INDEX

Les frères Coussau

Le 02 Mar. 2015

Entre hips et miams, ils recréent les onomatopées de la gourmandise !

Le Relais de la Poste à Magescq, une sacrée adresse, louée par tous les fins gastronomes et critiques culinaires.

Où l’on vient, à chaque saison, déguster les produits du moment, les huîtres ou le caviar d’Aquitaine, le foie frais poêle, les girolles ou les truffes, les palombes.

Ce qu’il faut savoir…


COUSSAU MAGESCQÀ la tête, deux frères, Jean et Jacques Coussau, chez qui les plaisirs gourmands sont élevés au rang d’institution. “Jean des Sables” à Hossegor, et à côté du Relais de la Poste, le bistrot installé dans un vieux quillier, d’où son nom “Côté Quillier”. Ah mais, on mange, on mange, et jamais on boit un coup, ici ?, s’exclame pépé Juju qui a la gorge sèche.

 


COUSSAU MAGESCQ VIGNETu as raison, pépé Juju, et les frères Coussau y ont pensé, qui ont créé il y a plusieurs années leur mini domaine de vin, “La petite lagune”, dont le critique culinaire Gilles Pudlowski dit même :  « …une cuvée mariant merlot, cabernet-sauvignon et tannat prouve que le sol de sables d’ici peut donner naissance à petit grand cru ».

 


OLYMPUS DIGITAL CAMERAEn tout quelque 1.200 pieds de vignes sur une surface de 12 ares, pour une vendange égrenée à la main. Entre amis. Et pas un ne manquerait le rendez-vous annuel incontournable. Une fois l’égrenage terminé, la vinification va se faire dans un chai singulier, reconstruit avec des pierres qui appartenaient autrefois à l’école de filles de Magescq.

 


COUSSAU MAGESCQ 4Les cuves peuvent contenir hips, huit hectolitres de merlot, quatre de cabernet, et quatre de tannat. Hips. Au bout de la cuve, la barrique et quinze mois d’attente avant la dégustation.

Alors tous chez Coussau, à Magescq, entre hips et miams, les onomatopées de la gourmandise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *