Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le

En action - Appels à la solidarité en Pays basque et dans nos territoires

Les établissements de santé vont avoir grand besoin d’équipements de protection pour faire face au pic de l’épidémie. Plusieurs contacts et points d’entrée ont déjà été définis pour les collecter.
HOPITAL 1
Alors que les dons de masques et d’EPI se sont déjà multipliés et que nombre d’entreprises cherchent à se rendre utiles en réorientant leur production, se pose la question d’un acheminement optimal de ces équipements vers ceux qui en auront le plus besoin.

La clinique Beaulieu de Saint-Jean-de-Luz, la Maison Basque de Cambo-les-Bains, le CH de la Côte basque et la Clinique Belharra de Bayonne, la clinique Aguilera de Biarritz et le centre de cardiologie du Pays basque se préparent à faire face à une arrivée massive de patients dans les prochains jours. Et voient déjà venir une future pénurie d’équipements de protection, à savoir lunettes, masques, combinaisons, gants et autres EPI. Ils lancent donc un appel aux entreprises, magasins de bricolage et acteurs locaux susceptibles de détenir des stocks de produits qui pourraient leur être utiles.

Pour Clinique Beaulieu et Maison Basque (masques de protection), contactez Fabrice-Sébastien Bach au 06 10 02 80 00 ou par mail : fabrice.bach@laposte.net.

Pour les autres établissements mentionnés ci-dessus, contactez Nicolas Bobet au 06 20 26 89 03 ou par email : nbobet@capio.fr.

Un point d’entrée pour les libéraux…

De son côté, le chirurgien Jean-Claude Labadie (par ailleurs président de l’association Archimed’s Aquitaine, du collège des médecins de la commission paritaire de la CPAM64 et élu de l’Union Régionale des Professionnels de Santé Médecins Libéraux) est en train de créer sur Anglet un point de regroupement, de stockage et de distribution d’équipements de protection « exclusivement destiné aux professionnels de santé libéraux » de la Côte basque. Masques chirurgicaux et de type FFP2, tenues et gants seront ensuite redistribués aux soignants.

« La distribution respectera totalement le protocole prévu par le ministère, avec enregistrement des identifiants professionnels, sur présentation de pièce d’identité et carte professionnelle, avec constitution d’un registre d’entrées-sorties soumis aux autorités afin d’assurer une traçabilité totale des dons selon les quotas prévus », explique Jean-Claude Labadie.

Contact : jeanclaudelabadieurps@gmail.com ou via Archimed’s Aquitaine au 05 59 46 20 46.

Dans les autres territoires...

Pour les entreprises des autres territoires qui auraient des dons à faire, on vous conseille de vous rendre sur les sites web ou les pages Facebook des établissements de soins les plus proches, voire de les contacter directement. Certains ont déjà lancé leurs propres appels à la solidarité. D’autres, comme le CH de Pau, se déclarent armés en masques pour 7 à 10 jours, sans exclure l’idée d’en avoir besoin à court terme. Tous les centres hospitaliers de la région, où les flux de patients sont encore modérés mais s’apprêtent à s’envoler, ont mis en place des « filières covid-19 », ont reporté les opérations non urgentes et interdit les visites.

Deux exemples récents d’appels à la solidarité...

L’hôpital de Mont-de-Marsan est en demande de surblouses à manches longues à usage unique, élément indispensable pour faire face à l’épidémie. Des contacts auraient déjà été noués avec des entreprises comme Delpeyrat ou Bonduelle.

Contact : au 05 58 05 29 93 ou par mail : direction@ch-mdm.fr

Le CH de Bigorre remercie particuliers et entreprises pour leurs « dons massifs et quotidiens de masques et solutions hydro-alcooliques ». Il est cependant en quête de lunettes de protection, sans lanières ni verres de couleur. Inutile également de proposer vos lunettes de plongée…

Contact : 05 62 54 55 96 ou 05 62 54 56 05.

On ajoutera que des difficultés se profilent pour les Ehpad du Sud-Ouest. Jean-Louis Bellemare, vice-président régional de l'Association des Directeurs au service des Personnes Agées, s’inquiétait en fin de semaine dernière du manque de moyens matériels et humains, alors que de premiers cas ont été enregistrés et qu’on s’attend à une vague de contaminations.

Tous les dons spontanés seront également les bienvenus, et en premier lieu dans les établissements touchés.

Établissements de santé, nous relayons vos appels à la solidarité, écrivez-nous à redaction@presselib.com.

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi