INDEX

Airbus : décollage record vers l’Inde

Le 01 Nov. 2019

L’avionneur basé à Toulouse décroche une commande record de 300 appareils pour 33 milliards de dollars. De quoi irriguer les sous-traitants du bassin Adour Gascogne…

Rubriques :

Airbus voit décidément la vie… en bleu. Après les 430 A320 commandés par le loueur américain Indigo en 2017, c’est la compagnie indienne à bas coûts IndiGo qui passe une « méga-commande » de 300 appareils auprès de l’avionneur, un mélange d’A320neo, d’A321neo et d’A321XLR.


Au total, cet autre IndiGo a déjà commandé 730 appareils de cette famille à Airbus. Cette nouvelle commande atteindrait 29,6 milliards d’euros si l’on se réfère aux prix catalogue de l’an dernier.

« Nous sommes ravis qu’IndiGo, l’un de nos premiers clients pour l’A320neo, continue de construire son avenir avec Airbus. Il est désormais notre plus gros client au monde pour la famille A320neo », a commenté Guillaume Faury, directeur général d’Airbus.


Son homologue d’IndiGo Ronojoy Dutta s’est également félicité de ce nouveau contrat : « L’Inde devrait poursuivre sa forte croissance dans le secteur de l’aviation et nous sommes sur la bonne voie pour mettre en place le meilleur système de transport aérien au monde, pour servir davantage de clients et tenir notre promesse de fournir des tarifs bas et une expérience courtoise et sans tracas ».


Bilan ramené à 860 livraisons d’appareils en 2019…

Au-delà, cette commande record montre que l’A320neo, notamment plus économe en carburant, est aujourd’hui l’un des appareils les plus compétitifs à l’exploitation.

L’A321XLR devrait d’ailleurs enfoncer le clou avec une consommation par siège inférieure de 30% à celle des appareils concurrents de la génération précédente.

 


« IndiGo figure parmi les transporteurs enregistrant la croissance la plus rapide au monde. Depuis la livraison de son premier avion A320neo en mars 2016, sa flotte d’appareils de la famille est devenue l’une des plus importantes au monde avec 97 A320neo et 128 A320ceo », précise également Airbus, qui ajoute qu’à fin septembre, la famille A320neo avait déjà fait l’objet de plus de 6.650 commandes fermes de la part de 110 clients. Bref, l’avionneur peut se réjouir, de même que ses sous-traitants du bassin de l’Adour participant au programme.

 


Après l’annonce de cette grosse commande, ce mardi, la légère baisse des prévisions de livraisons d’appareils annoncée ce mercredi pour 2019 paraît forcément toute relative. Airbus comptait livrer entre 880 et 890 avions sur l’année. Il en restera finalement à 860, essentiellement du fait de difficultés liées à la montée en cadence de la production un peu plus complexe du nouvel A321neo ACF.

 


Des réajustements ont été rendus nécessaires pour sécuriser le flux futur des livraisons. L’avionneur vise « une cadence mensuelle de 63 exemplaires de la famille A320 en 2021 », soit plus de 750 appareils sur un an. Sur le moyen et le long terme, Airbus peut encore dormir sur ses deux oreilles : son carnet de commandes atteignait 7.133 avions commerciaux à fin septembre.

Pendant ce temps, on notera que le concurrent Boeing est toujours en zone de turbulences. Son patron Dennis Muilenburg a été entendu et fortement secoué à deux reprises par les sénateurs américains. Affaire à suivre…

Plus d’informations sur le site d’Airbus – cliquez ici

 

Un commentaire au sujet de cet article

  1. Sympa votre article sur AIRBUS

    Merci pour votre dynamisme et vos bonnes nouvelles qui nous montrent au quotidien , combien notre région est dynamique et agréable .

    A bientôt de vous lire .

    Manuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *