INDEX

La cybersécurité nous concerne tous, tout le temps

Le 18 Mar. 2018

Participez aux premières Rencontres organisées par la CCI Pau Béarn. Découvrez quelles sont les menaces, comment les anticiper, comment réagir en cas d’attaque…

Rubriques :

Rendez-vous le 21 mars, de 8h30 à 17h au Palais Beaumont à Pau. Les meilleurs spécialistes français vous donneront les clés pour éviter les pièges tendus par les hackers, et qui souvent peuvent être évités en prenant quelques précautions.


Cette journée s’inspire de l’initiative lancée avec succès à Fleurance dans le Gers, Cybersécurité et Territoires. Elle permet de rencontrer l’écosystème local et d’échanger sur les problématiques propres à chaque secteur. Les acteurs publics et privés ont ainsi l’occasion de mieux connaître les enjeux de sécurité numérique auxquels ils sont confrontés, et de mettre en œuvre les politiques adaptées pour faire face à des cybermenaces en pleine expansion.

Parmi les intervenants, Guillaume Poupard, directeur de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) apportera un éclairage particulièrement pertinent.


Il faut savoir que la cybercriminalité concerne les atteintes aux biens comme celles à la personne. Cela va de la fraude à la carte bleue à la vente d’objets volés ou contrefaits, en passant par des escroqueries en tout genre (piratage d’ordinateur, gravure de musiques, films ou logiciels…). Elle peut aussi concerner l’atteinte à la vie privée, le harcèlement, la diffusion d’images pédophiles ou même de méthodes pour se suicider…

« Le développement spectaculaire des objets connectés multiplie les opportunités pour les cybercriminels, et les attaques peuvent venir de partout. La priorité est d’anticiper la protection, autant que possible. On estime à plus de 180.000 par jour le nombre de cyberattaques quotidiennes, à travers le monde. Cela donne une idée de l’ampleur du problème » insiste Guillaume Poupard.


Tout le monde est concerné, y compris les particuliers et les TPE. Et surtout chacun peut, à tout moment, être utilisé par un hacker comme porte d’entrée pour lancer une cyberattaque. Cà n’arrive pas qu’aux autres et, souvent, une simple erreur ou négligence humaine suffit à enclencher l’arnaque.

Ainsi, une attaque de type « rançongiciel », démarre par l’envoi d’un courriel avec une adresse qui ressemble à celle d’un de vos contacts habituels. Si quelqu’un ouvre la pièce jointe, tous les fichiers de la société sont contaminés. L’arnaqueur envoie alors un second mail dans lequel il propose d’acheter un logiciel de décontamination, en quelque sorte une rançon .


« S’il faut protéger ses données en renforçant la sécurisation de son système d’information, il convient avant tout de prendre des précautions élémentaires sachant que 90% des cyberattaques « réussies » sont dues à une erreur humaine. Malgré une conscience importante du risque, les Français sont peu nombreux à prendre les bonnes mesures : éviter d’ouvrir des courriels douteux avec des pièces jointes piégées ; ne pas donner des informations personnelles et confidentielles sur des sites non sécurisés ; utiliser des mots de passe solides et ne pas les stocker sur un fichier numérique ; n’enregistrer des contenus sur les sites Internet et les réseaux sociaux que depuis un poste maîtrisé ou un réseau sécurisé » insiste Guillaume Poupard.


D’où l’importance d’informer et de sensibiliser le plus grand nombre aux bonnes pratiques, car le risque ne va pas diminuer, bien au contraire. D’où l’intérêt de ces Rencontres organisées par la CCI Pau Béarn.

Programme complet : cliquez ici

Inscription sur le site de la CCI Pau Béarn


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *