Abonnez-vous
Publié le

CHANGER DE VIEThe Commodore Hostel vous invite à un séjour unique...

Passionné de surf et de voyages, Pierre Mainguy a souhaité créer une auberge itinérante dédiée au surf. Des séjours sont proposés entre la Bretagne et les Landes...
Le Commodore Hostel, un bus aménagé en véritable auberge mobile de surf.
Cet ancien commercial a décidé de changer de vie pour se recentrer sur ses valeurs, et allier ses passions à son quotidien. Un projet qui demeura un temps unique en Europe...
J’ai tout fait seul, j’ai tout appris, j’ai tâtonné…

Originaire de Brest, Pierre Mainguy a toujours été un grand passionné des vagues et des planches qui permettent de les dompter. C'est donc tout naturellement qu'en 2017, lorsqu'il décide de changer de vie, il se tourne vers cette passion. « Mon métier de commercial dans l'informatique ne me satisfaisait plus. J'avais envie de tenter l'aventure de l'entrepreneuriat, et de me lancer dans quelque chose de fun ».

Ce projet mélange alors toutes ses envies du moment : le surf, mais aussi le voyage, l'envie de travailler et d'entreprendre, et les rencontres. « Pendant un an et demi, j'ai travaillé à réhabiliter un vieux car scolaire des années 80. J'ai tout fait seul. J'ai tout appris, j'ai tâtonné, et j'ai pu lancer les premiers séjours en 2019 ».

Dans cet espace se trouve tout le nécessaire pour un séjour agréable et confort : un dortoir, des prises USB pour recharger les appareils électroniques, des espaces de rangement, une cuisine équipée, un salon, des sanitaires, et deux douches, une chauffée, à l'intérieur du bus, et une autre, solaire, à l'extérieur. Sans compter la terrasse de 12m² située sur le toit du véhicule.

L’idée c’est que l’on se recentre ensemble sur la simplicité…

« L'idée c'est que l'on se recentre ensemble sur la simplicité, avec un esprit très convivial. C'est une philosophie que je partage au quotidien, et que j'ai envie de transmettre aux gens, au moins le temps de leur séjour », continue cet adepte du slow tourism. « Les gens prennent le temps, ils participent à la vie du bus. C'est comme un bateau dans lequel il y aurait un équipage. On s'amuse ensemble, cela rend le séjour unique ».

Et le très bon point, c'est que l'expérience est accessible à toutes et tous, peu importe le niveau. « Je propose plusieurs séjours, pour les débutants, pour ceux qui veulent apprendre, pour ceux qui préfèrent se laisser porter par le voyage, et pour les surfeurs confirmés qui souhaitent perfectionner leur art ».

Avant que l'idée d'une auberge itinérante naisse, Pierre Mainguy souhaitait s'établir dans un lieu fixe. « L'idée était globalement la même, et le bus devait être sur le site en tant que dépendance de mon auberge principale. Mais le projet coûtait trop cher, et était trop chronophage selon moi ».

Il a donc conservé l'idée du bus, mais en se disant qu'il pourrait tout aussi bien l'utiliser pour se déplacer. « C'était innovant, ça ne se faisait pas en Europe, et je ne sais pas si ça existait dans le monde. Mais depuis, quelques autres projets similaires ont vu le jour, preuve que c'était une bonne idée ! ».

Ce breton d'origine propose à ses clients de sillonner les routes de sa région natale, ou de se rendre dans les Landes. « Je n'y avais pas d'attache, c'était surtout une question pratique. Mais depuis, je me suis attaché à la région, j'ai rencontré du monde, je me suis fait des amis ».

Si son concept a pris, et qu'il est pleinement épanoui dans ce qu'il fait, Pierre Mainguy pense déjà à la suite. « Je ne pense pas faire ça toute ma vie à plein temps. Je continuerai, ponctuellement, de proposer des séjours en bus, mais à terme, j'aimerais me poser et ouvrir un lieu de rencontre, comme c'était prévu à la base », conclut-il.

Décidément, Pierre Mainguy n'a pas fini de changer de rythme de vie, et The Commodore Hostel n'a pas fini d'évoluer...

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi