INDEX

En direct de l’Europe et de la Pro D2

Le 28 Sep. 2020

Double Crunch en finales européennes pour le Racing et Toulon – Biarritz est devenu co-leader de Pro D2, alors que Mont-de-Marsan a laissé passer une bonne occasion…

Rubriques :

Le BOPB a décroché un succès important en Normandie qui le met en position de leader à égalité avec Vannes ; de son côté, le Stade Montois a raté de peu l’exploit à Colomiers. En demi-finales des coupes européennes, qualification pour 2 clubs français sur 4.


Rouen-Biarritz (16-23) : une place de co-leader en prime

Bonne soirée pour le Biarritz Olympique qui a réalisé un joli coup dans la capitale de la Normandie. Cette 3e victoire en 4 matches lui offre la place de co-leader, avec la défaite de Provence Rugby à Oyonnax. Ces points précieux décrochés à l’extérieur ont été conquis solidement. Contrairement à ce qui s’était passé à Montauban, les Basques ont maîtrisé de bout en bout, même quand ils se sont retrouvés à 13 contre 15.

Ce succès est particulièrement bienvenu avant la pause, suivie de la réception de Carcassonne (dimanche 11 octobre à 14h, Canal+ Sport), puis du déplacement à Oyonnax (samedi 17 octobre à 21h, Canal+ Sport).

Dès la 7e minute, le BOPB a pris la marque et ne l’a plus lâchée. Cet essai de Plessis-Couillaud a parfaitement lancé le match pour les Rouge & Blanc qui ont maintenu l’écart à la pause (9-14) et jusqu’au coup de sifflet final. Malgré 4 cartons jaunes (Millar 39e, Olmstead 45e, Gimeno 72e, Artru 78e), ils n’ont jamais tremblé. Pourtant, ils étaient privés de quelques cadres majeurs comme Watremez, Saili, Speight, Knight, Stark et Da Ros.


Colomiers-Mont-de-Marsan (22-17) : une opportunité ratée de peu

Le Stade Montois a bien failli créer la surprise à Colomiers. Si la défaite à domicile, le week-end dernier, a fait mal à la tête, celle-ci va permettre de poursuivre le travail sur de bonnes bases. Avec notamment, une charnière inédite qui a fait merveille avec le jeune Léo Coly et le brillant Yoann Laousse-Azpiazu. L’international gallois Baker a, lui aussi, montré de belles choses.

Tout avait bien commencé avec un essai de Jacquelain (8e) et ils sont restés menaçants en permanence. Malheureusement, sans réussir à concrétiser plusieurs temps forts avec trop de fautes. En mêlée, les choses ont été compliquées avec une jeune première ligne montoise qui a souffert.

Les Jaune et Noir ont montré qu’il y avait un bon réservoir de joueurs prêts à rivaliser avec les meilleurs. Il va falloir continuer à progresser avec un gros test dès samedi, à Perpignan.


3e journée de Pro D2

Rouen-Biarritz (16-23), Colomiers-Mont-de-Marsan (22-17), Béziers-Grenoble (22-12), Montauban-Aurillac (11-20), Nevers-Angoulême (25-12), Oyonnax-Provence Rugby (29-17), Vannes-Valence Romans (36-10), Carcassonne-Perpignan (23-26)

Classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demies : Vannes (13), Biarritz (13)
  • Qualification pour les barrages : Oyonnax (12, 1 match en moins), Provence Rugby (12), Nevers (11), Aurillac (9),
  • Milieu de classement : Valence Romans (8), Perpignan (8, 1 match en moins), Colomiers (4, 1 match en moins), Mont-de-Marsan (7, 1 match en moins), Béziers (6), Montauban (6, 1 match en moins), Grenoble (6), Angoulême (5)
  • Relégation : Carcassonne (2, 1 match en moins), Rouen (0, 2 matches en moins)

Finale explosive pour la Champions Cup

Le Racing est venu à bout d’impressionnants Saracens qui, malgré une descente en 2e division (sanction), ont gardé leur armada d’internationaux. Les Fanciliens participeront à leur 3e finale, en espérant cette fois-ci ramener le trophée. De son côté, le Stade Toulousain a laissé passer sa chance sur la pelouse d’Exeter. Il aurait pu tuer le match en première période où lorsqu’il s’est retrouvé en supériorité numérique, mais il a permis aux Anglais de reprendre du poil de la bête.

Demi-finales : Racing-Saracens (19-15) et Exeter-Toulouse (28-18)

Finale le 17 octobre : Racing-Exeter


Finale de costauds en Challenge Cup

Bordeaux est passé tout près de l’exploit chez les imposants Anglais de Bristol. Ils ont malheureusement craqué dès l’entame de la prolongation et sont éliminés de la compétition. Toulon vainqueur des Scarlets (11-6), joue sa demi-finale face à un autre club anglais, Leicester, qui a bénéficié du forfait de Castres pour cause de virus.

Demi-finales : Bristol-Bordeaux (37-20) et Toulon-Leicester (34-19)

Finale le 17 octobre : Toulon-Bristol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *