INDEX

A Bayonne, la Villa Koegui veut casser les codes

Le 25 Nov. 2019

Le nouvel hôtel 4 étoiles, imaginé par les architectes Bernard Signoret et Jean-Philippe Nuel, est prêt à se démarquer entre tradition basque et modernité…

Officiellement inauguré ce jeudi au 9 rue Bastiat à Bayonne, cet « hôtel signature » de 43 chambres et suites est à l’image de sa façade, inspirée des pans de bois et persiennes des maisons des rues voisines, dans le cœur historique de la ville.


Ce jeudi 21 a été officiellement inauguré l’hôtel Villa Koegui de Bayonne, en présence de ses architectes Bernard Signoret, dont l’atelier est établi à Anglet, et Jean-Philippe Nuel, architecte décorateur reconnu dont on ne compte plus les récompenses, et qui vient d’ailleurs de remporter un « Gold Key Award » pour son travail sur l’InterContinental de Lyon – Hôtel Dieu.

Étaient également de la partie les chefs du restaurant de l’hôtel, à savoir Charles Cez et Pascal Etcheverria, fraîchement sacrés champions du monde de pintxos à Valladolid. La classe !


La première pierre de cet hôtel haut de gamme avait été posée en juillet 2018. Un an et demi de travaux plus tard, on peut dire que le résultat a fière allure. Produit de 7 années de travail, l’établissement sera doté de 43 chambres et suites réparties sur 5 niveaux. Et profitera d’une situation idéale entre la Nive et l’Adour, dans le centre historique de Bayonne.


« Bousculer les codes de l’hôtellerie classique »…

Esthétiquement, cette « Villa Koegui » à taille humaine a fait le pari audacieux de mêler d’un côté les traditions basque et bayonnaise, et de l’autre l’innovation, avec télévisions et tablettes connectées, fibre optique et surtout une réinterprétation architecturale très contemporaine des grands classiques que sont les colombages, les parquets, les bayadères et le mobilier basques. Objectif avoué : « bousculer les codes de l’hôtellerie classique » avec « un concept unique et nouveau ».

Chaque chambre devrait être nantie d’une tapisserie reproduisant en grand format un tableau de Léon Bonnat, comme en rappel du musée des Beaux-Arts situé à deux pas de là. Autant dire que les amateurs d’art et les experts seront les bienvenus.


Associé à ces prestations hôtelières, le restaurant de l’hôtel, baptisé le Carré en hommage à l’ancien Carré Bonnat et doté d’une centaine de places assises, « a pour vocation de s’inscrire dans le paysage bayonnais et de rythmer la vie urbaine ». Il sera ouvert en continu et proposera petits déjeuners, brunchs, déjeuners, pâtisseries, goûters, afterworks et bien sûr pintxos et tapas. L’ouverture de ce Carré tout neuf est prévue pour ce mardi 26 novembre, et celle de l’hôtel, initialement programmée ce mois-ci, en mars prochain.

Pour rappel, il existe déjà une autre Villa Koegui dans le centre de Biarritz, également 4 étoiles et aussi la propriété de Guy Neplaz, homme d’affaires opérant dans l’immobilier, libraire et dirigeant des éditions Koegui. Après l’ouverture de l’hôtel Okko Bayonne Centre il y a 3 ans, c’est donc encore un 4 étoiles qui prend pied à Bayonne. S’ils reviennent faire un tour chez nous, sûr que les « écrivains de la mer » devraient enfin trouver de quoi se loger !

Plus d’informations sur le site internet de l’hôtel – c’est ici

Notre article d’avril sur l’établissement Koegui biarrot – cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *