INDEX

TWITTOLIB’ – L’actu en bref

Le 22 Mai. 2020

Cérémonies religieuses autorisées – Pau, le collectif des soignants dans la rue – Les chefs inquiets – Faillites et licenciements annoncés – Le covid-19 détecté par la voix ? – L’hippodrome de Pau remplace Auteuil -, La Cave d’Irouléguy sur la Toile – L’Espagne veut accueillir les Français – Pierre Dartout pilote le Rocher – Gratuité des autoroutes ? – Les refuges dans le brouillard – Le temps de la transhumance – Soldes retardés…

Chaque jour, PresseLib’ vous propose un tour d’horizon de l’info en quelques lignes.


Cérémonies religieuses autorisées

Le gouvernement a été obligé de se soumettre à la décision du Conseil d’Etat qui lui avait ordonné lundi de lever l’interdiction totale de réunion de cultes, dans un délai de 8 jours. Un nouveau décret autorise donc la reprises des cérémonies dès ce samedi. Bien entendu, les gestes barrières seront appliqués et le port du masque sera obligatoire.


Pau, le collectif des soignants dans la rue
A Pau, des médecins, des infirmières et différents représentants du Centre hospitalier ont voulu faire entendre leur voix avant le début des réunions prévues avec le ministre de la Santé. Le collectif inter-hôpitaux reprend la main pour qu’une large refonte de hôpital public intègre leurs demandes au niveau des salaires, des moyens et des conditions de travail.


Les chefs inquiets
Ils sont une soixantaine à demander « un droit de retrait » en cas de réouverture précipitée des restaurants. Parmi eux les étoilés Gilles Goujon, Marc Veyrat et Michel Sarran. Ils veulent avoir la certitude de garantir la pleine sécurité de leurs employés et de leurs clients. Selon eux, une relance dans de mauvaises conditions risquerait d’être très préjudiciable sur le plan sanitaire et économique.


Faillites et licenciements annoncés
Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, s’est montré pessimiste sur Europe 1 : « Il y aura des faillites et il y aura des licenciements dans les mois qui viennent. (…) Beaucoup de secteurs sont très durement touchés par la crise et même si l’économie redémarre, elle ne redémarre pas au même rythme ». Il prévoit de réduire la prise en charge du chômage partiel. C’est un virage important, après la déclaration du président de la République qui avait affirmé que personne ne serai laissé sur le bord du chemin, « quoi qu’il en coûte ».


Le covid-19 détecté par la voix ?


Des chercheurs de l’université de Cambridge ont développé permettant de repérer les symptômes de la maladie grâce au son de la voix. Ils utilisent le potentiel de l’intelligence artificielle pour traiter une multitude de données émanant de centaines de milliers de patients (voix, respiration, toux…), enrichies par un apprentissage automatique. Ils espèrent ainsi pouvoir donner aux médecins un outil capable de diagnostiquer la maladie en écoutant le malade.


L’hippodrome de Pau remplace Auteuil


C’est une très bonne nouvelle pour le site béarnais : il accueillera, le 26 mai prochain, les 10 courses d’obstacles du programme national, en raison de la fermeture de l’hippodrome parisien toujours en zone rouge pour la pandémie. La société d’encouragement des Pyrénées-Atlantiques compte bien profiter de cette aubaine pour montrer qu’elle peut organiser des réunions en dehors de la période hivernale. Les courses se dérouleront à huis clos (retransmis sur Equidia) et même les propriétaires des chevaux ne pourront pas être présents sur place. Pau postule aussi pour recevoir le Grand Steeple d’Auteuil, le 7 juin, si la région parisienne reste en zone rouge.


La Cave d’Irouléguy sur la Toile


Pour limiter les conséquences du confinement (fermeture de la boutique et des restaurants), la coopérative a développé ses ventes en ligne. Elle a aussi ouvert un stand sur la plateforme Tudigo (cliquez ici) pour proposer 11 vins, rouges, rosés, et blancs dont des cuvées biologiques ou encore sans sulfites ajoutés. Une bonne occasion de soutenir la cave et ses 39 vignerons. Informations sur la boutique en ligne, cliquez ici.


L’Espagne veut accueillir les Français


Avec un déconfinement ayant commencé avant celui de l’Hexagone, nos voisins espèrent pouvoir ouvrir leurs frontières aux nombreux Français et Allemands qui ont leurs habitudes estivales sur la péninsule ibérique. Pedro Sánchez prévoit de lever les restrictions de circulation en juin, sans obliger la mise en quatorzaine des visiteurs. Bars, hôtels et restaurants ont déjà rodé une nouvelle organisation. Prêts à recevoir les vacanciers.


Pierre Dartout pilote le Rocher


L’ancien préfet des Pyrénées-Atlantiques (2002-2004), puis de la région Aquitaine (2015-2017) vient d’être nommé à la tête du gouvernement de Monaco par le prince Albert. Il quitte ainsi son poste de préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour devenir le premier ministre de la Principauté. Toutes nos félicitations !


Gratuité des autoroutes ?


C’est ce que demande Carole Delga, présidente de la région Occitanie, pour l’été à venir. Elle demande un effort exceptionnel des sociétés autoroutières. « Il faut qu’elles lèvent leurs barrières, qu’il n’y ait plus de péages pendant ces vacances », a t-elle déclaré. « Il faut à tout prix soutenir les départs en vacances ».


Les refuges dans le brouillard


Ces lieux de montagne essentiels ne savent toujours pas s’ils pourront ouvrir et quand. Ce sera, de toute manière, compliqué pour les plus petits qui pourront difficilement accueillir des visiteurs faute de pouvoir appliquer les règles de distanciation. Certains envisagent de faire de la restauration à emporter pour assurer une activité minimum.


Le temps de la transhumance


C’est parti pour la montée des troupeaux en estive, comme chaque année en mai. Les ovins ont ouvert la voie et les bovins suivent. Pas de problème de distanciation pour les bergers qui sont souvent seuls ou en duo. Quant aux animaux, ils ont le droit de se rassembler à plus de 10… Pas de souci non plus pour le lait et le fromage qui sont soumis depuis longtemps à des normes sanitaires draconiennes. Malheureusement, les nombreuses fêtes qui rythmées cette tradition sont annulées.


Soldes retardés


Ils étaient prévus du 24 juin au 21 juillet, mais ces dates pourraient être décalées d’un mois. Un certain nombre de commerçants souhaitent avoir plus de temps pour écouler leurs articles à prix normal pour se refaire une santé économique, avant de casser les tarifs.Affaire à suivre…

2 commentaires au sujet de cet article

  1. Ils sont dingues. Reste-t-il quoi que ce soit qui empêche une réouverture massive et sans aucune contrainte de toutes les activités ? Rien
    Je vais plus loin : y a-t-il eu quoi que ce soit qui justifiât le confinement et la catastrophe économique et sociale qui en a découlé ? Rien… ou presque rien. Une preuve ? La mortalité quotidienne dans le monde, toutes causes confondues, est d’environ 157000 décès. Depuis décembre, ce virus a tué environ 350000 personnes, soit moins de 2 jours de mortalité naturelle… en 6 mois. Autrement dit : rien. L’impact du virus a été statistiquement nul, et il aurait probablement été à peu près aussi négligeable sans le coup de folie qui a saisi le monde – qui, lui, a déjà et va avoir des conséquences dramatiques.

  2. A mon avis il ne devrait pas y avoir de soldes d’été , si on veut aider les commerçants qui ont de grosses difficultés de trésorerie, et maintenir l’emploi de nombreuses vendeuses, la solidarité vaut pour garder nos boutiques privées dans les centres ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *