Abonnez-vous
Publié le
Créateurs et Passionnés

Marie et Cyril Jollivet avec Les Ducs de Gascogne

Le jeune couple audacieux a parfaitement relancé cette célèbre maison gimontoise et se lance désormais à la conquête de nouveaux marchés à l’étranger…
DUCS DE GASCOGNE 0
Rachetée en 2017 à la famille fondatrice Dubarry, l’entreprise familiale a su forger sa réputation de gastronomie gersoise autour de son foie gras. La dynamique des nouveaux dirigeants renforce clairement la notoriété de l’enseigne.
  • Les Ducs de Gascogne à Gimont, c’est toute une histoire qui a débuté en 1953 avec Gabriel Dubarry, après qu’une dispute avec sa sœur les entraîne chacun de leur côté poursuivre l’activité de leurs parents, Joseph et Gabrielle, à la tête d’une charcuterie artisanale et bien décidés à produire “le meilleur foie gras du monde”.

    Au fil du temps, Pierre, son fils, le rejoint dans l’aventure, suivi quelques années plus tard par ses filles Laurence et Anne. Quatre générations à valoriser le foie gras entier, les blocs de foie gras et la gastronomie du terroir. Bon sang ne saurait mentir.

    En 2017, lorsque Pierre décide d’arrêter, c’est vers Marie et Cyril Jollivet que se porte son choix. Le couple est jeune et a déjà fait ses preuves sur la ville en rachetant en 2011 Minercave, grossiste en vins et spiritueux. Ils sont pourtant novices pour ce qui touche au commerce de boissons fortes, mais cinq ans plus tard, l’entreprise a eu le temps de doubler son chiffre d’affaires, et de passer de 6 à 15 employés !

    Les Jollivet n’ont alors qu’une idée en tête concernant les Ducs de Gascogne : « réveiller la belle endormie ». Qui semble ne dormir que d’un œil, car elle compte tout de même 75 salariés, 240 points de vente et 4 boutiques dédiées et un chiffre d’affaires de 11 millions d’euros. Même si elle a connu dans ses belles années plus de 140 employés, et un chiffre d’affaires deux fois plus important.

    Persuadé du formidable potentiel à exploiter, le couple mise toute sa fortune –et place sa maison en garanti- pour racheter l’entreprise. Avec un enthousiasme à toutes épreuves, ils mettent le cap sur l’international, avec comme outils la vente sur Internet, l’export et la personnalisation des coffrets cadeaux. Et lancent au passage la gamme “Les Bio du Bocal” dont le label n’avait pas été exploité jusque-là.

    Paradoxalement, la crise sanitaire liée au Covid viendra booster encore plus leur orientation, au point qu’aujourd’hui les Ducs de Gascogne sont présents dans une soixantaine de pays, grâce à une dynamique de partenariats exclusifs. Les employés sont désormais cent, et avoisinent les cent-cinquante à l’approche des fêtes de fin d’année. Spécialistes du panier gourmand, plus de 500 000 colis gastronomiques sont livrés tous les ans.

    « L'audace réussit à ceux qui savent profiter des occasions » aurait conclu Proust. Les Jollivet en sont la parfaite illustration.

    Informations sur le site internet des Ducs de Gascogne à Gimont

     

    À lire aussi

    TWITTOLIB’ – L’actu en bref

    Les stations espagnoles à l’heure de l’ouverture - Formations avec l’Académie du Vélo et le CNPC - Landes : trois élevages touchés par la grippe aviaire - Michaëla Clapisson à la tête des peñas bayonnaises - Cyril Cotanat préside les maires ruraux du Gers - Double toque pour le chef Philippe Lagraula à la Villa Mirasol - Garorock dévoile trois nouvelles affiches - France-All Black en ouverture du Mondial en 2023 - Le Pau FC au révélateur de Sochaux Basket Landes à Bourges pour l’Europe…