Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER PresseLib'

Adresse e-mail * :
Code postal * :
INDEX

Rugby : le BOPB et Aguiléra dans l’innovation

Le 11 Juil. 2018

Louis-Vincent Gave et Jean-Baptiste Aldigé ont présenté un solide Biarritz Olympique. Formation, équipe pro, stade et gouvernance s’inscrivent dans la durée…

Ce mercredi, à l’issue de l’assemblée générale du club, les présidents du Conseil de surveillance, Louis-Vincent Gave, et du Directoire, Jean-Baptiste Aldigé, ont présenté les grandes lignes de leur projet pour le club. Tour d’horizon.


Photo BOPB

Vous pouvez également lire l’interview de Louis-Vincent Gave qui permet de découvrir qui est le nouveau patron du BOPB – cliquez ici.

L’objectif du Biarritz Olympique Pays Basque a été réaffirmé : faire partie de manière pérenne des 20 premiers clubs du rugby français, c’est à dire être dans le Top 14 ou dans les 6 premiers de Pro D2. « Il s’agit de bâtir un club solide, en le structurant efficacement et progressivement, comme d’autres ont su le faire, tel le Stade Rochelais. Ils savaient qu’ils pouvaient monter dans l’élite ou redescendre en Pro D2, mais cela n’empêchait pas le club de continuer à grandir, année après année » précise Louis-Vincent Gave qui a illustré ses propos par l’image d’un arbre.

Selon lui, on s’intéresse trop souvent aux seuls résultats sportifs (le feuillage, les fruits), alors que ce qui compte avant tout c’est le socle (les racines, le tronc). « Si les bases sont bonnes, le reste suit naturellement. Le sportif est l’aboutissement d’une politique globale et cohérente prenant en compte toutes les composantes du club ».

 


Les racines : une formation référence en France…

Les deux dirigeants ont largement développé leur priorité qui est de donner au centre de formation les moyens de devenir l’un des meilleurs en France, avec des infrastructures uniques dans le rugby hexagonal.

« Tout jeune ayant le potentiel pour atteindre le haut-niveau doit pouvoir rester au Pays basque et jouer dans une équipe à la hauteur de ses ambitions. C’est un véritable partenariat que nous voulons construire avec les autres clubs du territoire, en partageant des moyens et des compétences. Bien évidemment, sans les piller. Au contraire, en les aidant y compris financièrement ».

 


Pour cette saison, le ton est déjà donné puisque 26 stagiaires (contre 12 l’année dernière) intègrent le centre de formation, dont des jeunes très prometteurs. « La majorité d’entre eux doit ensuite venir de notre école de rugby et des clubs de la région ».

C’est le directeur sportif, Matthew Clarkin, qui doit faire prendre ces racines et faire en sorte qu’à 5 ans, ces objectifs ambitieux soient atteints. « A 36 ans, l’ancien capitaine de l’Union Bègles-Bordeaux a une vision forte du rugby et de ses évolutions. Il apporte, en plus, toute la rigueur néo-zélandaise » ajoute Jean-Baptiste Aldigé.

 


« L’expérience Aguiléra », des idées séduisantes…

Déjà, en quelques semaines, la nouvelle équipe a conçu un projet d’évolution du stade qui va considérablement changer la donne. Et ce n’est qu’une première étape vers un Aguiléra de plus en plus agréable, festif, confortable…

Dès cette saison, la tribune Serge Blanco sera entièrement dédiée aux supporters pour qu’ils puissent vivre pleinement les matches dans une ambiance comme ils l’aiment. Avec en plus, une enceinte proche du terrain réservée pour l’école de rugby (EDR), et une autre pour une garderie (Kids).

Quant à la tribune Serge Kampf, elle permettra aux partenaires de déguster les matches à leur manière, avec plus de confort et des prestations de qualité. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

 


Parallèlement, une quarantaine d’enseignes proposant de la restauration et des produits du terroir sera installée sous les tribunes pour donner à tous l’occasion de passer de très bons moments, avant, pendant et après le match. L’offre sera particulièrement variée et adaptée pour coller à tous les budgets.

A noter que, à chaque rencontre à domicile, une buvette sera confiée à un club amateur du Pays Basque. De quoi apporter à 15 clubs des revenus complémentaires, mais aussi de les mobiliser avec leurs supporteurs pour qu’ils s’approprient Aguiléra.

Un lien fort va être tissé avec les supporteurs pour retrouver toute la confiance
nécessaire et beaucoup d’enthousiasme. Il est ainsi prévu des réunions mensuelles avec les associations, ainsi que des petits-déjeuners pour échanger et répondre au mieux à leurs attentes.

Pour les partenaires, un retard important a été pris. Mais, heureusement, Louis-Vincent Gave a apporté des fonds suffisants pour ne pas mettre la pression immédiatement puisque la saison est assurée quoi qu’il arrive. « Il n’est pas question de brader le maillot dans l’urgence, ni les supports de communication » a insisté Jean-Baptiste Aldigé.

 


Une gouvernance plus transversale et transparente…

L’assemblée générale a validé la nouvelle organisation avec un Conseil de surveillance, présidé par Louis-Vincent Gave, avec 7 autres personnes : Charles Gave (vice-président), Nicolas Brusque, Laurent Mindurry, Serge Lagaronne, Valérie Siniamin, et en invités un représentant des Socios et un autre pour les associations de supporteurs.

Jean-Baptiste Aldigé est à la tête du Directoire et pourra s’appuyer sur les compétences de Emmanuelle Gave, Olivier Couleau, Jean-Jacques Netter et Philippe Bernat-Salles.

Parallèlement, le volet sportif est piloté par Matthew Clarkin, avec à ses côtés Jack Isaac, manager de l’équipe pro, et Mathieu Roure pour le centre de formation. Ils seront rapidement rejoints par un entraîneur des lignes arrières.

« Nous voulons fonctionner avec plus de transversalité entre ces trois pôles pour être efficace, mais aussi avec une grande transparence » insiste Louis-Vincent Gave.

 


Trois premiers rendez-vous très attendus…

Le début de la saison s’annonce chaud avec la réception de Nevers (17 août) et de Brive (31 août) et le déplacement à Montauban (24 août). Sans oublier le derby basque à Aguiléra dès la 6e journée (28 septembre). « Au-delà des résultats, c’est dans ces premiers matches que se forge l’identité et le caractère d’une équipe » souligne Jean-Baptiste Aldigé.

« Nous agissons par passion pour le rugby et pour le BOPB. Le club a été sauvé d’une relégation qui aurait été fatale. D’autant plus que, vu la situation réelle des finances, il n’aurait même pas pu jouer en Fédérale 1. Nous allons construire les bases d’un club pérenne au plus haut niveau, mais il faut nous aider à réussir ce renouveau en mobilisant un maximum de supporteurs et de partenaires dès le premier match à Aguiléra… Nous avons besoin de tous ceux qui aiment le Biarritz Olympique » a conclu Louis-Vincent Gave.

A suivre sur la page Facebook – cliquez ici

Un commentaire au sujet de cet article

  1. Merci à toute l’équipe et surtout aux nouveaux dirigeants et en particulier a la famille Gaves qui a apportée un soutien financier inespéré; que le BO soit à sa place et pourquoi pas d ici 1 an ou 2 en top 14 nous serons là pour le soutenir juste une petite parenthese ne pourrait on pas faire une présentation de l’équipe?? ça donnerait un peu de piment ( comme dans le temps ) merci et AUPA BO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *