INDEX

RELANCE - Des produits cosmétiques bio à Mourenx

Le 19 Fév. 2021

Cosmefab reprend l’usine SFFC avec de belles ambitions, soutenue par la Chambre de commerce et d’industrie Pau Béarn et la Communauté de Communes de Lacq-Orthez…

Sur l’avenue Charles Moureu, à Mourenx, aucun changement extérieur n’est visible. La plaque à l’entrée indique « Groupe Bogart-Société Française de Fabrication de Cosmétiques ». Pourtant, depuis ce 1er février, une nouvelle société a repris la gestion de cette usine historique, créée en 1994 par Sanofi.


Le groupe Bogart (Stendhal, Carven, Jeanne Piaubert, April…) a accepté de céder l’usine de sa filiale la Société Française de Fabrication de Cosmétiques (SFFC), dont le développement stagnait depuis plusieurs années. Paul Berecoechea, président de Cosmefab, et Bruno Collet, directeur des Laboratoires de Biarritz, sont à l’origine de cette reprise prometteuse.

Cosmefab, jeune pousse créée il y a un mois, s’est donc installée dans le site de la SFFC pour déployer son activité de fabrication de produits cosmétiques bio, certifiés Ecocert. Une production très diversifiée, pouvant aller de la crème solaire aux produits de soins pour bébés, en passant par des shampooings et des crèmes de corps. « Nous fabriquons tout ce qui se vend en pharmacie, pour les Laboratoires de Biarritz, aux magasins plus spécialisés, type Séphora, pour le groupe Bogart », précise Paul Berecoechea, le PDG de Cosmefab.


Reconstruire sur les bases existantes…

Les Laboratoires de Biarritz se sont très naturellement associés à cette reprise. Il faut dire que, depuis quatre ans, ils font fabriquer leurs produits par la SFFC et que leurs commandes représentent 50% du chiffre d’affaires du site mourenxois. « Avec Cosmefab, nous souhaitons pérenniser ce savoir-faire local existant, contrôler la chaîne de production de cosmétique et amplifier le marché de la sous-traitance de cosmétiques en France », souligne Paul Berecoechea.

« Près d’un million d’euros vont être investis en trois ans, dont 500.000 euros dès cette année, pour moderniser les outils de production et les locaux afin d’en faire une usine du futur ». Les principales opérations de fabrication seront progressivement automatisées et le personnel va acquérir de nouvelles compétences afin de pouvoir évoluer vers d’autres postes.


Cosmefab entend bien profiter des compétences des anciens employés de la SFFC pour démarrer son activité sur des bases solides. Elle prévoit le maintien des emplois existants (25 personnes) puis des recrutements, pour atteindre un effectif de 30 à 40 personnes d’ici trois ans. L’entreprise souhaite également conserver les clients de la SFFC, tout en continuant à élargir son carnet d’adresses.

Aujourd’hui, « le site est surdimensionné par rapport à l’activité, le challenge est de maintenir les clients actuels, les accompagner dans leur croissance et aller en chercher de nouveaux», confie le PDG de Cosmefab.


La Chambre de commerce et d’industrie Pau Béarn et la Communauté de communes Lacq-Orthez ont participé activement à l’implantation de cette nouvelle société sur le territoire à travers le dispositif Invest in Pau Pyrénées.

« Il s’agit d’un projet de reprise avec la transmission d’un savoir-faire local. C’est une dimension très intéressante pour notre territoire » tient à souligner Didier Laporte, président de la CCI Pau Béarn. La chambre consulaire accompagne ainsi depuis plusieurs mois Cosmefab, que ce soit dans son implantation, sa recherche de clients ou encore la mise en relation avec des acteurs institutionnels et professionnels du secteur.

« C’est toujours un plaisir d’accueillir un nouveau projet d’entreprise. Même si cette activité est mal connue, la SFFC est un site historique à Mourenx. Je suis particulièrement heureux de voir que les perspectives de développement de la nouvelle entité sont positives », conclut Patrice Laurent, le président de la CC Lacq-Orthez.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *