Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le
Créateurs et Passionnés

Xabi Lafitte et Philippe Lopez

Ils testent la planche de surf connectée
SWINGS
  • Une planche de surf connectée, vous en avez rêvé ? Enfin, ne nous trompons pas : vues les conditions d’utilisation, il est hors de question d’y installer un téléphone ou une connexion Internet. Quoique…

    Des professeurs Tournesol des entreprises toulousaines Ekito et SnootLab viennent d’inventer un système permettant de mesurer vos performances de Brice de Nice senior. Et ça marche !  Du moins, c’est ce que va prouver la société S-Wings basée à Guéthary.

    Ce qu’il faut savoir…

    SURF CONNECTEComme pour toutes les inventions, c’est simple comme bonjour, et il suffisait d’y penser. Ils se sont mis à deux pour cela : Ekito, un « accélérateur privé de start-up », et SnootLab, une start-up spécialisée dans l’Internet des objets.

    Le résultat : « WiNo », un capteur de la taille d’une simple petite boîte, qui ne pèse pas plus de deux cents grammes. Il est amovible et adaptable à tout type de planche (wake, kite, skate, snow et donc surf). En fait, il s’agit de l’application marine des gadgets plus ou moins utiles que les runners se placent autour du poignet ou à la taille, afin de mesurer leurs performances.

    S-WINGSEt pour s’en rendre compte dans les conditions adéquates, toute la petite troupe s’est retrouvée il y a quelques jours à Guéthary en compagnie de Xabi Lafitte, le « docteur ès Glisse », comme le qualifie notre confrère spécialisé Surf Session (et cousin de Bixente et Peio Lizarazu). Il est vrai qu’il est champion de France 2015 dans la catégorie Grand Master et connaît plutôt bien son sujet.

    surf2D’ailleurs, il profite de l’occasion pour tester de nouveaux ailerons, qui pourraient booster son sport. Mise à l’eau, et droit sur les vagues ! Le résultat est probant : les juges, qui estiment en partie les performances des surfeurs à la hauteur de la vague qu’ils négocient sur leurs virages, devraient recevoir avec ce mini instrument une aide précieuse. Quant aux données, elles sont reçues via Internet.

    Intéressé ? Alors, attendez un peu car le bidule, dans sa version surf, ne sera commercialisé que l’an prochain. Le temps pour vous d’améliorer votre style. Ca farte ?

    À lire aussi