Abonnez-vous
Publié le
Initiatives RSE

INITIATIVES RSEEpta, des frigoristes contre le réchauffement climatique

Marco Novicelli, le président du Groupe Epta n'a de cesse de faire évoluer son entreprise vers des objectifs environnementaux et sociétaux
Avec l'objectif ambitieux de réduire de 55% les émissions de Co² de leurs systèmes dans la phase de production d'ici à 2025 mais aussi de doubler la présence féminine à l'intérieur de leur main-d’œuvre, Epta s'impose en précurseur des entreprises de demain

Hendaye est une station balnéaire qui vit majoritairement du tourisme. Cependant elle est aussi le berceau de quelques entreprises qui emploient beaucoup de personnes, faisant ainsi tourner l'économie locale. Parmi elles, la société Epta qui couvre pas moins de 40 000 m² de locaux dans la zone industrielle des Joncaux.

Un peu d'histoire

C'est en 1988 que les sociétés Bonnet Réfrigération et Névé entrent dans le groupe Epta. Déjà présentes sur la commune d'Hendaye, Bonnet qui fabriquait des équipements de réfrigération et Névé vont fusionner en 1993 pour devenir Bonnet Névé. Ce n'est qu'en 2014 après de nombreuses évolutions et transformations que le site va prendre le nom d'Epta France.

Epta France est aujourd'hui la seule entreprise frigorifique en France qui regroupent la conception, le développement, la fabrication et la commercialisation de ses vitrines. Elle propose aujourd'hui ses produits et services à la plupart des petites, moyennes et grandes surfaces ou autres lieux de ventes alimentaires.

C'est lors de l'inauguration du nouveau show-room le 6 janvier dernier que le président du Groupe Epta Marco Nocivelli est venu sur le site des Joncaux à Hendaye. L'occasion de rencontrer le maire de la ville Kotte Ecenarro qui était accompagné ce jour là du député de la 6ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques Vincent Bru.

A la pointe de la transition écologique

Directeur général d’Epta depuis 2011 et Président du Groupe depuis mai 2016, Marco Nocivelli se rend bien compte du besoin d'accompagner leurs clients sur le chemin de la transition écologique. Il reconnaît que “40% de leur consommation d'énergie est due à notre équipement. Il a donc un impact très fort qui nous pousse à trouver des solutions technologiques et innovantes pour réduire ce pourcentage de plus en plus. »

Epta répond aux normes internationales dans plusieurs domaines dont celles concernant l'environnement. Jean-Marc Abbadie, directeur des ressources humaines détaille « Nous avons mis en place un système de management intégré et nous sommes certifiés au niveau qualité ISO 9001, au niveau sécurité OHSAS 18001 et au niveau environnement ISO 14001. L’esprit d'Epta France, c’est un esprit d’innovation technologique orienté sur l’efficacité énergétique et sur le respect de l’environnement. »

L'impact de la production d'Epta sur la planète est évidemment importante, notamment sur les émissions de CO². C'est pourquoi M Nocivelli s'est « donné un objectif ambitieux qui consiste à réduire les émissions de CO2 de nos systèmes de 55% dans la phase de production d'ici la fin du plan, donc 2025. »

Depuis plusieurs décennies, la société a commencer à expérimenter les premières usines de réfrigération naturelles. Il se félicite de l'orientation qu'a pris l'entreprise en ayant « guidé le processus de développement de solutions utilisées en CO2 ou en propane, deux gaz réfrigérants naturels avec un impact climatique sur l'environnement égal à zéro. Ce qui est intéressant, c'est que ces systèmes ont un impact sur l'environnement 4000 fois inférieur à ceux qui utilisent des réfrigérants traditionnels ou des hydrofluorocarbures et ils offrent une efficacité élevée avec des économies d'énergie importantes qui oscillent entre -15% et -23%. »

Des investissements et subventions pour aller plus loin

Au cours des 3 dernières années, pas moins de 54 millions d'euros ont été investis pour trouver de nouvelles solutions efficaces et durables grâce également à leur centre d'innovation. Marco Nocivelli précise qu'aujourd'hui « nous sommes en mesure de recycler 92% de nos déchets et de récupérer la majeure partie de l'eau utilisée dans les processus de production. » L'entreprise italienne a d'ailleurs déjà programmé d'augmenter la surface des toits photovoltaïques pour aller encore plus loin dans la transition écologique.

Epta France a bénéficié en 2022 d'une subvention de « 500 000 euros attribuée par le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) au titre du programme opérationnel FEDER/FSE Aquitaine 2014-2020 ainsi que d’une subvention de 200 000 euros de la part du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine relative à l’opération intitulée « Projet compétitivité énergétique Epta France. »

Toutes ces actions menées depuis des années place aujourd'hui Epta parmi les leaders de la durabilité.

Sébastien Soumagnas

LE GUIDE DES INITIATIVES RSE

Il est placé sous le parrainage d’institutions du territoire (liste provisoire) :

CCI des Landes, CCI Bayonne Pays Basque, CCI Pau Béarn, Chambre d’agriculture des Pyrénées Atlantiques.

Le premier groupe de mécènes est composé de :

EuroSIMA (cluster de la glisse regroupant 180 entreprises), Teréga Accélérateur d’énergies (fonds de dotation), Facilities Multi Services (entreprise adaptée), Famille Michaud Apiculteurs, Emac, Despagnet TP, Benvivo, Groupe Arobase Intérim, Abelio propreté, Consortium du Jambon de Bayonne, Les Thermes de Dax , Bloomstories, Glass Partners

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi