Abonnez-vous
Publié le

L’ovalie dans tous ses états

Biarritz emporté par la furia catalane. – Mont-de-Marsan en dauphin. - Bayonne en outsider. – Dax en mode sauvetage. – Pau en révélation. – Et un triple Crunch en prime...
RUGBY SECTION SLADE
Hier soir, le BOPB a été atomisé par Perpignan. Ce vendredi, le Stade Montois se déplace à Vannes ; l’Aviron reçoit Nevers ; l’USD, accueille Carcassonne ; les Bleuets contre la Rose. Samedi, la Section au Hameau face à La Rochelle ; les Anglais chez les Bleus et les Bleues.

Perpignan-Biarritz (56-3) : dur, dur

Le Biarritz Olympique Pays Basque se déplaçait avec une équipe largement remaniée, avec pas moins de 11 changements dans le XV de départ par rapport à la victoire contre Vannes. Ces rotations ont coûté cher aux Biarrots qui n’ont pas existé face aux Catalans.

Décidément, Aimé-Giral ne réussit pas aux Basques puisque Bayonne y avait aussi subi une déroute en début de saison (6-66). Ils vont devoir se battre jusqu’au bout pour assurer leur billet pour les phases finales.

Le BO ont bien entamé la rencontre, mais sans réussir à concrétiser. Mais, très vite, la puissance et la furia catalanes ont tout emporté face à une équipe qui manquait de cohérence et trop perméable en défense. Résultat lourd, 7 essais à 0.

Plus embêtant pour Biarritz dans cette dernière ligne droite de la saison : la sortie sur civière du pilier droit, Mathieu Giudicelli.

Bayonne-Nevers : un bonus serait tout bon

Vendredi 9 mars à 20h

L’Aviron Bayonnais voudra décrocher une victoire à 5 points pour se rapprocher du Top 6, en espérant un faux pas de Béziers chez la lanterne rouge.

Quelques changements ont été effectués après la défaite frustrante à Béziers. A noter le retour à la mêlée d’Emmanuel Saubusse pour remplacer Guillaume Rouet sélectionné avec la sélection espagnole. Benjamin Thiéry est finalement remis et prendra le 10 à la place de Willie Du Plessis (commotion).

A noter le retour du capitaine John Beattie en titulaire, mais aussi de Jean-Jo Marmouyet et de de Kade Poki sur le banc. Le jeune espoir Rémy Chateauraynaud est remplaçant.

Le XV de départ : Bustos Moyano - Rawaca, Muscarditz, Lacroix, Fuster – (o) Thiéry, (m) Saubusse - Battut, Davis, Beattie (cap) - Jaulhac, Van Lill - Iguiniz, Leaiataua, Schuster.

Les remplaçants : Labouyrie, Ayarza, Huete, Marmouyet, Chateauraynaud , Ordas, Poki, Oulai

Vannes-Mont-de-Marsan : pour rester dauphin

Vendredi 9 mars à 20h

Le Stade Montois a besoin de prendre des points à l’extérieur. C’est le moment de passer un cap, loin des Landes pour conforter une place de dauphin qui ouvre la porte des demi-finales sans passer par les barrages.

Pour se rendre chez les Bretons, le staff a décidé de continuer à faire tourner son effectif, pour ménager les uns et donner du temps de jeu à d’autres. La charnière sera composée de Christophe Loustalot et du Sud-Africain Danré Gerber. Carlos Muzzio portera le brassard de capitaine et Julien Tastet est replacé en n°8. L’ailier fidjien Timoci Matanavou revient aux affaires.

Le XV de départ : Laousse-Azpiazu – Matanavou, Ratu, Narumasa, J. Cabannes – (o) Gerber, (m) Loustalot – Garrault, Tastet, Brethous – Damiani, Rey – Negrotto, Khribache, Muzzio (cap.).

Les remplaçants : David, Hugues, Malafosse, Oelofse, Lorée, Otazo, Laborde, Desmaison.

Dax-Carcassonne : malheur au vaincu

Vendredi 9 mars à 20h

L’US Dax doit éviter un trop grand stress. La défaite est interdite face à un concurrent direct pour le maintien. C’est donc la mobilisation générale pour ce match décisif face à une équipe en grande forme.

Le staff doit se passer de Olivier August, Julien Dechavanne, Aisea Koliavu et Filimo Taofifenua. Tous les cadres valides seront sur le pont.

Le XV de départ : Cachet – Bureitakiyaca, Klemenczak, Ropiha, Justes – (o) Berchesi, (m) Pic – Huhuet, Tuilagi, Chiappesoni – Tuineau, Maurens – Fa’anunu, Delonca, David.

Les remplaçants : Maurice, Faitotoa, Liebenberg, Meron, Bau, Devade, Robert, Dréan.

25e journée de la Pro D2

Perpignan est le premier qualifié pour les phase finales

Jeudi 8 mars : Perpignan-Biarritz (56-3)

Vendredi 9 mars : Dax-Carcassonne, Bayonne-Nevers, Vannes-Mont-de-Marsan, Montauban-Angoulême, Aurillac-Massy (20h, Eurosport Player) ; Colomiers-Grenoble

(20h30, Eurosport 2)

Dimanche 11 mars : Narbonne-Béziers (14h15, Eurosport 2)

Classement de la Pro D2

  • Qualification pour les demi-finales : Perpignan (86, 1 match en plus), Mont-de-Marsan (78)
  • Qualification pour les barrages : Montauban (77), Grenoble (71), Biarritz (69, 1 match en plus), Béziers (64)
  • Milieu de classement : Bayonne (60), Angoulême (55), Colomiers (55), Nevers (51), Massy (50), Aurillac (48), Vannes (47), Carcassonne (44)
  • Relégation en Fédérale : Dax (41), Narbonne (31)

20e journée du Top 14 – Le choc Pau-La Rochelle

La Section Paloise a engrangé une nouvelle dose de confiance avec sa victoire à Castres qui l’a propulsée en 4e position dans un Top 14 de folie. A 7 journées de la fin de la saison régulière, 8 équipes sont en course pour 6 places dans les phases finales. Et 5 équipes se tiennent en seulement 1 points, dont Pau et La Rochelle. C’est dire si ce match entre Béarnais et Maritimes aura un enjeu majeur. Suivra un déplacement difficile pour Pau à Clermont (17 mars).

Les deux autres chocs de la journée opposeront Montpellier au Racing, et Toulouse à Lyon. Mais, chaque match peut réserver une surprise : aujourd’hui, même les plus mal classés peuvent menacer les grosses écuries.

Samedi 10 mars : Montpellier-Racing (14h45, Canal+) ; Pau-La Rochelle, Bordeaux-Oyonnax et Toulon-Agen (20h30, Rugby+) ; Brive-Clermont (20h45, Canal+ Sport)

Dimanche 11 mars : Stade Français-Castres (12h30, Canal+ Sport) et Toulouse-Lyon (16h50, Canal+).

Classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demies : Montpellier (61), Racing (58)
  • Qualification pour les barrages : Toulouse (57), Pau (52), Castres (52), Toulon (52), La Rochelle (51)
  • Milieu de classement : Lyon (51), Bordeaux (39), Clermont (36), Stade Français (28), Agen (31)
  • Barrage de relégation : Brive (26)
  • Relégation : Oyonnax (22)

France-Angleterre : le déclic passe par de la folie

Samedi 10 mars à 19h45 (France 2)

Après trois journées en demi-teinte dans ce Tournoi des 6 Nations, les Bleus vont passer au révélateur du Crunch, face à des Anglais toujours impressionnants malgré une défaite surprise en Ecosse. Une victoire des Français les boosterait vers des aventures plus séduisantes. Croisons les doigts et serrons les fesses !

Jacques Brunel n’a procédé qu’à un seul changement, après la victoire contre l’Italie : François Trinh-Duc remplace Lionel Beauxis à l'ouverture.

Le XV de départ : Bonneval (Toulon) – Fall (Montpellier), Bastareaud (Toulon), Doumayrou (La Rochelle), Grosso (Clermont) – (o) Trinh-Duc (Toulon), (m) Machenaud (Racing) – Camara (Montpellier), Tauleigne (Bordeaux), Lauret (Racing) – Vahaamahina (Clermont), Gabrillagues (Stade Français) – Slimani (Clermont), Guirado (Toulon), Poirot (Bordeaux)

Les remplaçants : Pélissié (Bordeaux), Priso (La Rochelle), Gomes Sa (Racing), Taofifenua (Toulon), Galletier (Montpellier), Couilloud, Beauxis, Fickou (Toulouse)

Moins de 20 ans – France-Angleterre : encore un festival ?

Vendredi 9 mars à 21h, à Béziers

Les Bleuets battent tous les records de points depuis le début du Tournoi. Vont-ils continuer leur récital contre les Anglais ? C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

On suivra particulièrement nos locaux : Lucas Peyresblanques (Biarritz) et Ugo Boniface (Bayonne) seront titulaires ; Baptiste Heguy et Enzo Hardy (Bayonne) prendroint place sur le banc.

Féminines - France-Angleterre : encore une perf ?

Samedi 10 mars à 21h, à Grenoble

Comme les Bleuets, les Bleues ont fait un sans-faute lors des 3 première rencontres. Un succès contre les Anglaises leur ouvrirait les ports de la victoire finale.

A suivre nos brillantes Basco-Béarnaises : Lise Arricastre et Patricia Carricaburu (Lons), Pauline Bourdon et Céline Ferer (Bayonne).

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.