INDEX

Ovalie en direct – Top 14 et Pro D2, troisième

Le 08 Sep. 2019

Bayonne battu à Paris, mais avec les honneurs – Pau vainqueur d’Agen, mais dans la douleur – Mont-de-Marsan s’est révolté contre Carcassonne – Biarritz a raté le coche à Nevers…

Rubriques :

L’Aviron Bayonnais a poussé le Stade Français dans ses retranchements et aurait au moins mérité le bonus défensif. La Section Paloise, dominatrice, a manqué d’efficacité au point de ne gagner que sur le fil. Le Stade Montois a ouvert son compteur à domicile et s’est remis en bonne voie. Le BOPB a laissé passer sa chance de faire un joli coup à l’extérieur.


Stade Français-Bayonne (33-27) : tout le monde a répondu présent

C’était un gros défi pour l’Avion Bayonnais. Et si l’entame laissait craindre le pire, la réaction des Basques aurait mérité mieux qu’une défaite à zéro point. Ils vont maintenant recevoir deux gros calibres : Castres (14 septembre) puis La Rochelle (28 septembre). Avant de se rendre à Agen (5 octobre) et de recevoir Montpellier (12 octobre). Autant de beau challenges à relever.

Yannick Bru peut être satisfait du comportement de tout son groupe. En effet, les rotations de joueurs n’ont pas entamé la qualité du collectif et un état d’esprit prometteur pour le reste de la saison.


Sans un difficile début de match se traduisant par un 17-0 à la 14e minute, les Bayonnais aurait peut-être pu rééditer leur exploit signé dans l’Arena du Racing (17-24). Ils ont bien réagi, notamment avec un pack qui a commencé à s’imposer avant la pause. Puis, tout semblait permis quand ils sont revenus à 10 points après la pause.

Les 3 essais de Ruru (32e), Graaff (46e) et Gorcioaia (56e) n’ont malheureusement pas été suffisants pour récupérer au minimum le bonus défensif. Dommage !


Pau-Agen (18-12) : ouf ! mais, il y a encore du pain sur la planche

Le Hameau a tremblé jusqu’à la 76e minute et l’essai de Votu qui a permis à la Section Paloise d’éviter une défaite à domicile qui aurait fait très mal à la tête.

Les Béarnais vont devoir hisser sérieusement leur niveau de jeu pour faire bonne figure contre les grosses écuries, lors des prochaines journées : déplacements à Clermont (14 septembre) puis à Toulouse (28 septembre), réception du Racing (5 octobre), et voyage à Lyon (12 octobre). De quoi en savoir plus sur la qualité du cru 2019-2020 des Vert & Blanc.


Si les maladresses paloises n’ont jamais permis à la Section de se mettre à l’abri, il faut saluer l’état d’esprit des joueurs qui se sont battus jusqu’au bout pour compenser leur manque d’efficacité et décrocher une victoire impérative. Menés avant la pause (6-7), puis une grande partie de la seconde période, les Palois doivent retenir la leçon et trouver des solutions pour être plus tranchants dans leurs temps forts.

 


3ème journée de Top 14

Lyon et Bordeaux, avec 3 victoires en 3 matches affichent de grosses ambitions. Autre enseignement de ce début de saison, toutes les équipes ont décroché au moins une victoire. De quoi annoncer un championnat plus serré que jamais.

Pau-Agen (18-12), Stade Français-Bayonne (33-27), Castres-Bordeaux (32-34), Toulon-Lyon (6-20), Montpellier-La Rochelle (30-16), Brive-Clermont (28-21), Toulouse-Racing (20-17).

 

Classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demi-finales : Lyon (13), Bordeaux (13)
  • Qualification pour les barrages : Montpellier (10), Clermont (8), Pau (8), Racing (5)
  • Milieu de tableau : Bayonne (5), Toulouse (5), Stade Français (5), Castres (5), Toulon (5), Agen (4)
  • Barrage de relégation : Brive (4)
  • Relégation : La Rochelle (4)

4ème journée de Top 14

Samedi 14 septembre : La Rochelle-Toulouse (15h30, Canal+) ; Bayonne-Castres, Clermont-Pau, Lyon-Brive (18h, Rugby+) ; Bordeaux-Stade Français (20h45, Canal+ Sport).

Dimanche 15 septembre : Agen-Montpellier (12h30, Canal+ Sport) ; Toulon-Racing (16h50, Canal+).


Mont-de-Marsan-Carcassonne (28-26) : sur la bonne voie

Après deux défaites, dont la première très lourde à Guy-Boniface contre Provence, le Stade Montois avait besoin de se rassurer. C’est fait en bonne partie, même si à l’heure de jeu il a failli se faire doubler. Cette victoire vient donner de la confiance au groupe avant un déplacement délicat à Vannes, jeudi.

Il faut surtout retenir une solide prestation, toute en maîtrise, jusqu’à l’heure de jeu qui a permis de creuser l’écart (22-6) avec trois beaux mouvements conclu par des essais d’Adrien Séguret (22e), Julien Lestremau (30e) et César Damiani (46e). Avec un bonus offensif (provisoire) à la clé.

Un relâchement, une dose d’indiscipline (3 cartons jaunes)… et tout était remis en question par des Carcassonnais très accrocheurs. Il faudra régler ce genre de problèmes pour se relancer vers le haut du tableau.


Nevers-Biarritz (33-26) : si près du bonus

Le Biarritz Olympique Pays Basque s’est fait peur le week-end dernier, à Aguiléra, face à Vannes. Ce jeudi, il passait un test sérieux chez l’un des gros calibres de la Pro D2, qui voulait réagir après deux matches compliqués et perdus.

Les Basques ont montré de belles choses à Aurillac puis contre les Bretons, mais manquent encore de repères avec un effectif considérablement renouvelé. Cela s’est confirmé malgré une belle seconde période. Le réception d’Oyonnax, dimanche, constituera un nouveau challenge majeur.

Malgré une bonne deuxième période, les Basques sont repartis bredouilles de leur déplacement en Bourgogne. Nevers a fait le break avant la pause (17-3) et a su maîtriser la fin de match.

Comme lors des deux premiers matches, les Biarrots sont passé à côté de leur première mi-temps. Puis, l’indiscipline ne leur a pas permis de prendre le dessus. Au retour des vestiaires, on y a cru grâce à deux essais de Stark (43e et 48e) qui permettaient au BO de revenir à la hauteur. Mais au jeu des pénalités, c’est Nevers qui a imposé sa loi. Dommage !

A noter, la sérieuse blessure au genou du deuxième ligne et capitaine Edwin Hewitt, qui pourrait l’éloigner des terrains pendant une longue période.


3ème journée de Pro D2

Mont-de-Marsan-Carcassonne (28-26), Nevers-Biarritz ((33-26), Provence-Grenoble (17-26), Angoulême-Rouen (17-16), Aurillac-Béziers (20-24), Vannes-Oyonnax (22-18), Perpignan-Colomiers (34-13).

Classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demi-finales : Angoulême (11), Oyonnax (11)
  • Qualification pour les barrages : Montauban (10), Grenoble (9), Provence (9), Perpignan (9)
  • Milieu de tableau : Aurillac (9), Colomiers (8), Béziers (8), Carcassonne (6), Biarritz (5), Nevers (4), Mont-de-Marsan (4), Vannes (4)
  • Relégation : Rouen (1), Valence (0)

4ème journée de Pro D2

Jeudi 12 septembre : Vannes-Mont-de-Marsan (20h45, Canal+ Sport)

Vendredi 13 septembre : Béziers-Provence, Colomiers-Angoulême, Grenoble-Aurillac, Montauban-Nevers, Rouen-Valence (20h) ; Carcassonne-Perpignan (20h45)

Dimanche 15 septembre : Biarritz-Oyonnax (14h25)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *