Abonnez-vous
Publié le

A DÉCOUVRIR - L’âne des Pyrénées, cœur de la Ferme du Hitton

De la préservation de la race locale à l’agro-tourisme, en passant par les cosmétiques issus du lait et de leurs plantes aromatiques, Manu et Cécile Guichard vivent à fond leurs passions...
HITTON 0
Depuis le petit village de Biran, près d’Auch, ils ont séduit des millions de téléspectateurs qui ont élu leur exploitation “Ferme préférée des Français” en mars dernier. Une sacrée reconnaissance pour leur incroyable énergie et leur engagement à poursuivre une aventure toujours plus belle.
  • Ils font un peu partie du cercle des amis tellement on suit avec enthousiasme les avancées de ce couple qui s’est installé il y a une dizaine d’années sur cette exploitation de 77 hectares entre bois et prairies, avec la ferme intention de sauver la race des ânes des Pyrénées, menacée de disparition. Et ils ont formidablement réussi.

    À la production de lait obtenu grâce à leur trentaine de protégées, suit la fabrication de produits cosmétiques (savons saponifiés à froid, shampoings, crèmes, baumes et lait corporel) élaborés par Cécile, et la culture d’herbes aromatiques (lavande, menthe poivrée, romarin, calendula, immortelle, bleuet…) pour obtenir huiles essentielles et eaux florales, distillées par Manu. Et ici, tout est bio, en plus d’être beau.

    Labels et récompenses s’enchaînent : certificat AB agriculture biologique, “Nature et Progrès” et la mention “Slow cosmétique“ (les trois principaux en matière de bio), “Bienvenue à la Ferme”, “ 3e Prix National de la Fondation du patrimoine pour l’agro-biodiversité animale” au Salon de l’Agriculture en 2018, et même le “Prix Développement” au Concours national du bio pour leur pâte à tartiner au lait d’ânesse. Parce que oui, ils font ça aussi les Guichard !

    Mais ce n’est pas tout. En plus d’accueillir 6.000 personnes chaque année pour des visites ludiques et pédagogiques, ils ont souhaité aller encore plus loin depuis cet été, avec la rénovation d’une maison en pierre de 100 m² sous forme de gîte, et la construction d’un éco-lodge, venant s’ajouter aux emplacements prévus pour les camping-cars.

    Et c’est une sacrée bonne idée, parce que, entre câliner les ânons et féliciter leurs mères, assister à la récolte et la distillation des plantes aromatiques, découvrir la fabrication artisanale des produits de beauté, faire un tour dans leur boutique pour ramener forcément des souvenirs pour tous, on n’a même pas eu le temps de profiter de la beauté du paysage !

    Informations sur le site internet de la Ferme du Hitton dans le Gers

    À lire aussi