INDEX

L'Orchestre de Pau-Pays de Béarn impatient

Le 29 Mai. 2020

Avec Fayçal Karoui à la baguette, Frédéric Morando aux manettes et un changement de statut, l’OPPB compte plus que jamais renforcer son enracinement et sa capacité de rayonnement…

Rubriques :

Le 21 octobre dernier, l’Orchestre de Pau-Pays de Béarn est devenu un Établissement public de coopération culturelle (EPCC). Ce statut permet de passer un cap pour l’organisation et le financement d’équipements culturels. Mais, l’OPPB a été freiné dans son envolée par la pandémie mondiale.


L’EPCC institutionnalise la coopération entre les différentes collectivités publiques et attribue un statut opérationnel aux grandes institutions culturelles d’intérêt local et national (la Ville, de l’Agglo et du Département dans le cas de l’OPPB).

Il sera piloté par Frédéric Morando, DG et directeur artistique de l’OPPB, tandis que l’emblématique chef d’orchestre Fayçal Karoui assurera la direction musicale. Collectivités publiques et entreprises privées pourront ainsi aider l’ensemble symphonique et l’orchestre d’enfants El Camino à se développer.


Une saison artistique lourdement impactée…

Ce changement de statut n’aurait perturbé en rien les prochaines programmations culturelles de l’orchestre palois, puisque celles-ci auraient été comme toujours de très haut niveau. La saison symphonique 2019-2020 a démarré au début du mois d’octobre en proposant une programmation composée des meilleurs solistes révélés par l’OPPB. Mais le virus a stoppé net ce bel élan.


Ainsi, les 12 et 13 mars, l’OPPB n’a pas échappé au contre-coup de la crise sanitaire. « Nous étions dans une pleine semaine de productions de concerts au Palais Beaumont avec Daishin Kashimoto, super soliste de l’Orchestre Philharmonique de Berlin, quand la fermeture de tous les lieux culturels a été décidée. Nous avons malgré tout joué le vendredi 13 mars, dans une ambiance très particulière et devant une salle vide, en diffusant le concert en direct live pour nos abonnés sur le Facebook de l’OPPB ».


S’en suit une série d’annulation et de report, qui ont forcé l’OPPB à se mettre en veilleuse, artistiquement parlant. « Nous n’avons toutefois pas arrêté de travailler, et mis en place immédiatement des procédures de télétravail pour l’équipe administrative afin d’envisager une réaction et une continuité de service pour notre public et tous les artistes engagés. Initialement, nous envisagions de procéder à un report des concerts annulés sur la saison prochaine, afin d’honorer le travail effectué, mais cela impactait immédiatement certains musiciens, autant dans leur statut, que d’un point de vue financier. Nous avons donc, de façon concertée, décidé l’annulation des programmes prévus jusqu’à la fin de la saison, à savoir 2 concerts de musique de chambre, près de 10 concerts symphoniques, et des spectacles jeune public prévus au théâtre Saint-Louis fin mars ».


« Nous continuons, dans un élan optimiste, à préparer la saison prochaine, afin de se projeter positivement et donner des perspectives à un public qui a hâte de pouvoir à nouveau venir écouter les grandes œuvres et leur orchestre. D’un point de vue économique, il est peut-être un peu trop tôt pour parler de catastrophe, mais les projections ne sont pas nécessairement optimales. Nous avons encore un peu de marges pour envisager les prochains mois, mais il faudrait une reprise d’activité le plus tôt possible – économiquement parlant – et dans le respect des nouvelles mesures sanitaires qui seront en vigueur, afin de pouvoir à nouveau respirer, et surtout faire des recettes de billetterie. »


Outre sa survie, l’Orchestre Pau-Pays de Béarn s’est aussi penché sur ses amoureux de musique. « La musique est un art vivant, elle peut donc continuer à exister et émouvoir malgré le confinement imposé, mais de manière différente. Comme nous sommes très présents sur les réseaux sociaux, en particulier notre Facebook qui est très suivi – plus de 4000 abonnés – nous avons saisi l’opportunité de proposer des initiatives de nos musiciens qui jouaient des œuvres de musique de chambre, dont la qualification n’a jamais porté autant de sens. Nous avons également, avec Fayçal Karoui, réalisé une action importante auprès des enfants du projet El Camino Pau, qui se sont aussi trouvés du jour au lendemain, confinés chez eux, avec leurs familles. Cette action a consisté à distribuer les instruments à chaque enfant à leur domicile, avec le véhicule El Camino, équipés de gants, de masques, et en respectant bien évidemment les mesures barrières à chaque rencontre. Les parents et enfants étaient à la fois émus et très heureux de recevoir symboliquement leur instrument de la part du chef d’orchestre, le directeur d’El Camino et moi-même, pour pouvoir continuer à travailler grâce aux tutoriels et vidéos proposés par les professeurs en ligne via internet. Certains d’entre eux ont même proposé, dans le grand élan de solidarité envers les personnels soignants, de jouer depuis les fenêtres de leurs appartements chaque soir juste avant 20h et les applaudissements pendant plusieurs semaines. »


L’OPPB pense à la sortie de la crise, et en appelle à l’État pour assurer un soutien financier, et donner des facilités aux structures telles que la leur. « Le Gouvernement a déjà pris un certain nombre de mesures qui vont dans le bon sens, comme geler la période d’inactivité des intermittents du spectacle, et maintenir leurs droits jusqu’à août 2021, c’est une mesure qu’il était nécessaire d’adopter car, dans le cas contraire, nombre d’entre eux se retrouvaient sans revenus. »

Depuis sa création, l’OPPB offre la musique et l’excellence au plus grand nombre. Le passage de celui-ci sous la responsabilité de l’Agglomération renforce son enracinement et sa capacité de rayonnement. Cette dimension nouvelle dessine les contours du futur Établissement public de coopération culturelle. Son importance pour le territoire n’est plus à démontrer, alors aidons le autant qu’il nous aide.


« Certains secteurs d’activité peuvent continuer à vivre et exister en travaillant numériquement ou à distance, certains tirent même des bénéfices particuliers d’une telle situation, mais il nous est difficile de pouvoir ré inventer un modèle pour ce qui est du spectacle vivant. Nous en appelons également à la fidélité précieuse de nos abonnés et de notre public, et leur soutien dans ce contexte inédit. » conclut l’Orchestre.

Informations sur le site oppb.fr

 

Un commentaire au sujet de cet article

  1. Orchestre de talent et indispensable pour Pau et sa région. Les contraintes de distanciation posent problème financièrement notamment si elles perdurent. La grande salle promise depuis longtemps nous manque et aurait pu amortir ces désagréments.
    Allons de l’avant et donnons une des priorités pour la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *