INDEX

Jean Fauque

Le 30 Sep. 2015

Il puise son inspiration dans le rugby pour raconter de belles histoires en musique

Jean Fauque, un nom que tous les mélomanes connaissent. Depuis plus de quarante ans, il est derrière quelques unes des plus belles chansons du répertoire national, en particulier celles du regretté Alain Bashung.

Interprète, et surtout parolier, il est sans cesse à la recherche d’inspiration. C’est pourquoi on ne s’étonnera pas de le retrouver en ce moment dans les Landes, plongé dans l’univers du rugby afin demain de donner naissance à un CD, qu’on trouvera dans les bacs en juin prochain.

Ce qu’il faut savoir…


fauque2bashungIl présente une carte de visite prestigieuse, avec ses collaborations avec les plus grands noms de la ritournelle française : Bashung, bien sûr, où il intervient sur l’album « Osez Joséphine », ainsi que sur « Ma petite entreprise ». Dutronc père ensuite « Elle m’a rien dit, m’a tout dit », Johnny ensuite pour l’album « Destination Vegas », et aussi Patricia Kaas, Isabelle Boulay, Marc Lavoine, Luz Casal, Vanessa Paradis « Divinidylle » ou Alizée « Psychédélices ». Excusez du peu.

À chaque fois, des thèmes très différents qui pourtant portent tous sa marque, faite de jeux de mots et d’humour. Il est vrai qu’il a grandi dans l’ombre de Boris Vian, de San Antonio et de Marcel Aymé. Aussi il n’est pas étonnant qu’il apprécie les Landes, où il se côtoie au monde du rugby, joueurs, dirigeants, jamais avares d’une savoureuse anecdote qui demain se retrouvera dans une chanson populaire.

 


fauque1fauqueTel est le projet de l’association Landes Musiques Amplifiées (LMA) qui a voulu que Fauque mette sa patte sur cinq morceaux qui seront écrits sous sa direction par Olivier Daguerre, Guillaume Martial et Benoît Crabos et composés par le Rugby Club Orchestra, un collectif issu du XL Tour et du Conservatoire.

Mais pas question de réaliser un énième hymne au rugby, à la Patrick Sébastien. Là, on va suggérer, on va raconter de belles histoires en musique. Car le rugby, ce peut être aussi de beaux moments de poésie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *