Abonnez-vous
Publié le

Pau a de nouveau son « Eté Indé »

Jusqu’au 1er octobre, des soirées, expositions, spectacles, conférences, projections et une vingtaine d’artistes indépendants sont au programme...
Ete Inde Somaticae
L’Eté Indé s’installe pour sa quatrième édition aux quatre coins de Pau, de la Forge Moderne à la Centifugeuse, en passant bien sûr par la place Clemenceau et la Médiathèque André-Labarrère.

Depuis 2017, la ville de Pau met en avant des artistes indépendants issus de différents domaines, tels que la musique, le cinéma, les jeux vidéo, la photographie ou encore le street-art.

Après deux premières soirées placées sous le signe du rock (avec Parpaing Papier) et des musiques du monde (avec le Bal Chaloupé), l’Eté Indé continue son programme. Voici le menu…

Cette semaine, l’Eté Indé poursuit sa programmation sur la place Clemenceau. Le 8 septembre, avec Boom Ditty ses reprises folk originales et son bluegrass explosif. À travers des standards, des compositions et des arrangements de morceaux célèbres, le groupe bordelais Boom Ditty revisite l’héritage culturel américain avec un œil moderne et transmet sa bonne humeur au public.

Le 10 septembre sera placé sous le signe de la pop, avec Laura Cahen en première partie de soirée sur la scène de la place Clemenceau. La chanteuse pop de 31 ans revient avec un deuxième album, intitulé « Une fille ». Dans ce nouvel opus, elle revendique avec poésie son identité homosexuelle et ses convictions féministes.

https://youtu.be/4dGOZbKeGs8

L’auteure-compositrice-interprète et réalisatrice P.R2B sera également présente. Avec une énergie brute et des rythmes qui naviguent entre hip-hop et chanson française des années 1980, P.R2B nous embarque dans un voyage mélancolique avec le passé.

https://youtu.be/0dLe79rxIQ8

Côté exposition, du 11 septembre au 31 octobre, la Médiathèque André-Labarrère met en avant le travail de Robert Huber et Stephan Vanfleteren, intitulé « Elvis & Presley ». Vêtus de combinaisons scintillantes et de longs cheveux, ces deux photojournalistes européens ont voyagé à travers onze États pour se prendre en photo. Entre clichés couleurs et noirs et blancs, ils partagent leurs aventures et leurs rencontres sur le sol américain, de Times Square à Death Valley.

Pour découvrir la programmation complète rendez-vous sur le site internet de l’Eté Indé à Pau

 

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.