INDEX

STARTUP - Bee.Cycle, la solution vélo pour les entreprises

Le 19 Fév. 2021

La jeune pousse créée en 2019 propose des vélos électriques en location longue durée entre 24 et 48 mois aux entreprises, associations et aux organisations publiques…

Rubriques :

En développant un service de location de vélo à assistance électrique (VAE), Bee.Cycle permet aux employeurs de proposer à leurs salariés une alternative écologique à la voiture. Ce système a déjà séduit une quarantaine d’entreprises dans toute la France.


L’essor du vélo en ville est indéniable. Il résulte de la prise de conscience environnementale de la société et des politiques publiques, notamment grâce à la loi mobilités, pour des transports quotidiens plus faciles, moins coûteux et plus propres, ou à la mise en place du « forfait mobilités durable », pour accompagner les salariés et les employeurs du privé en leur proposant une exonération fiscale et un allègement de leurs cotisations.

Au-delà de l’aspect financier, les bienfaits du vélo sont depuis longtemps reconnus : amélioration de la condition physique réduction du stress et des maladies cardio-vasculaires… et avec le coronavirus, le vélo devient également une option pour réduire les risques de contamination.


De H&A location à Bee.Cycle…

L’aventure germe au sein de H&A location, une entreprise spécialisée dans la location et location-bail de machines et équipements agricoles. Jean-Christophe Melaye, devenu directeur commercial puis directeur général adjoint, et Richard Hardillier, président fondateur, décident d’agir pour « changer la mauvaise habitude des citadins d’utiliser leur voiture pour les trajets travail-domicile ».

Ils créent ensemble une activité de vélo-partage à Bordeaux. « Pendant six ans, nous avons mesuré qu’elle soulevait de nombreux problèmes et que l’approche était trop contraignante pour nous comme pour les usagers », explique Jean-Christophe Melaye. C’est en réfléchissant à une solution plus viable qu’émerge le concept Bee.Cycle : un clin d’œil à la bicyclette avec une connotation environnementale.


Avec cette formule, la jeune pousse bordelaise propose aux entreprises la location longue durée (entre 24 et 48 mois) et la gestion d’un parc de vélos à assistance électrique de fonction. Elle permet ainsi aux employeurs de fournir à leurs équipes une alternative aux transports en commun et à la voiture.

Bee.Cylce accompagne ses clients à chaque étape de la mise en place d’un parc de VAE : aide au choix, financement par la location, communication et formation des salariés ; elle s’occupe également de la gestion, la maintenance et du dépannage.

Avant de se lancer à la conquête de ce marché, Bee.Cycle a expérimenté pour la première fois ses prestations au sein même de H&A location. Cette nouvelle solution de mobilité a emporté l’adhésion de la majeure partie des employés. « Notre atout premier est notre adaptabilité », assure Jean-Christophe Melaye, « grâce à notre catalogue, nous pouvons répondre aux demandes spécifiques des collaborateurs des entreprises. Nous avons également des magasins partenaires qui exposent les vélos, ce qui permet aux usagers de les voir et les comparer avant de prendre une décision ».


« Le premier confinement en mars dernier a mis un coup d’arrêt total pendant trois mois aux activités de Bee.Cycle, mais l’accélération de la mise en place de pistes cyclables dans les grandes agglomérations a précipité les décisions de nombreuses entreprises jusqu’alors indécises », confie Jean-Christophe Melaye.
Pour faire face à la demande croissante, Bee.Cycle a embauché deux nouveaux alternants et prévoit des recrutements au cours de l’année. Si pour le moment, la start-up s’adresse uniquement aux entreprises, elle compte bientôt proposer un service de vente de vélos d’occasion à destination du grand public, ce qui lui permettrait de recycler ses modèles proposés auparavant à la location de longue durée.

Ces deux marchés ont de beaux jours devant eux : selon une récente étude Xerfi, le marché du vélo électrique devrait croître de 9% par an en valeur d’ici 2023 en France, après une hausse record de 15% en 2020 (3,4 milliards d’euros), une conséquence directe de la pandémie.

Pour en savoir plus sur Bee.Cycle, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *