INDEX

La marque « Sud de France » fait le buzz

Le 28 Fév. 2020

Entre une campagne publicitaire détournant le logo d’Amazon et les performances de son ambassadeur Romain Ntamack, la marque occitane refait parler d’elle. Et grandit toujours…

Marque ombrelle, lancée en 2006 pour promouvoir les vins et produits gastronomiques d’Occitanie, « Sud de France » fédère aujourd’hui plus de 1.300 producteurs de la nouvelle région, avec 10.000 produits et des spécialités disponibles dans plus de 3.000 points de vente.


En ce doux mois de février 2020, la marque « Sud de France », créée il y a 14 ans par Georges Frêche et étendue en 2016 à la grande région Occitanie, revient sur le devant de la scène avec une communication pour le moins… sportive !

Cela avait commencé avec les animations autour de l’Open « Sud de France » de tennis : on rappelle que depuis 2017, un contrat de naming de près de 5 millions d’euros sur 15 ans lie l’Arena de Montpellier, où il se déroule, et la Région Occitanie. En parallèle, le jeune international Romain Ntamack, ambassadeur de cette marque Sud de France, enchaîne les belles prestations dans le Tournoi des Six Nations, avec encore une performance majuscule contre le Pays de Galles le week-end dernier.


Mais ce n’est pas tout. La Région vient en effet de lancer une audacieuse campagne basée sur le détournement du logo d’un certain géant du e-commerce… Son slogan : « En Occitanie, au lieu d’acheter en ligne, j’achète dans ma zone ». Il s’agissait de promouvoir le commerce de proximité et les quelque 10.000 produits (dont 6.300 vins) du catalogue « Sud de France ».

Et naturellement, cette campagne a déjà beaucoup fait jaser, avec ses « pros » et ses « antis » : exactement ce qu’il fallait pour remettre un petit coup de projecteur sur les nombreuses spécialités régionales, qui vont du roquefort ou du laguiole à la rousquille catalane et de l’huître de l’Étang de Thau aux foies gras, magrets et confits bien de chez nous.


De nombreux adhérents des Pays de l’Adour…

Cette marque Sud de France, succès commercial, fédère aujourd’hui plus de 1.300 producteurs de la Région, dont un grand nombre ne se plaignent pas d’y avoir adhéré, grâce à la visibilité qu’ils y ont notamment gagné à l’export. Les gros efforts de communication, depuis la création de la marque, ont obtenu un très bon retour sur investissement, notamment dans la restauration hors foyer et la grande distribution. Les produits « Sud de France » sont distribués dans plus de 3.000 points de vente, de la boutique spécialisée à la GMS en passant par cavistes, marchés et les producteurs eux-mêmes.


L’Occitanie, première région viticole mondiale en vins d’appellation, première région ovine et apicole française (ainsi qu’en surfaces certifiées bio et en appellations en général), est riche d’un patrimoine gastronomique extrêmement varié. Il y a deux ans, pour rendre ses productions et son offre plus lisible, le catalogue de références Sud de France avait été scindé en 3 catégories : les produits régionaux classiques, les produits sous label ou appellation (AOP-AOC, IGP, STG, et Label Rouge) et les produits certifiés « Agriculture Biologique ».


Parmi les adhérents des pays de l’Adour, on va retrouver des producteurs de vins des côtes de Gascogne, d’armagnac et de flocs (Domaine de Magnaut à Fourcès, Armagnac Delord à Lannepax, etc.), des producteurs de foie gras comme la Ferme du Cousteau (à Peyrusse-Massas), l’Association des éleveurs du Gers (Auch) ou des acteurs plus originaux comme l’Atelier de Suzanne (Boô-Silhen), qui récupère des invendus de fruits et légumes et crée des compotes, confitures, soupes et mélanges artisanaux.

Pour rester dans les Hautes-Pyrénées, on notera que le collectif Padouen de producteurs de porc noir de Bigorre (AOP) a rejoint la marque en novembre dernier. Parmi les adhérents de la même filière, on peut aussi citer les Salaisons de l’Adour ou l’artisan-charcutier Pierre Sajous (à Baucens), connu pour son jambon blanc.


La production agricole et le secteur agroalimentaire d’Occitanie pèsent désormais 165.000 emplois et 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En 2020, la Région présidée par Carole Delga devrait dédier plus de 50 millions d’euros à l’agriculture, à l’agroalimentaire et à la viticulture.

Plus d’informations sur le site internet sud-de-france.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *