INDEX

TWITTOLIB’ – L’actu en bref

Le 26 Juin. 2020

L’aéroport de Tarbes dans le giron de la Région – Occ’ygène, coup de pouce pour les vacances – Hommage à Robert Labeyrie – Tarbes lance son Usine des sports – Ametzondo va accueillir de nouvelles enseignes – Un jury très talentueux à Contis – Des stars pour Garorock 2021 – Des vols entre Tarbes et Orly dès le 2 juillet – Les low-cost interdits de liaisons courtes – Les thermes de Cambo à la relance – Les Landes dans le Top 3 des réservations pour l’été – Région et Département se mobilisent pour la course landaise – Le 64 mobilise 18 millions pour lutter contre la crise – Arte Flamenco en mode covid – Un SMS en guise de ticket de bus au Pays Basque -L’Elan Béarnais a son meneur – Fauchon en grande difficulté – Le FMI annonce une sévère crise mondiale…

Chaque jour, PresseLib’ vous propose un tour d’horizon de l’info en quelques lignes.


L’aéroport de Tarbes dans le giron de la Région
C’est un changement majeur. L’Occitanie va prendre en main le développement de la plateforme de Tarbes-Lourdes-Pyrénées en début d’année prochaine. L’enjeu est de créer des synergies avec les aéroports de la Région : Toulouse, Montpellier, Perpignan et Carcassonne. Avec 466.000 passagers en 2019, le site bigourdan a permis de mettre en place une zone d’activité majeure, avec également Tarmac Aerosave qui stocke et désosse de très nombreux avions. Le propriétaire est le syndicat mixte Pyrénéa, il concèdera la gestion à la Société publique locale aéroportuaire qui a vocation à prendre la gestion des plateformes d’Occitanie.


Occ’ygène, coup de pouce pour les vacances
L’Occitanie a dévoilé cette carte, offrant des avantages exclusifs aux habitants de la Région, avec plus de 300 partenaires. Culture, loisirs, sports, hébergement… les propositions sont multiples. La démarche veut favoriser le tourisme solidaire et de proximité. La carte est gratuite pour les 18 à 25 ans ainsi que pour les familles les plus modestes (avec un crédit de 300 euros). Pour rappel, la Région a mis en place un numéro vert (0 800 94 94 94) pour vous aides à préparer vos escapades estivales et propose des billets de train TER à 1 euro. Informations sur le site internet, cliquez ici.


Hommage à Robert Labeyrie
Le fondateur de l’entreprise basée à Saint-Geours-de-Maremne s’est éteint à l’âge de 97 ans. Originaire de Saubusse, il avait débuté l’aventure en 1946 autour du foie gras, avant de devenir une référence pour le saumon fumé (à partir de 1967), avec l’objectif d’offrir des produits d’exception accessibles au plus grand nombre. Avec André Daguin, Robert Labeyrie a été un acteur de la création du magret de canard. Depuis, l’entreprise landaise est passée entre les mains de Suez Industries, d’Industrie Kapital, de l’Islandais SIF avant de tomber dans l’escarcelle du groupe coopératif basque Lur Berri en 2011, associé au fonds d’investissements français, PAI Partners. Devenu Labeyrie Fine Foods, le groupe est désormais leader européen de ce que l’on dénomme « l’alimentation plaisir » avec un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros, produit par 5.000 personnes réparties sur 16 sites (Saint-Geours-de-Maremne, Boulogne-sur-Mer, Chevilly-Larue, Castelsarrasin, Nantes, Came…) avec une implantation dans 40 pays.



Tarbes lance sa méga Usine des sports
Les travaux ont démarré sans le bâtiment 313 dans le quartier de l’Arsenal pour une ouverture en 2021. Sur une surface exceptionnelle de 11.000 m2, la Ville et l’Agglomération vont aménager une piste d’athlétisme de 200 m avec des virages relevés, des aires de sauts, un site pour le lancement du poids, des terrains de hand-ball et de basket, un mur d’escalade de niveau international (l’un des plus importants en Europe). L’enjeu est aussi d’accueillir plusieurs délégations pour la préparation des JO de 2024 à Paris. L’ouverture est prévue en septembre 2021


Ametzondo va accueillir de nouvelles enseignes
Le centre commercial de Mouguerre aux portes de Bayonne, annonce l’arrivée d’ici novembre d’une dizaine d’enseignes « mode, décoration, service et loisirs avec à la clé de belles opportunités d’emplois ». Intersport Outlet (vêtements et accessoires de sport à petits prix) vient d’ouvrir. En août, ce sera le tour de Mon lit cabanne (tipis en bois, lits cabannes…). A la rentrée, deux concept stores vont s’installer : Kalea (homme, garçon et accessoire) et Korner (femme, fille et décoration). Cet été, Ametzondo proposera le restaurant Big easy (ambiance jazz), Le Barbier (soins et coupes) et Akses (télpéphonie mobile). Informations sur le site internet, cliquez ici.


Un jury très talentueux à Contis
Le 25e Festival international du film de la station balnéaire landaise, programmé du 2 au 6 juillet, mettra en lice 36 courts-métrages. Il se déroulera pour la première fois en ligne et rassemblera un jury composé de 3 fortes personnalités du cinéma : Alice de Lencquesaing, actrice, Jessica Palud, scénariste et réalisatrice, et Fabrice Préel-Cléach, producteur. Informations sur le site internet, cliquez ici


Des stars pour Garorock 2021
Dès l’annonce de l’annulation de l’édition 2020, les organisateurs ont lancé le chantier pour l’été prochain (24 au 27 juin). Et ils ont déjà annoncé une belle palette d’artistes pour fêter les 25 ans de ce festival incontournable. On pourra savourer, sur la scène de Marmande, les prestations de : Acid Arab, Deluxe, Disclosure, Izia, Martin Garrix, Nekfeu, Ninho, PNL, Pomme, Rilès, Sean Paul, Selah sue, The Hives, The Lumineers, Tryo, Vianney. Informations sur le site internet, cliquez ici.


Des vols entre Tarbes et Orly dès le 2 juillet
Le Conseil communautaire de Tarbes-Lourdes-Pyrénées a créé la surprise en annonçant que l’aéroport bigourdan verrait ses liaisons avec Paris reprendre très rapidement, alors que l’incertitude était totale. De plus, les liaisons se feront avec Orly, contrairement aux autres sites de la région ne desservent que Roissy. A partir du 2 juillet, il y aura une rotation par jour. En août, la fréquence doublera et en septembre 3 rotations quotidiennes seront assurées. Informations sur le site de l’aéroport, cliquez ici.


Les low-cost interdits de liaisons courtes
Comme pour Air France (voir nos infos de ce mardi), le gouvernement veut imposer aux compagnies aériennes à bas prix de supprimer les vols intérieurs quand il existe une alternative de transport par train avec une durée de trajet inférieurs à deux heures et demi. Pour rappel, cela concerne notamment les liaisons Paris-Bordeaux, Paris-Lyon et Paris-Nantes.


Les Landes dans le Top 3 des réservations pour l’été
La plateforme française de Airbnb a enregistré une forte augmentation des réservations saisonnières depuis la fin du confinement : +40% par rapport à la même période en 2019. Les Landes font partie des destinations les plus demandées avec 840 locations en moins de quinze jours. Il faut dire que le Département à décidé d’investir 1 million d’euros pour booster la saison touristique (lire notre article, cliquez ici). D’une manière générale, « les Français privilégient les voyages domestiques et plutôt à l’écart des grandes villes. Toutes les études montrent que 8 voyageurs français sur 10 comptent visiter la France en restant hors grandes villes, que ce soit à la montagne, à la mer ou à la campagne.


Les thermes de Cambo à la relance
L’établissement local, qui fait partie de la Chaîne thermale du soleil, a annoncé qu’il sera prêt à accueillir les clients dès le 6 juillet, avec une capacité de 50% pour respecter les contraintes sanitaires. Une bonne nouvelle pour les curistes mais aussi pour les 120 salariés, les saisonniers et les intervenants du monde médical et paramédical. Informations sur le site internet, cliquez ici.


Région et Département se mobilisent pour la course landaise
La Fédération française va bénéficier de subventions pour sauver les ganaderias et leurs élevages de coursayres. Déjà, des élevages ont du abattre une partie de leur cheptel pour survivre. Le Département des Landes va apporter sa contribution à hauteur de 152.000 euros, et la Région Nouvelle-Aquitaine débloquera 70.000 euros. Ils ont déclaré être « conscients de l’importance économique et sociale de la course landaise et du rôle qu’elle joue dans l’attractivité de nos territoires ». Ajoutant : « L’Etat et les EPCI doivent compléter ce dispositif indispensable pour maintenir une activité qui relève du patrimoine culturel régional ».


Le 64 mobilise 18 millions pour lutter contre la crise
Le président du Conseil départemental, Jean-Jacques Lasserre, a fait le bilan des mesures prises pour accompagner les habitants, notamment les plus fragiles.18 millions d’euros ont été débloqués pour assurer la continuité du service public, soutenir les entreprises, les associations, le secteur culturel, la filière touristique et agricole. Par ailleurs, le Département apportera un million d’euros pour financer le plan de relance touristique, avec notamment « Le 64 à 64 euros » pour attirer les touristes. Un système d’aides à moyen et long terme va être mis en place pour les PME les plus pénalisées par la crise. Ceci grâce à un fonds territorial soutenu par le Bureau de développement économique et attractivité Adour (BDEA).


Arte Flamenco en mode covid
Le festival landais, sous l’impulsion du Conseil départemental, va proposer des rendez-vous flamenco cet automne et cet hiver, pour compenser l’annulation de l’événement qui aurait dû démarrer ce 30 juin. L’objectif est notamment de « soutenir les acteurs du spectacle vivant : artistes, techniciens et établissements et associations culturels ». Deux stars participeront : Patricia Guerrero (16 novembre), la danseuse et chorégraphe de Séville ; et Rafaela Carrasco (janvier 2021) qui présentera son spectacle « Ariadna ».


Un SMS en guise de ticket de bus au Pays Basque
Dès lundi, les réseaux Chronoplus (dont la navette fluviale Txapula), Hegobus et Car Express mettront en place ce système innovant. Il sera ainsi possible d’acheter un ticket grâce à son téléphone portable ; un SMS sera reçu en retour comme justificatif pour le contrôle.


L’Elan Béarnais a son meneur
Le jeune américain Shannon Evans (1,85 m, 25 ans) a été recruté par le club palois. Il arrive en provenance d’Atomeromu SE Paks (Hongrie) et complète l’effectif après les arrivées de Jérémy Leloup puis de Rémi Lesca. Ce jeune meneur a effectué un brillant parcours universitaire débuté sous les couleurs de Buffalo, puis poursuivi au sein de la fac réputée d’Arizona State où il a accompli deux très solides saisons. Après avoir participé au tournoi de Portsmouth à l’été 2018, il découvre l’Europe sous les couleurs d’Atomeromu. Ses débuts sont prometteurs (15,9 pts, 4,2 pds/m en 13 rencontres) avant une blessure à l’épaule. 2019-20 sera pour lui la saison de la confirmation même si celle-ci s’avère également tronquée en raison de la crise sanitaire. Ses statistiques sont éloquentes : 18,1 pts, 6,9 pds, 3,7 rbds/m et en 20 rencontres. Shannon Evans a largement eu le temps de faire apprécier ses qualités de shooteur et de passeur tout comme sa vitesse.


Fauchon en grande difficulté
Le célèbre traiteur de luxe français, réputé dans le monde entier, a demandé son placement en redressement judiciaire. Cette procédure concerne le siège social et les trois magasins parisiens situés place de la Madeleine, depuis 130 ans, et qui emploient 130 personnes. Créé en 1886, Fauchon s’est diversifié depuis dans l’hôtellerie de luxe avec un cinq étoiles et un café-restaurant à Paris. Informations sur le site internet, cliquez ici.


Le FMI annonce une sévère crise mondiale
D’après le Fonds monétaire international, le PIB du monde baissera de 4,9% cette année, soit deux points de moins qu’annoncé en avril : « La pandémie de Covid-19 a eu un impact plus négatif sur l’activité pendant la première moitié de 2020 qu’anticipé et la reprise se dessine de façon plus graduelle que prévu auparavant ». En Europe, la France devrait se retrouver dans le peloton de queue pour cette année, avec une chute de sa richesse de 12,5%, juste derrière l’Italie et l’Espagne (-12,8% chacune). L’Allemagne ferait sensiblement mieux (-7,8%). Quant à la reprise de la croissance en 2021, elle n’atteindrait que 5,4%, contre 5,8% espérés. Selon le FMI, le rebond mécanique post-confinement d’indicateurs comme la consommation pourrait être éphémère. « L’ampleur du rebond récent sur les marchés financiers apparaît déconnectée des perspectives d’évolutions économiques ». L’organisation redoute « un choc catastrophique pour le marché du travail mondial » et selon le Bureau international du travail, le cumul des heures non travaillées au deuxième trimestre devrait être équivalent à la destruction de 300 millions d’emplois à temps plein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *