme ça. C'est important que l'on intervienne le moins possible, pour laisser le terroir faire son travail. C'est tout l'intérêt de ce vin. Les seules différences seront les millésimes. La transformation, elle, sera identique ».

Alors si vous souhaitez pouvoir, dans une petite dizaine d'années, profiter de ce vin d’ici et d'exception, foncez vers la boutique !

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.