Abonnez-vous
Publié le

Nouvelle Voie verte pour accélérer les mobilités douces dans les Landes

C'est entre Mont-de-Marsan et Hagetmau que la 5e voie verte du département va voir le jour. Les travaux devraient débuter avant l'été, pour la livraison d'un premier tronçon en 2025, et une concrétisation du projet en 2027.
MAI À VÉLO - Rendez-vous sur la Voie verte de l’ArmagnacPhoto : Tourisme Landes.
De plus en plus développées en France, et donc dans les Landes, les Voies vertes permettent de réhabiliter des voies ferrées inutilisées tout en favorisant les mobilités douces. Un combo positif pour l'environnement...

Il ne manquait plus qu'une chose pour que le projet de Voie verte entre Mont-de-Marsan et Hagetmau soit lancé : l'obtention par le Département des Landes des voies ferrées nécessaires. C'est chose faite depuis la fin avril, puisque la SNCF a transféré la gestion de plus de 30km de voies au département pour une durée minimale de 30 ans, avec une option de renouvellement de 20 ans.

Ainsi, les travaux pourront commencer avant cet été. Au programme de cette première phase : du dégagement et du nettoyage. Une pause sera ensuite nécessaire pendant la période estivale, pour éviter les risques d'incendies et pour préserver le cycle naturel de la faune et de la flore, puis le chantier reprendra en septembre avec le démantèlement des voies ferrées. Ensuivra un diagnostic environnemental et technique pour évaluer les travaux de rénovation et d'adaptation nécessaires, notamment sur les quelques 25 passages à niveau de la voie, ou sur les 86 ouvrages d'art (ponts, tunnels, etc.). Montant total estimé ; près de 7,7 millions d'euros.

D'ici deux ans, un premier tronçon entre Saint-Pierre-du-Mont et l'Adour devrait être rendu utilisable pour le public qui devra ensuite attendre deux années supplémentaires pour arpenter l'ensemble de la Voie verte, avec la seconde partie entre l'Adour et Hagetmau. En tout, 8 communes devraient être reliées d'ici 2027 (Saint-Pierre-du-Mont, Haut-Mauco, Bas-Mauco, Saint-Sever, Banos, Audignon, Horsarrieu et Hagetmau), et deux géants locaux devraient être desservis (Maïsadour et Agrolandes).

Le pont de Saint-Sever sur lequel la nouvelle Voie verte passera.
Photo : Service des mobilités douces et partagées / Département des Landes.

C'est un projet aux intérêts multiples, avec comme fil rouge l'écologie. Tout d'abord, cela permet la réhabilitation de voies ferrées inutilisées. « Tantôt encaissées et à couvert, sous des tunnels d’acacias au parfum délicat, de chênes et de châtaigniers, tantôt en surplomb, les Voies vertes permettent de découvrir de vastes panoramas sur les plaines ou les coteaux traversés », poétise le Département des Landes sur son site internet.

Interdites à la circulation motorisée, ces Voies vertes sont donc destinées aux piétons, cyclistes et cavaliers. Ce sont d'ailleurs des pistes non goudronnées (petite exception sur une quinzaine de kilomètres entre Mont-de-Marsan et Villeneuve-de-Marsan). Pour ce projet entre Mont-de-Marsan et Hagetmau, le revêtement qui devrait être utilisé devrait être conçu à partir de matériaux locaux, et avoir un faible impact carbone. L'idée étant de proposer une voie de circulation qui s'intègre dans le paysage et qui respecte l'environnement.

Cette nouvelle Voie verte viendra augmenter les 125 km de voies déjà réhabilitées sur le département, aux travers des Voies verte du Marsan et de l'Armagnac (entre Gabarret et Mont-de-Marsan), de la Chalosse (entre Dax et Saint-Sever), de Roquefort en direction de la Gironde, et le long de l'Adour (entre Tarnos et Saint-Laurent-de-Gosse). Elle sera d'ailleurs reliée à la Voie verte de la Chalosse par une connexion à Augreilh. Et il y a fort à parier qu'elle ne sera pas la dernière...

Timothé Linard

Commentaires (1)


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

André Jolivet
il y a 5 mois -
vous oubliez la voie verte Sabres/Pontenx

À lire aussi