INDEX

RENCONTRE AVEC - Gilles Guilleux du Conservatoire de Pau

Le 04 Août. 2020

En faire un espace artistique de premier plan, ouvert à tous, fait partie des projets du nouveau directeur de l’établissement…

Rubriques :

Depuis le 15 mai dernier, un nouveau directeur a pris ses fonctions au Conservatoire Pau Béarn Pyrénées, auparavant piloté par un trio de choc.


Jusque-là, Bernard Lévy dirigeait le Conservatoire, Cécile Toribio-Mercier assurait les volets administratif, juridique et financier, et Jean-Claude Zéronian était chargé de l’organisation pédagogique.

Gilles Guilleux, Breton d’origine souhaite développer les partenariats avec les structures culturelles locales, mais également permettre aux Palois de se réapproprier le Conservatoire.


A 46 ans, le nouvel arrivant dans l’équipe du Conservatoire palois possède une formation de trompettiste. « J’ai commencé à l’âge de 10 ans à Rennes. J’ai suivi un cursus traditionnel de conservatoire, puis j’ai commencé à enseigner mon instrument en passant un diplôme d’Etat afin de transmettre mon savoir », raconte Gilles Guilleux.

C’est aussi sa rencontre avec le Maurice André, un trompettiste de génie, qui lui a donné l’envie d’enseigner. En 20 ans, Gilles Guilleux a occupé trois postes de directeur de Conservatoire : avant d’arriver dans la cité béarnaise, il a en premier lieu dirigé le Conservatoire de Saint-Nazaire puis celui de Narbonne (de 2011-2020).


Ne connaissant que très vaguement la région et le Conservatoire palois, le quarantenaire à simplement saisi une opportunité : « Je m’étais laissé dix ans pour faire le tour de ce que le Conservatoire de Narbonne pouvait m’offrir. J’arrivais donc au bout de mon cycle et comme tout se passait très bien, et j’ai voulu relever un nouveau défi. Quand j’ai appris que le poste de directeur était libre à Pau, je me suis renseigné et j’y ai trouvé un tissu culturel local extrêmement riche ».

« Comprendre le fonctionnement d’un conservatoire et y participer m’a toujours intéressé. Rencontrer les parents d’élèves, les élus, les associations locales et pouvoir être force de proposition… toutes ses activités du métier de directeur me plaisent », explique Gilles Guilleux. Pour lui, ce poste amène une vision globale des disciplines artistiques. Son rôle est de soutenir les projets artistiques des enseignants et de permettre aux élèves de s’épanouir dans leur domaine de prédilection.


L’union fait la force…

Avant même son arrivée à Pau, Gilles Guilleux avait déjà pris contact avec les associations culturelles et artistique de l’Agglomération, notamment les écoles de musique de Lescar, Gan et Bizanos, les Espaces Pluriels, le Théâtre St Louis ainsi que l’OPPB et l’école de Musiques Actuelles. « On fait tous le même métier il est donc normal de travailler ensemble sur différents projets artistiques., les collaborations peuvent faire germer de nouvelles idées. L’union fait la force », souligne le quarantenaire.

A la rentrée prochaine, le cursus de danse va se retrouver bouleversé : en temps normal, cette discipline académique très règlementée accueille des élèves à partir de 6 ou 7 ans, en commençant par la danse classique. Puis en grandissant, les élèves ont accès aux différents styles de danse. En septembre, le Conservatoire va créer des cours adolescents et adultes pour débutant en danse classique, permettant ainsi à un novice d’assister à des cours à n’importe quel âge.


D’autre part, la mise en place d’ateliers artistique pour les personnes « empêchées » est un autre projet qui va rapidement créer au Conservatoire de Pau, puisqu’ils seront programmés pour septembre. Ces ateliers permettront ainsi à des enfants et adultes handicapées de suivre un enseignement inclusif. « On travaille actuellement à pouvoir accueillir des associations de non-voyants ou de malentendants lors de cours ou d’ateliers spécifiques », indique Gilles Guilleux.


Rééquilibrer les disciplines…

A l’heure actuelle, la section théâtre comptabilise seulement 100 élèves (sur un total de 1.300), cette discipline est sous-représentée au Conservatoire Pau Béarn Pyrénées. Gilles Guilleux souhaite également rééquilibrer les effectifs des trois disciplines (théâtre, danse et musique) du Conservatoire. « Le faible nombre d’inscrit peut s’expliquer par le fait que le théâtre est arrivé il n’y a qu’une dizaine d’année au programme du Conservatoire de Pau », souligne Gilles Guilleux, avant d’ajouter « Le théâtre aura une fenêtre importante dans les prochaines années au Conservatoire Pau Béarn Pyrénées. C’est un peu le parent pauvre de notre structure, mais nous voulons clairement valoriser cette section ».

« Pour le public, le Conservatoire est un lieu inaccessible, j’ai envie de changer cette vision pour qu’il puisse s’approprier notre espace, pas seulement sur l’aspect formation, mais comme lieu artistique bouillonnant de vie », conclut le nouveau directeur du Conservatoire Pau Béarn Pyrénées.

Plus d’informations sur l’établissement public en cliquant ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *