Abonnez-vous
Publié le
Créateurs et Passionnés

Petit Cépage, des vêtements qui fleurent bon le terroir

La marque de textile bio, éthique et humaine, poursuite sa route avec de beaux projets en perspective. Paul Mercier et Baudouin Coupey à la manœuvre…
PETIT CEPAGE 0
Les voyages forment la jeunesse, et Paul Mercier, jeune Gersois, avait bien senti lors de son séjour en Angleterre que l’art de vivre à la française faisait rêver hors frontières. Un style à part, où vêtements chics et bon vin revenaient souvent dans les conversations.

Une fois rentré en France, il rallie ses amis de lycée, Baudouin Coupey et Benoît de Langalerie, autour de son idée consistant à mêler habilement mode et viticulture. Sweat-shirts, tee-shirts et tote bags voient le jour en mars 2019, sous l’appellation Petit Cépage. Clin d’œil aux richesses caractéristiques du Gers, ils affichent des messages décalés et humoristiques.

La marque mise sur la qualité des cotons bio utilisés, la volonté de travailler avec des entreprises de la région -Biarritz pour la broderie- et un engagement humanitaire auprès d’un centre d’alphabétisation de Madagascar, où Paul a enseigné pendant six mois.

Des trois mousquetaires gersois qui s’étaient lancés dans l’aventure, il n’en reste plus que deux aujourd’hui. Paul et Baudouin ont laissé Benoît partir vivre son parcours professionnel à l’étranger, non sans regret.

Un départ qui bien sûr a entraîné une restructuration en cette période test pour ces étudiants associés, qui découvraient le monde du textile.

« La première année a été marquée par les moments clés qui ont très bien marché, comme la Fête des mères, celle des pères, et Noël. Nous avons participé aux journées portes ouvertes du Domaine viticole d’Arton, à Lectoure, ce qui nous a permis d’avoir une présence physique, alors que nous ne vendons pour l’instant qu’en ligne » résume Paul, titulaire d’un Bachelor Marketing et responsable commercial dans le BTP.

La situation chaotique liée à la présence du coronavirus n’a pas franchement été favorable au développement de Petit Cépage. Mais elle n’a en rien affecté l’enthousiasme et la créativité de l’équipe.

« Depuis que mon petit frère nous a rejoint, il nous motive encore plus pour sortir de nouveaux produits : un sweat-shirt, un tee-shirt avec un motif totalement différent, et des couleurs plus variées pour les autres. Nous envisageons aussi de développer des accessoires faciles à porter, comme des casquettes, à des prix abordables pour les plus jeunes. Tout en gardant l’image de qualité de Petit cépage, nous souhaitons leur proposer divers produits imprimés numériquement à Toulouse, fidèles à notre envie de travailler avec des entreprises locales. Nous conserverions ainsi notre gamme en broderie, pour une clientèle de 25-35 ans, tout en en innovant avec celle en sérigraphie, plus ciblée pour les 15-25 ans » poursuit Paul. Voilà pour la production.

Quant à la commercialisation, Petit Cépage espère bien convaincre les concept-stores, les boutiques d’œnotourisme ou encore les cavistes qui sont légion dans la région, pour accueillir et mettre en valeur ses produits.

Une idée de cadeau à offrir ou à s’offrir, qui sortirait des sentiers battus d’articles déjà proposés. « Je ne suis pas vieux, je suis millésimé », « Keep calm et bois un coup », ou « Le vin, c’est la vie »… des messages qui passeront très bien auprès des adeptes du Carpe Diem à la française.

Informations sur le site petit-cepage.com

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.