SINGLE CREATEUR

Créateurs et passionnés – Anaïs Lafitte à Domolandes

Le 05 Déc. 2017

Architecture et design d’espace est la double signature de la jeune landaise qui exerce son talent dans l’ancien comme dans le contemporain

Comme chaque mercredi, PresseLib’, en partenariat avec Domolandes, vous présente une entreprise installée sur la technopole de Saint-Geours-de-Maremne. Aujourd’hui, nous vous donnons rendez-vous avec l’architecte Anaïs Lafitte.


A 30 ans, la jeune landaise s’est formée dans les Pyrénées-Atlantiques puis dans le Nord. Originaire de Saint-Sever, elle a choisi de revenir au pays, pour développer sa double compétence : l’architecture et l’architecture d’intérieur.

« Notre travail est basé sur une réflexion à différentes échelles : de l’architecture à l’architecture d’intérieur, du global aux détails, qui participe à la cohérence du projet dans son ensemble. Une quête de l’essentiel qui est liée à un souci de permanence, d’intemporalité » souligne Anaïs Lafitte.


Qualité, anticipation et innovation sont les marqueurs du positionnement de la jeune femme. « Nous questionnons nos modes de vies, les mutations contemporaines et proposons des projets innovants qui répondent à de nouvelles manières d’habiter, de travailler, d’échanger, d’occuper le territoire. L’innovation doit s’appliquer aux usages, en concevant des bâtiments pluriels, transformables, intelligents et nécessairement durable. Innover, ce n’est pas seulement inventer des choses. C’est aussi changer les choses ».


Anaïs Lafitte aime à allier l’ancien et le contemporain. Elle intervient en effet dans de nombreux domaines : conseil, conception, réhabilitation et réalisation de bâtiments pour particuliers et professionnels. Avec toujours comme souci d’optimiser les projets : « les meilleurs mètres carrés sont ceux que l’on ne construit pas » aime t-elle à rappeler.


Autre priorité d’Anaïs, travailler avec des entreprises locales en s’appuyant sur des groupements de professionnels par secteur. Il faut dire que cette dynamique architecte a mesuré l’importance de cette notion de réseau en étant accueillie à Domolandes. « La technopole permet une multitude de coactivités avec les autres entreprises. Les synergies sont nombreuses et permettent d’être réactifs avec de nombreuses compétences à proximité ».


Anaïs Lafitte compte élargir son champ d’action vers les marchés publics, toujours dans le même esprit avec une approche globale combinant architecture et design d’espace.

Informations sur le site Internet de l’agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *