INDEX

Biarritz Pays Basque, marque mondiale

Le 19 Juil. 2019

Elle fait partie des 20 sélectionnées pour promouvoir officiellement la France à l’étranger. Une chance à saisir, d’autant plus avec le sommet du G7 en août…

C’est l’Agence d’attractivité et de développement touristiques qui assure la gestion et l’animation de cette marque, dont le pilotage revient à « un comité politique » rassemblant la CAPB, la ville de Biarritz, la CCI et des tiers qualifiés. Un comité technique met en œuvre son riche plan d’actions.


La confirmation a été donnée ce lundi, en présence du sénateur Max Brisson (vice-président de l’Agence d’attractivité et de développement touristiques Béarn-Pays Basque), de Daniel Olçomendy (maire d’Ostabat-Asme et président de l’office de tourisme Pays Basque) et de Michel Veunac (maire de Biarritz et vice-président en charge de l’attractivité touristique à la communauté d’agglomération Pays basque). Ils se sont expliqués sur la démarche et les échéances à venir.

On se souvient que ce projet de marque avait été lancé il y a 4 ans. Après plusieurs années de structuration et une première campagne de communication l’an dernier, le déploiement local et l’effort de promotion à l’international vont maintenant commencer pour de bon. Pour être plus précis, l’objectif de cet outil promotionnel est « de renforcer la puissance d’attractivité touristique du Pays Basque tout en veillant à maintenir un équilibre entre qualité de vie des habitants et développement touristique durable ».


Attirer les touristes de l’Europe du Nord… et d’ailleurs

Traduction : la promotion visera aussi et surtout à équilibrer les flux touristiques sur les 4 saisons de l’année, ainsi qu’entre la côte et le Pays Basque intérieur. La marque est pour cela dotée d’un budget de 350.000 euros par an (financés par le Département, l’Agglo et la ville de Biarritz). Son développement est en outre soutenu par le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne.

Au-delà de l’identité visuelle définie l’an dernier, un brin rétro, colorée et agrémentée d’un slogan « by instinct » qui parlera aux futurs touristes étrangers et aux nombreux visiteurs du G7 à venir, « plus de 80 structures sont aujourd’hui partenaires », qu’elles opèrent dans l’hôtellerie, la gestion de site touristique où la filière gastronomique (avec des producteurs comme Pierre Oteiza, la Cave d’Irouléguy ou Mon Pimentier).


Il s’agit donc de coupler « une logique d’ambassadeur » plutôt en vogue à la traditionnelle démarche marketing/média associée à ce genre de marque territoriale.

« Les destinations nord européennes seront particulièrement la cible des actions entreprises. Outre des calendriers scolaires différents, leurs comportements évoluent à l’image des allemands qui multiplient les départs toute l’année. La conquête de ces clientèles peut permettre de désaisonnaliser le tourisme sur notre territoire », explique Atout France.

Actuellement, l’Espagne caracole en tête des nuitées « étrangères » en Pays basque français, avec 36% d’entre elles, loin devant l’Allemagne (9%) et le Royaume-Uni (8%). L’accent a donc été mis sur ces deux derniers pays, qui pourraient constituer d’importants relais de croissance, mais aussi sur de plus lointains comme le Japon, le Canada et les États-Unis.


Pour travailler cette marque, ses promoteurs se seront invités dans une demi-douzaine de salons et de rendez-vous professionnels cette année. « Biarritz Pays Basque » a aussi son tout nouveau site internet et sa page Facebook en anglais, déjà très suivie. Le « plan média » comportait aussi cette vidéo promotionnelle de l’agence de Kestu d’Ascain, déjà largement relayée sur les réseaux sociaux, ainsi qu’un magazine papier « diffusé tant lors des opérations internationales qu’en offices de tourisme ou chez les partenaires du réseau ».


Et bien entendu, cette année sera « marquée par l’accueil du G7 » et les actions déjà détaillées récemment dans PresseLib’. En ce qui concerne la suite, des « tournées médiatiques » sont d’ores et déjà prévues pour 2020. On vous tiendra au courant !

Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *