INDEX

Prenez encore « Le Temps d’aimer » la danse !

Le 13 Sep. 2019

Organisée par Biarritz Culture et dirigée par Thierry Malandain, la 29ème édition du festival chorégraphique termine sa 2e semaine largement ouverte sur le monde…

Rendez-vous jusqu’au 15 septembre. Cette année, pas moins de 26 compagnies occupent le terrain. Ateliers, conférences et « scènes en ville » rythment ces journées de réjouissances.


États-Unis, Espagne, Danemark, Burkina Faso, Israël, Italie et bien sûr France et Pays basque : la 29ème édition du festival « Le Temps d’aimer la Danse », encore une fois, se veut résolument cosmopolite. Et elle est d’ailleurs aussi bien ouverte sur le monde que sur la ville, avec des spectacles et animations prévus au jardin public, place Bellevue, sur le parvis et l’esplanade du Casino, sous les frontons Plaza Berri et du Parc Mazon ou encore au promenoir de la Grande Plage.


Samedi 14 septembre

Compagnie Didascalie, « Et Juliette » (18h, Colisée) – Fraîcheur et espièglerie pour cette Juliette du 21è siècle, emportée par la virevoltante Marion Lévy dans cette pièce jeune public.

 


Faizal Zeghoudi, « No land demain ? » (21h, Théâtre du Casino) – Une pièce bouleversante dans laquelle huit interprètes dansent à bras-le-corps le long et périlleux périple des migrants.

 


Dimanche 15 septembre

Gigabarre avec la Compañía Nacional de Danza (11h, Grande Plage) – Prendre sa barre, face à l’océan avec les maîtres de ballet de grandes compagnies.

 


L’Université du Mouvement, « Le beau Danube – Infinitif » (18h, fronton Plaza Berri) – Elle a pour vocation de faire vivre à des amateurs, l’expérience de la création dans l’ensemble de son processus, depuis l’audition jusqu’à ressentir les émotions d’être sur scène.


Compañía Nacional de Danza, « Carmen » (21h, Gare du Midi) – Avec cette Carmen passionnée et fougueuse, chorégraphiée par Johan Inger, la compagnie espagnole sous la houlette de Jose Martinez prend sa place parmi les plus grandes formations de danse au monde.

Informations sur le site internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *