INDEX

Success story d’ici en mode Thaï

Le 20 Oct. 2019

Pitaya est née dans la région. Le concept, imaginé par Kadir Guclu, va célébrer ses 10 ans en 2020 avec l’ouverture de 100 restaurants supplémentaires…

L’aventure a commencé en 2010 avec la création d’un simple restaurant dans le cœur de Bordeaux. Kadir Guclu veut y faire vivre la cuisine thaïlandaise, comme à Bangkok. Il choisit comme nom Pitaya, ce « fruit du dragon » aux multiples propriétés.


Fin 2018, 35 établissements étaient déjà ouverts et, cette année, leur nombre sera doublé grâce à une accélération du développement en franchise. Deux d’entre-eux sont implantés à Bayonne et à Pau. Dans quelques mois, un 3e s’implantera sur Biarritz.

Quelle est la recette du succès ? Avant tout, l’adaptation de l’esprit des restaurants de rue, typiques de Thaïlande. Une cuisine authentique, parfumée et très colorée où tout se concocte sous vos yeux, à la demande, à la minute, dans un décor à la fois épuré et chic.


Pitaya a privilégié la créativité pour décliner une carte alliant tradition et modernité, autour des incontournables woks aux saveurs si caractéristiques de la cuisine de rue thaïlandaise.

Aujourd’hui, Pitaya peut se vanter d’être le réseau de street food thaï leader en France. L’enseigne a su adapter son offre aux modes de consommation actuels, et notamment aux attentes « des clients qui souhaitent pouvoir se restaurer en ville à prix raisonnable, rapidement, et sainement, tout en privilégiant le goût des saveurs et l’originalité ». Il est aussi possible de passer ses commandes sur le site internet de Pitaya, et de se faire livrer à domicile ou au bureau.


La franchise ouvre de grandes ambitions…

Pitaya s’appuie donc sur un positionnement simple et efficace : des plats sains et créatifs, à base d’ingrédients frais et de qualité, cuisinés au wok à la minute sous les yeux des clients. De quoi favoriser son développement avec comme déclic le titre de « Révélation de la Franchise de l’année » décroché en 2016.

Entre l’ouverture de restaurants en direct et la création de sites par des franchisés, l’aventure entrepreneuriale s’est considérablement accélérée : 13 restaurants Pitaya fin 2017, 31 fin 2018 et… 32 supplémentaires cette année, dont 5 à l’international. A commencer par Malaga en début d’année, puis en Turquie et à La Réunion ; et bientôt en Angleterre, Maroc, Suisse, etc.


En 2018, le chiffre d’affaires avait augmenté de 122%, avec 1,8 million de clients. Cette année, la progression sera tout aussi spectaculaire pour cette entreprise qui emploie 35 personnes à son siège de Bordeaux.

Il faut dire que le concept a été largement affiné. Le design des restaurants a été repensé ainsi que le mobilier, avec l’accompagnement d’un cabinet d’architectes bordelais, pour concilier l’atmosphère traditionnelle thaï et la modernité indispensable.


Deux restaurants ont donc été ouverts dans le 64 : à Bayonne (2 rue Pannecau) et à Pau (9 rue du Maréchal Joffre). Un 3e sera ouvert à Biarritz dans le courant du 1er trimestre 2020.

Informations sur le site internet pitayaresto.fr


Recette du Pad Thaï

Pitaya vous offre une recette de ce célèbre plat thaïlandais, légèrement acidulé et sucré, chacun y apportant ses spécificités. Il est traditionnellement servi avec des crevettes, mais il peut être également proposé avec du bœuf, du poulet ou encre du tofu.

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 15 minutes

Ingrédients pour 4 personnes

200g de nouilles de riz plates, 2 gousses d’ail, 2 échalotes, 2 cuillères à soupe de crevettes séchées, 200 g de grosses crevettes crues décortiquées, 2 œufs, 2 cuillères à soupe de nuoc-mân, 2 cuillères à soupe de concentré de tamarin, 1 cuillère à soupe de sauce soja, 1 cuillère à soupe de sauce soja noir, et 100g de pousses de soja.

En plus : 6 tiges de ciboulette thaïe, le jus d’un citron vert, des cacahuètes salées concassées, huile d’arachide.


Préparation

Faites bouillir une casserole d’eau et plongez-y les nouilles de riz plates pendant 30 secondes. Egouttez-les et passez-les immédiatement sou l’eau froide pour arrêter la cuisson. A nouveau, égouttez-les soigneusement.

Pelez et achetez les gousses d’ail et les échalotes. Emincez la ciboulette en tronçons de 3 cm de longueur. Versez un généreux filet d’huile d’arachide dans une poêle, portez à feu vif et faites-y revenir l’ail, l’échalote et les crevettes séchées à feu moyen.


Ajoutez les crevettes crues. Augmentez le feu et faites sauter pendant 1 minute. Cassez les œufs au-dessus de la poêle. Ajoutez les nouilles et faits sauter pendant 3 minutes jusqu’à ce que les nouilles commencent à s’attendrir et que les œufs se soient bien agglomérés.

Ajoutez le nuoc-mâm, le concentré de tamarin, la sauce d’huître et les pousses de soja. Remuez énergiquement pour que le tout soit homogène.

Servez aussitôt en parsemant de ciboulette thaïe émincée, de jus de citron vert et de cacahuètes salées concassées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *