INDEX

Pataugas, la marque iconique née à Mauléon

Le 25 Sep. 2017

Après un parcours chaotique, la célèbre chaussure inventée par René Elissabide a été vendue un groupe aixois, qui veut la faire revivre, hélas loin de Soule…

Rubriques :

« Pataugas lâche les Basques » écrivait en 1995 notre confrère L’Express. Il est vrai que la belle histoire des Pataugas, chaussure inventée à Mauléon, a plutôt mal finie, avec son exil loin de sa Soule natale, son rachat par André, le chausseur sachant chausser, et aujourd’hui, sa reprise par un tout jeune holding, du nom de Hopps Group.


Autant édifier les jeunes générations, qui croient très certainement que la marque est américaine, comme les autres. Pas vraiment, car la chaussure incontournable du randonneur, du chasseur, du pêcheur, du fantassin en campagne, du scout, de François Mitterrand à Solutré a été créée ici, à Mauléon. Son inventeur, René Elissabide la met au point au sortir de la dernière guerre, sous forme d’un brodequin de toile léger et résistant. « Je n’évite pas les flaques, je les cherche ! » fanfaronne la pub.

Le succès est immédiatement au rendez-vous, avec dans les années 50 plus de 4.000 paires produites chaque jour, encaissées dans trois wagons en partance de la gare, qui n’a jamais connu autant d’activité. Mais le fondateur décède en 1967, l’entreprise est rachetée aux enchères par un chef d’entreprise d’Alès, qui la cède ensuite à Jallatte et enfin à André en 1981.


Mais la concurrence a étudié le cas Pataugas et élaboré une riposte ; c’est ainsi que l’isérois Palladium lui ravit d’énormes parts de marché. Inexorablement, c’est la chute, les méventes… La dernière étape étant la relance du groupe André, devenu Vivarte, qui vient de fermer 147 magasins déficitaires de la Halle aux chaussures et vendre deux de ses fleurons : Kookaï et la marque de Mauléon.

Avant son récent rachat, Pataugas représentait 5 boutiques, 15 emplacements dans des grands magasins, 500 revendeurs en France, pour 50 collaborateurs réalisant un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros.


Quant au nouvel acquéreur aixois, Hopps Group, il est mené par trois entrepreneurs, Eric Paumier, Frédéric Pons et Guillaume Salabert qui ont uni leurs destins pour « former un nouvel acteur français de la livraison, des services et de la communication de proximité. »

Dans cet ensemble, Pataugas sera placée dans la filiale du groupe, Start’Hopps, spécialisée dans les réseaux de distribution mode.

Loin de Mauléon, tout ça, snif !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *