Cofim
L’information en Béarn du 06/10/2019
Partenariat Presselib en partenariat avec
Partenariat Presselib

Balle orange avec les clubs phares de l’Adour

L’Elan Béarnais perd sur le fil à Orléans – En Ligue féminine, Basket Landes a balayé Charleville-Mézières ; le Tarbes Gespe Bigorre a pris le dessus sur Landerneau…

Rubriques :

C’est enfin parti pour le championnat féminin. Lors de l’Open de Coubertin à Paris, qui rassemblait toutes les équipes, Mont-de-Marsan et Tarbes ont réussi une belle performance. De son côté, Pau a laissé passer sa chance à l’extérieur.


Orléans-Pau (88-87) : encore trop d’imperfections

L’Elan Béarnais, dont l’effectif a été renouvelé à 80%, est toujours en rodage. Il doit notamment retrouver une défense bien plus solide pour éviter de se mettre sous pression. Les hommes de Laurent Vila ont raté une occasion de faire oublier la défaite contre Bourg au Palais des Sports (87-93).

Les Palois accueilleront Le Portel (samedi 12 octobre à 20h), avant de jouer leur premier match de Coupe d’Europe à Athènes (mercredi 16 octobre à 18h30).

Contre le promu, l’Elan Béarnais n’a pas su tuer le match quand il a réussi à prendre le large avec 9 points d’avance (26-35). Au contraire, il s’est déréglé alors qu’Orléans enquillait plusieurs paniers à 3 points. Pau est rentré aux vestiaires avec 8 longueurs de retard (47-39), puis en a compté 13 à la fin du 3e quart-temps (66-53). Le fruit de trop d’imperfections avec de nombreuses balles perdues et des approximations en défense.


Dans une ambiance exceptionnelle, les Palois ont réussi à renverser la vapeur, passant même devant le promu, mais ils n’ont pas su garder la main dans le money-time. Dommage !

Les marqueurs : Mobley (21), Moore et Leslie (16), Mbodj (9), McGee (8), Cornelie (7), De Jong (4), Cavalière et Diawara (3)

 


Basket Landes-Charleville Mézières (71-58) : un début très prometteur

Basket Landes a débuté cette saison avec de grosses ambitions, sous la houlette de Julie Barennes et de Shona Thorburn qui ont succédé à Cathy Melain. Cette victoire est un bon début.

L’équipe a été sérieusement renforcée, avec une bonne combinaison de joueuses expérimentées et de jeunes très prometteuses. Les recrutements d’Ana Suarez (Nantes), de Katherine Plouffe (Bourges) et d’Aby Gaye (Tarbes) devraient apporter une belle solidité à l’équipe toujours menée par Céline Dumerc. Marie-Eve Paget (Charleville) signe aussi son arrivée dans les Landes. Miranda Ayim, Romana Hejdova, Migna Touré et Bernadette M’Buyamba complètent l’effectif.


Les Landaises n’ont laissé aucune chance aux Flammes Carolos. Malgré une préparation tronquée en raison des blessures, elles ont montré un collectif déjà très intéressant avec une véritable identité et beaucoup de caractère.

Les filles de Julie Barennes ont dominé la rencontre de bout en bout, avec une belle maîtrise en dépit d’un relâchement dans le dernier quart-temps (10-18).

Céline Dumerc, avec 11 points marqués, s’est installée à la 2e place des marqueuses de l’histoire de la LFB, derrière Paoline Salagnac. En pointe, Ana Suarez (MVP), Ayim avec un double-double (12 points et 11 rebonds) et Katherine Plouffe (15 points).

Les marqueuses : Suarez et Plouffe (15), Ayim (12), Dumerc (11), Touré (7), Paget (6), Mbuyamba (3), Perissé (2)


Tarbes-Landerneau (67-60) : l’enthousiasme de la jeunesse

Le Tarbes Gespe Bigorre a décidé de parier sur la jeunesse pour cette saison. François Gomez a choisi de constituer un groupe sans la moindre Américaine. C’est un vrai pari dans ce championnat de plus en plus relevé.

Le coach tarbais a construit son équipe autour des valeurs sûres de la saison dernière, comme Marine Fauthoux et Tima Pouye, et de recrues à fort potentiel comme Valeryia Berezhynska (Gernica), Laure Resimont (Saint-Catherine-Wavre), Ana Tadic (Mondeville) et Marie Pardon (Asvel Lyon). Dans l’effectif, on trouve aussi : Adja Konteh, Margaux Galliou-Loko et Louice Halvarsson.


A Coubertin, les Bigourdanes se sont imposées de manière intéressante face aux Bretonnes. Après un premier quart-temps difficile (14-19), elles ont bien réagi pour revenir à hauteur, grâce à l’efficacité de Valeriya Berezhynska. A la paus, le TGB virait en tête (38-33).

Avec une défense solide, les protégées de François Gomez ont enfoncé le clou sous l’impulsion notamment de Marine Fauthoux et Laure Resimont, résistant parfaitement aux attaques bretonnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *