Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le

Le Connecteur by CAPG, accélérateur entrepreneurial et sociétal

En 2021 à Biarritz, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne ouvrira les portes d’un campus nouvelle génération, qui se veut emblématique tant par son concept architectural que par ses multiples vocations…
CAPG CONNECTEUR 2
Comme l’a souligné le préfet, « c’est une véritable cathédrale des temps modernes » qui va être édifiée par la banque mutualiste pour encourager et booster l’innovation sur son territoire. Des start-ups, des TPE, des PME et des grands groupes seront ainsi connectés autour d’ambitions particulièrement novatrices.
  • La première pierre de cet ensemble de 8.300 m2 a été posée ce jeudi à l’entrée de la cité balnéaire, à l’angle des avenues du Président Kennedy et du Lac Marion. Marc Didier, président du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, et Jean-Paul Mazoyer, directeur général, étaient entourés du préfet des Pyrénées-Atlantiques, Éric Spitz, du maire de Biarritz, Michel Veunac, du président du Conseil départemental, Jean-Jacques Lasserre, et de nombreuses personnalités.

    Baptisé « Le Connecteur », le site veut s’imposer dès son ouverture comme un véritable carrefour d’ambition régionale au cœur du Pays Basque. Il a ainsi pour vocation de permettre aux différents acteurs économiques de se rencontrer et d’échanger dans des espaces ultra-modernes et ultra-connectés (technologiquement aussi). « Il est important que les jeunes pousses du territoire et les nombreux talents d’ici puissent côtoyer des grands groupes et des entreprises leaders » insiste Jean-Paul Mazoyer. L’enjeu est aussi de pouvoir accueillir quelques acteurs internationaux pouvant être intéressés pour investir sur le territoire.

    « Quatre mots donnent le ton du projet : élégant, intelligent, hospitalier et utile. Elégant avec sa signature architecturale. Intelligent, parce qu’il sera un espace bouillonnant de créativité et équipé en technologies de pointe. Hospitalier pour accueillir au mieux une quarantaine de start-ups et plus de 400 personnes au total. Utile, en s’ouvrant à de multiples activités » a résumé le directeur général.

    Le Connecteur hébergera, en effet, l’Ecole de l’intelligence artificielle, qui vient d’être lancée avec Microsoft (lire notre article – cliquez ici), la future fondation Indarra (voir plus loin), mais aussi le Village by CA, un concept lancé à Paris en 2014, puis dans 13 autres villes dont Toulouse et Bordeaux.

    « Le Village by CAPG (pour Pyrénées Gascogne) de Biarritz sera le 15e et il s’inscrira ainsi dans un vaste réseau national dans lequel les startups et les grandes entreprises pourront circuler et entrer en relation d’affaires quelle que soit leur implantation » précise Jean-Paul Mazoyer.

    « Ce bâtiment sera à la fois une pépinière, un incubateur et un accélérateur de startups. Il pourra héberger 30 à 40 jeunes pousses, accueillera également des entreprises, dont des équipes de la banque, et offrira des espaces de coworking ».

    Le Village by CAPG soutiendra des projets à fort potentiel, issus de tous les territoires environnants, en leur proposant un écosystème d’innovation, à la pointe de la technologie, ouvert à de nombreux partenaires privés et publics. Il bénéficiera de l’appui de grandes entreprises et développera des partenariats avec les établissements universitaires, notamment.

    De plus, les startups bénéficieront de formations, de conférences, d’un réseau d’experts, d’ateliers de co-création, d’espaces privatisables et d’une visibilité renforcée auprès de leurs clients.

    Accélérateur d’innovations, Le Connecteur by CAPG veut aussi s’installer dans une vocation plus large, celle d’un accélérateur sociétal. Dans cet esprit, il hébergera le futur fonds de dotation Indarra (la force en basque). « L’inspiration fait la force. Nous voulons réunir une communauté impliquée dans les champs d’intérêt général à caractère culturel, éducatif, scientifique et social » a précisé Jean-Paul Mazoyer. « Indarra portera des évènements importants dans le but de favoriser la réflexion afin de faire émerger des solutions d’avenir pour le territoire ».

    Un bâtiment innovant à la hauteur des ambitions…

    Jean-Paul Mazoyer, directeur général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, a présenté ce superbe bâtiment, en présence de l’architecte sélectionné pour la pertinence et la créativité de son projet, Julien Camborde.

    Le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne avait placé d’entrée la barre très haut, en lançant un appel d’offre européen. Une trentaine des meilleurs architectes du moment y ont répondu dont les 6 finalistes : 4 cabinets français (Portzamparc, Riciotti, Wilmotte et Camborde), un espagnol (Samazuzu) et un néerlandais (Team V).

    C’est donc un architecte d’ici Julien Camborde qui s’est montré le plus créatif et convaincant. Basé à Pau, ce cabinet, qui a de nombreuses références dans la région, a su proposer un projet magnifique qui marquera cette entrée de Biarritz.

    Ce bâtiment « signal » avec une identité forte, est construit avenue Kennedy, dans le quartier historique Saint Martin. « Nous avons tenu compte de l’environnement pavillonnaire dans le concept architectural. L’extérieur sera enveloppé par une double peau en béton avec de nombreuses ouvertures, tandis que l’intérieur privilégiera le bois, avec quelques touches Art Déco » souligne Julien Camborde. « Une grande verrière apportera une lumière abondante à un immense atrium sur 3 hauteurs avec coursives ». C’est donc un lieu de vie très innovant qui sera proposé. De quoi devenir un très inspirant « creuset du savoir ».

    A noter que des panneaux solaires sont prévus en abondance, dont certains seront colorés façon terre cuite, pour livrer un bâtiment à énergie positive, qui produira donc plus d’énergie qu’il n’en consommera.

    Cet investissement de 50 millions d’euros, entièrement financé par le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne sur ses fonds propres, comprendra un auditorium de 300 places, un amphithéâtre de 90 places, un atrium couvert et un forum, un restaurant d’entreprises et un restaurant d’affaires, une boutique, une salle de sport et, évidemment, un parking de 200 places.

    A noter qu’une part importante des travaux sera confiée à des entreprises locales, toujours dans l’esprit de contribuer au développement du territoire.

    Informations sur le site internet du Village, cliquez ici

    [gallery ids="73764,73767,73769,73768,73770,73771,112774,112775,112776,31184"]

    À lire aussi