INDEX

Entreprise d’ici – Sokoa en leader avec des valeurs puissantes

Le 23 Nov. 2017

Devenu le N°1 français du siège de bureau, le groupe basque pionnier du crowdfunding a su garder une identité qui fait la différence. Tout cela depuis Hendaye…

Rubriques :

Un petit quizz, si cela ne vous dérange pas : quel est le point commun entre les marques Eurosit, Genexco, Sellex et Sorec ? On vous laisse trente secondes pour répondre, parce qu’effectivement, elles sont moins connues que Danone, Bifidus ou Royco.


Top, le temps s’est écoulé, bravo : il s’agit effectivement des enseignes de Sokoa, le leader national du siège de bureau. L’occasion d’un coup de chapeau. Vous êtes assis ? On y va !

Histoire de situer les choses, commençons par les chiffres : un chiffre d’affaires de 44 millions d’euros, 250 collaborateurs, 900 actionnaires (dont les salariés), six sites de production et 600.000 produits vendus. Et des prises de participation dans plus de 280 entreprises, ce qui a contribué à la création ou au maintien de plus de 3.800 emplois au Pays basque.


Côté designers, les meilleurs sont là : Martin Ballendat, Ilô Créatif, Jeremiah Ferrarese, Juan Ignacio Lejarza, Iratzoki Lizaso ou Paolo Scagnellato.

Il faut dire que Sokoa revient de loin. Oubliées les périodes compliquée, et particulièrement la récente crise, couvrant les années 2008-2013 qui lui a porté des coups qui auraient pu lui être fatals, avec une chute de 20% du chiffre d’affaires. Il est vrai qu’en période de vaches maigres, la priorité ne va pas à renouveler le mobilier de bureau…


Depuis, tous les indicateurs sont repassés au vert. L’équipe dirigeante a fait le pari de l’audace, en investissant 3 millions d’euros sur trois ans, rénovant les méthodes de management, élargissant la gamme, réduisant les coûts, s’ouvrant au conseil, ne se contentant plus de vendre simplement des sièges.

Un tel volontarisme a porté ses fruits. Non seulement le chiffre d’affaire perdu a été récupéré, mais de nouveaux marchés ont été explorés et de nouveaux clients signés, telle la Station F, l’incubateur lancé par Xavier Niel. Ou l’équipement du nouveau Palais de Justice de Paris.


D’autres contrats sont en cours de signature, faisant plus que jamais de Sokoa le maître chaisier français. Pas tout à fait dans un fauteuil, mais avec beaucoup de talent, et de volonté !

Fondée en 1971, Sokoa reste fidèle à ses valeurs de départ, basées sur une volonté de participer activement au développement économique du Pays basque et à la création d’emplois. Cela en s’appuyant sur l’épargne populaire.


Le Groupe Sokoa affiche toujours une identité qui le distingue largement, avec quelques piliers de sa démarche entrepreneuriale : la répartition équilibrée des profits et la volonté d’associer, de façon significative, les salariés au capital ; la transparence de la gestion ; une démarche d’amélioration permanente, afin de satisfaire au mieux ses clients et autres parties prenantes ; la volonté de contribuer à l’épanouissement professionnel de ses salariés.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Internet de Sokoa

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *